Le ministre Paradis tient une table ronde sur la participation du secteur privé au développement

Le 25 octobre 2013

Montréal L'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie, a rencontré aujourd'hui à Montréal des représentants canadiens du secteur privé afin d'examiner les possibilités d'établir de nouveaux partenariats pour réduire la pauvreté et favoriser la croissance économique dans le monde en développement.

« La croissance durable stimulée par le secteur privé et la lutte contre la pauvreté sont les deux côtés d'une même médaille. Le secteur privé canadien possède le savoir-­faire et les ressources nécessaires pour contribuer à une plus grande prospérité mondiale et aider à sortir les populations les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète de la pauvreté, a déclaré le ministre Paradis. Notre gouvernement est ouvert à des approches nouvelles et novatrices en matière de développement, y compris miser sur les investissements du secteur privé, l'innovation et les partenariats pour maximiser les résultats. »

Le ministre Paradis a tenu des tables rondes sur des thèmes englobant tout le champ d'activité du développement, comme la sécurité alimentaire et l'aide humanitaire, afin d'explorer des moyens inédits et novateurs qui permettraient au Canada d'offrir des solutions concrètes à ceux qui sont dans le besoin. Parmi les participants à ces tables rondes, on comptait un large éventail de représentants du monde des affaires et du milieu universitaire, de même que d'organismes de la société civile.

« Le Canada a beaucoup à offrir dans les domaines de l'agroentreprise, de la technologie de l'information et des ressources d'extraction. Nous sommes des chefs de file mondiaux dans les industries de l'exploitation minière, du pétrole et du gaz, et nous sommes également des acteurs clés dans les domaines de la biotechnologie, des engrais, de la génétique des animaux d'élevage et de l'amélioration génétique des cultures — autant de secteurs qui peuvent contribuer à la sécurité alimentaire mondiale », de souligner le ministre Paradis. Les idées audacieuses mises de l'avant aujourd'hui nous aideront à solliciter et à forger de nouveaux partenariats afin de promouvoir la croissance économique durable et de rompre le cycle de la pauvreté et de la dépendance. »

Le ferme engagement du Canada à travailler avec le secteur privé afin de faire avancer les priorités en matière de développement a également été souligné dans le discours du Trône de 2013 : Créer des emplois et des occasions. Les efforts du Canada pour élargir et renforcer l'engagement du secteur privé à l'égard du développement reflètent également la priorité du gouvernement : promouvoir la prospérité et la croissance économique tant au pays qu'à l'étranger.

Dans cet esprit, le 18 octobre 2013, le premier ministre Stephen Harper a annoncé que le Canada et l'Union européenne étaient parvenus à un accord de principe concernant un Accord économique et commercial global qui resserrera considérablement les liens commerciaux entre les deux partenaires, créera des emplois et favorisera la croissance économique à long terme ainsi que la prospérité.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le travail du Canada en matière de développement, visitez Le secteur privé et le développement.

— 30 —

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec : 

Margaux Stastny, directrice des communications
Cabinet du ministre du Développement international
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : margaux.stastny@international.gc.ca

Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD)
Téléphone : 819-995-1874
Courriel : media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada