Déclaration ministérielle pour la journée internationale de la jeunesse 2013

Le 12 août 2013 - La génération actuelle d'enfants et de jeunes est la plus nombreuse de l'histoire, car près de la moitié des 6,8 milliards d'habitants de la planète ont moins de 25 ans. Parmi eux, plus de 90 % vivent dans des pays en développement, où une multitude se butent à des défis invraisemblables. Certains sont privés d'éducation, tandis que d'autres ont du mal à trouver un emploi. Nombreux aussi sont ceux qui risquent d'être victimes de violence, d'exploitation et de mauvais traitements.

La Journée internationale de la jeunesse vise à mieux faire comprendre ce genre de problèmes, entre autres. Elle a aussi pour objet d'unir les efforts pour aider les jeunes du monde entier à surmonter les difficultés qu'ils peuvent rencontrer, afin qu'ils puissent avec le temps contribuer de façon constructive à leur collectivité.

Les jeunes Canadiens et Canadiennes ont le pouvoir de changer les choses, ce dont fait foi l'exemple d'Alaina Podmorow. En 2007, après avoir compris que des fillettes afghanes de son âge avaient vu leurs droits fondamentaux bafoués, Alaina a décidé de mettre sur pied un organisme d'entraide baptisé « Little Women for Little Women in Afghanistan ». Cet organisme qui a maintenant des ramifications un peu partout au Canada et aux États-Unis a réussi à amasser 375 000 $ en faveur des filles en Afghanistan.

Voilà une initiative de développement extraordinaire qui illustre les valeurs canadiennes qui nous définissent, ici comme à l'étranger. En raison de notre attachement à la liberté, à la démocratie, aux droits de la personne et à la primauté du droit, le Canada est l'un des meilleurs pays du monde, et souvent l'un des premiers à amorcer des activités de développement dans les pays en développement. Cela est vrai pour le gouvernement du Canada autant que pour nos citoyens.

En nous donnant la main, nous pouvons contribuer à réduire la pauvreté, assurer la santé des populations et permettre à tous les jeunes, à l'échelle mondiale, d'avoir foi en l'avenir. Et grâce à des interventions de développement et à des soins judicieux, ces derniers peuvent devenir des jeunes femmes et des jeunes hommes actifs et productifs, aptes à aider leur collectivité à se sortir de la pauvreté, pour accéder à la prospérité.

Nous, les Canadiens et Canadiennes, sommes dans une situation privilégiée pour les aider à y arriver. C'est pourquoi, en cette Journée internationale de la jeunesse, je vous invite tous, même les enfants et les jeunes, à vous renseigner sur le monde en développement et à appuyer l'effort mondial destiné à améliorer le sort des populations à l'étranger.

Christian Paradis
Ministre du Développement international