Déclaration du ministre Paradis : Journée mondiale contre la polio

Le 24 octobre 2013

La Journée mondiale contre la polio est une occasion pour notre gouvernement et pour tous les pays du monde de réaffirmer leur engagement d'éradiquer la poliomyélite dans tous les villages aux quatre coins de la planète.

En 1988, année où l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (en anglais) a été lancée, la poliomyélite paralysait 350 000 enfants dans 125 pays chaque année. Grâce aux efforts du Canada et de ses partenaires, le nombre de cas de poliomyélite a chuté de 99 % en 20 ans, et seulement 223 cas ont été rapportés dans le monde en 2012. L'an dernier, le nombre de cas a diminué de 40 % de plus dans les trois pays où la maladie est toujours endémique, soit le Pakistan, l'Afghanistan et le Nigéria.

Nous touchons au but, mais de récentes éclosions dans la Corne de l'Afrique, et possiblement en Syrie dévastée par la guerre, viennent malheureusement nous rappeler que nous devons rester vigilants. Nous devons faire preuve de détermination, nous devons nous assurer que les travailleurs de la santé peuvent accéder en toute sécurité aux communautés touchées et nous devons condamner les actions visant à freiner nos efforts.

La poliomyélite est en voie d'être éradiquée grâce à un effort mondial soutenu. Le Canada a d'ailleurs joué un rôle de premier plan dans cet effort, en étant le premier pays à avoir contribué à l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite. Il demeure également un allié fidèle dans la campagne internationale d'immunisation de millions d'enfants contre cette maladie. En 2011, le premier ministre Harper a réitéré l’appui du Canada à l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite et à l’occasion du Sommet mondial sur les vaccins, le Canada a annoncé une aide de 250 millions de dollars sur six ans.

Personne ne devrait souffrir d'une maladie pour laquelle il existe un simple vaccin. Notre gouvernement continuera d'appuyer les décisions fondées sur les connaissances scientifiques qui permettront de mettre fin à la poliomyélite. Nous sommes fiers de collaborer avec d'autres gouvernements, des institutions multilatérales, des organisations non gouvernementales et des fondations privées pour y arriver.

Christian Paradis
Ministre du Développement international et ministre de la Francophonie