Le Canada continue à soutenir la lutte mondiale contre le VIH/sida

Le 17 mai 2013 - Le Canada reconnaît la nécessité de poursuivre la lutte mondiale contre le VIH/sida et de trouver une solution qui met fin à cette maladie, ici au pays comme ailleurs dans le monde. En reconnaissance de la Journée internationale du vaccin contre le VIH le 18 mai, l'honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, a réaffirmé la contribution du Canada à cet effort et a annoncé le renouvellement de son soutien au Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA), principal organisme multilatéral de coordination de la riposte mondiale à l'épidémie de VIH/sida.

« Aujourd'hui, nous nous rappelons le coût humain ahurissant associé au VIH/sida, maladie qui touche encore plus de 34 millions de personnes dans le monde, dont 95 % habitent dans des pays en développement, a déclaré le ministre Fantino. Grâce au soutien continu du Canada, le nombre de nouvelles infections au VIH a diminué dans de nombreuses régions du monde parmi les plus durement touchées. Plus que jamais auparavant, il y a espoir que nous voyons, de notre vivant, la première génération sans sida. »

Le renouvellement de l'aide financière consentie par le Canada permettra de mieux coordonner la lutte nationale et mondiale contre le VIH/sida, de mettre davantage l'accent sur l'élimination de l'inégalité entre les femmes et les hommes, et de promouvoir un programme d'action plus rigoureux axé sur les résultats en vue d'atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement d'ici 2015.

Le Canada concentre une bonne partie de ses efforts sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant, y compris en soutenant la recherche directe sur le terrain. Ces activités de recherche cadrent étroitement avec l'engagement du Canada à l'égard de l'Initiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants mise sur pied dans le cadre du G8. La réduction du fardeau des maladies qui touchent les mères et les enfants constitue l'un des trois domaines d'intervention de l'Initiative de Muskoka, et le VIH continue à toucher profondément les femmes et les enfants partout dans le monde. ONUSIDA s'emploie à bâtir une action politique et à promouvoir les droits de toutes les personnes pour obtenir de meilleurs résultats en matière de santé mondiale et de développement. À l'échelle mondiale, c'est elle qui établit les politiques et qui est la source des données relatives au sida.

« Ces dernières années, d'énormes progrès ont été réalisés au chapitre de la lutte contre le VIH. Le nombre de nouveaux cas d'infection chez les enfants a diminué de 24 % au cours des deux dernières années, et l'accès au traitement antirétroviral a augmenté de 63 %, a déclaré Michel Sidibé, directeur exécutif d'ONUSIDA. Ces progrès n'auraient pu être réalisés sans une solidarité et une intervention à l'échelle mondiale. Le soutien indéfectible des pays comme le Canada sera essentiel à la réalisation de notre vision commune, c'est-à-dire zéro nouvelle infection au VIH, zéro discrimination et zéro décès attribuable au sida ».

Le gouvernement du Canada participe aussi à l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH, menée en collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates, pour aider à développer un vaccin contre le VIH peu coûteux et accessible à tous. Le soutien essentiel apporté à cet effort consiste entre autres à faire avancer la science fondamentale, à établir des règlements et à renforcer les capacités sur le plan des essais cliniques dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

Le Canada appuie vigoureusement les approches novatrices visant à régler les problèmes de santé mondiale. Dans le Plan d'action économique de 2013, le Canada réitère sa volonté d'investir dans le développement international, y compris dans la lutte contre le VIH/sida. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement conservera le mandat de réduction de la pauvreté et contribuera à rendre l'aide humanitaire plus efficace, davantage transparente et mieux ciblée, afin de continuer d'améliorer le sort des populations démunies à l'échelle de la planète.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Daniel Bezalel Richardsen
Attaché de presse du ministre de la Coopération internationale
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : danielbezalel.richardsen@acdi-cida.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Agence canadienne de développement international (ACDI)
Téléphone : 819-953-6534
Courriel : media@acdi-cida.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @ACDI_CA