Le Canada appuie l'amélioration du climat des affaires au profit de l'agriculture en Afrique

Le 10 mai 2013 - Le ministre de la Coopération internationale, l'honorable Julian Fantino, a participé au Forum économique mondial (en anglais) sur l'Afrique, au forum sur l'investissement en Afrique (Grow Africa Investment Forum) et à la rencontre du conseil des dirigeants de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition du G8, qui se tiennent au Cap, en Afrique du Sud. Sa présence a pour but de promouvoir le recours aux partenariats avec le secteur privé pour trouver des solutions novatrices aux défis en matière de développement agricole durable, de sécurité alimentaire et denutrition en Afrique.

« Le Canada soutient depuis fort longtemps la sécurité alimentaire et le développement agricole durable partout en Afrique, et il est conscient du rôle clé que joue le secteur privé dans le domaine de l'agriculture, a déclaré le ministre Fantino. L'un des grands objectifs du Canada en Afrique est d'établir de nouveaux partenariats avec le secteur privé en vue de favoriser la transformation agricole, d'améliorer la nutrition et d'encourager une croissance économique durable dont profiteront les populations du continent tout entier. »

Le Canada se réjouit à l'idée que le secteur privé joue un plus grand rôle dans l'accroissement de la sécurité alimentaire, et complète de ce fait le rôle fondamental du secteur public. Il travaille activement au sein de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, lancée par le G8 en 2012, et appuie fermement le forum sur l'investissement en Afrique et le Forum économique mondial sur l'Afrique, qui ont pour objet d'accélérer la diversification économique, de développer les infrastructures stratégiques ainsi que de libérer le potentiel de l'Afrique en vue de favoriser l'apparition de nouveaux partenariats entre les gouvernements africains et le secteur privé, pour stimuler l'investissement.

Le Canada demeure résolu à apporter son soutien aux Africains pour qu'ils puissent disposer d'aliments sains et nutritifs, en quantité suffisante. L'agriculture est le moteur de la croissance économique durable dans de nombreux pays en développement. Les investissements dans ce secteur permettent de créer des emplois, qui augmentent la sécurité alimentaire et les revenus des ménages, deux éléments clés de l'élimination de la pauvreté. Un grand nombre des initiatives canadiennes visent à aider les petits exploitants agricoles, en particulier les femmes, à cultiver des produits agricoles nutritifs et à diversifier leurs récoltes.

Le Canada a à cœur le développement agricole durable, en particulier le renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience des populations vulnérables. Le Plan d'action économique de 2013 réitère l'engagement du Canada à l'égard des investissements d'aide au développement international dans les domaines de l'agriculture, de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement continuera à assumer le mandat de réduction de la pauvreté et permettra d'apporter une aide plus efficace, plus transparente et mieux ciblée pour continuer à améliorer le sort des populations démunies à l'échelle de la planète.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA

Fiche d'information

Le Canada en Afrique : sécurité alimentaire, agriculture et nutrition

Le gouvernement Harper a à cœur d'améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique, deux éléments qui s'inscrivent dans l'aide internationale efficace du Canada par l'entremise de la stratégie sur la sécurité alimentaire. Les programmes du Canada sur la sécurité alimentaire sont axés sur trois thèmes : développement agricole durable, assistance alimentaire et nutrition, ainsi que recherche et développement. Notre engagement comporte plusieurs volets, comme en témoigne notre collaboration avec des partenaires africains et internationaux et d'autres intervenants qui s'intéressent également à l'amélioration de la sécurité alimentaire.

Le secteur privé joue un rôle critique pour ce qui est de trouver des solutions novatrices aux problèmes de développement persistants en Afrique, particulièrement dans les domaines du développement agricole, de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Le Canada souhaite que le secteur privé joue un plus grand rôle dans l'accroissement de la sécurité alimentaire et qu'il vienne ainsi compléter le rôle fondamental du secteur public.

Le Canada se concentre également sur le rôle central que jouent les femmes dans la sécurité alimentaire. En effet, un fort pourcentage des petits exploitants agricoles sont des femmes. Le Canada appuie des initiatives qui accroissent les débouchés économiques pour les femmes, qui renforcent leur leadership économique et qui font reconnaître leurs droits.

Le Canada joue un rôle actif dans le cadre de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition que le G8 a lancée en 2012. Cette dernière vise à établir de nouveaux partenariats avec le secteur privé afin de stimuler la transformation agricole, d'améliorer la nutrition et de favoriser une croissance agricole durable en Afrique. En outre, le Canada appuie vigoureusement le Forum sur l'investissement pour l'expansion de l'Afrique et le Forum économique mondial sur l'Afrique, qui visent à accélérer la diversification économique, à dynamiser l'infrastructure stratégique et à libérer le potentiel de l'Afrique pour ce qui est de faciliter l'établissement de nouveaux partenariats entre les gouvernements africains et le secteur privé, afin de stimuler les investissements.

En 2012, le Canada était le deuxième pays donateur en importance du Programme alimentaire mondial. Plus de 60 % des ressources de l'organisation sont consacrées à des initiatives en Afrique subsaharienne. Le Canada est aussi un partenaire important du Mouvement pour le renforcement de la nutrition, qui vise à contrer la malnutrition dans les pays en développement.

Exemples de programmes de l'ACDI qui appuient la sécurité alimentaire en Afrique

  • Soutien régional : Le Programme régional panafricain du Canada appuie le développement, la diffusion et l'adoption de technologies et de pratiques agricoles améliorées, ce qui permet d'augmenter la productivité agricole et de faciliter les liens avec les marchés. Par exemple, par l'entremise de la coopération et de la recherche régionales, l'Alliance panafricaine pour la recherche sur le haricot a distribué plus de 100 variétés de fèves résistantes à plus de 7 millions de ménages africains, ce qui représente environ 35 millions de personnes.

  • En Éthiopie, le soutien du Canada au projet d' appui au filet de protection au niveau de production minimale a contribué à répondre aux besoins alimentaires de plus de 7,5 millions de personnes. Ce programme novateur, dans le cadre duquel les bénéficiaires reçoivent une rémunération ou de l'aide alimentaire en échange de travail dans des projets communautaires conçus pour accroître la sécurité alimentaire à long terme, est reconnu comme ayant largement contribué à éviter que la sécheresse de 2011 n'entraîne une crise comparable à celle qu'ont vécue les pays avoisinants.

  • Au Ghana, le Canada est l'un des plus importants donateurs bilatéraux du secteur de l'agriculture. En effet, il contribue directement à la politique nationale de développement du secteur de l'alimentation et de l'agriculture ainsi qu'au cadre de coopération de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition. Il collabore avec des partenaires au Ghana pour aider les agricultrices à surmonter les difficultés et à devenir des actrices économiques prospères.

  • Aide humanitaire : Le Canada continue de travailler avec ses partenaires humanitaires en Afrique pour répondre aux besoins immédiats des populations touchées par la faim et d'autres crises humanitaires. Par exemple, il est l'un des principaux fournisseurs d'aide humanitaire de la région du Sahel depuis 2012. Il continue de soutenir ses partenaires qui contribuent à répondre aux besoins courants des populations touchées par la crise alimentaire et nutritionnelle. En 2012, il a versé plus de 57 millions de dollars en aide humanitaire au Sahel.

  • Nutrition : Le Canada collabore avec des partenaires clés, comme l'Initiative pour les micronutriments, un organisme établi à Ottawa, pour appuyer le développement des programmes de nutrition en Afrique. Grâce au soutien que le Canada a offert à cette organisation, 49 millions de personnes additionnelles ont pu consommer du sel iodé en Afrique pendant la seule année 2012. Les carences en iode chez les mères enceintes sont la principale cause évitable de dommages au cerveau chez les bébés, et le sel est un moyen éprouvé de fournir ce minéral essentiel.