Le Canada crée un fonds de contrepartie pour aider les personnes touchées par le typhon Haiyan

Le 10 novembre 2013 - Ottawa - Le Canada fait appel aux Canadiens et aux Canadiennes pour soutenir les personnes touchées par les effets dévastateurs du typhon Haiyan en contribuant à un fonds de contrepartie. L'annonce a été faite aujourd'hui par l'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et ministre de la Francophonie.

« Les Canadiens et les Canadiennes ont maintes fois prouvé qu'ils sont parmi les populations les plus compatissantes et les plus généreuses du monde, a affirmé le ministre Paradis. Notre gouvernement s'assure que leurs contributions aident à réduire la douleur et la misère. Pour chaque dollar admissible versé par la population canadienne dans le cadre de ce Fonds à un organisme de bienfaisance enregistré du Canada qui tente de répondre aux besoins engendrés par la crise aux Philippines, le gouvernement du Canada versera un dollar supplémentaire, doublant du coup leur contribution. »

Le typhon Haiyan a provoqué une grande dévastation aux Philippines et touche environ 9,5 millions de personnes. Plus de 615 000 personnes ont été déplacées, et plus de 1 000 personnes sont décédées, selon la Société de la Croix-Rouge des Philippines. On s'attend à ce que ces chiffres augmentent au fur et à mesure que les zones touchées deviennent accessibles. La population des Philippines et d'autres pays touchés par le typhon a des besoins urgents en matière d'eau propre, d'hygiène et de matériel d'assainissement, de nourriture, de médicaments et d'abris.

Le Canada a également déployé l'Équipe de soutien stratégique interministérielle afin d'évaluer les besoins sur le terrain et déterminer quelles mesures d'intervention sont possibles, ce qui pourrait comprendre l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe.

« En plus du fonds de contrepartie annoncé aujourd’hui, le Canada a annoncé, le 9 novembre 2013, que cinq millions de dollars seraient octroyés pour soutenir les organisations humanitaires, a indiqué le ministre Paradis. Cette tempête a eu des répercussions dévastatrices sur la population des Philippines, et malheureusement, ce n’est pas encore terminé. Au cours des prochains jours, nous continuerons de surveiller la situation, nous collaborerons avec nos  partenaires pour répondre aux besoins humanitaires et nous nous tiendrons prêts à fournir de l’aide supplémentaire au besoin. »

L’annonce faite le 9 novembre s'ajoute à l'allocation initiale de 30 000 $ versée à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge le vendredi 8 novembre visant à faciliter le lancement des opérations de secours et répondre aux besoins des personnes touchées par la crise. Les opérations de secours d'urgence fournissent plusieurs services essentiels comme la création d'abris, l'approvisionnement en nourriture et eau, et l'aide au rétablissement des moyens de subsistance.

- 30 –

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Margaux Stastny, directrice des communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : margaux.stastny@international.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD)
Téléphone : 819-995-1874
Courriel : media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Fiche d’information

Le 9 novembre 2013, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il offrira jusqu'à 5 millions de dollars aux organisations humanitaires qui luttent pour répondre aux besoins des personnes touchées par le typhon Haiyan (connu localement sous le nom Yolanda). De plus, le MAECD a versé une allocation initiale de 30 000 $ à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge le vendredi 8 novembre pour faciliter le lancement des opérations de secours et répondre aux besoins des personnes touchées par la crise. Les opérations de secours d'urgence fournissent plusieurs services essentiels comme la création d'abris, l'approvisionnement en nourriture et eau, et l'aide au rétablissement des moyens de subsistance.

Étant donné la succession de situations d'urgence aux Philippines, qui a commencé par l'éruption de combats dans les villes de Zamboanga et Basilan, le 9 septembre, et le tremblement de terre de Bohol d'une magnitude de 7,2, qui s'est produit le 15 octobre, plusieurs organismes de l’ONU et autres acteurs humanitaires peinent à répondre efficacement aux besoins.

Aujourd'hui, le Canada a annoncé la création d'un processus pour égaler les dons versés par la population canadienne aux organismes de bienfaisance enregistrés du Canada. Pour chaque dollar admissible par un Canadien ou une Canadienne à un organisme de bienfaisance enregistré du Canada qui tente d'apporter de l'aide aux Philippines ou à un autre pays touché, le gouvernement du Canada versera un dollar au Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan. Le gouvernement se servira du Fonds d’aide aux personnes touchées par le typhon Haiyan pour offrir de l’aide par l’intermédiaire d’organisations humanitaires internationales ou canadiennes, conformément aux mécanismes et procédures établis.

Pour être versés au Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan, les dons versés par les Canadiens ne doivent pas excéder 100 000 $ par donateur et doivent respecter certaines conditions :

  • Les dons doivent être faits en argent.
  • Ils doivent être versés à un organisme de bienfaisance canadien enregistré qui recueille les dons pour venir en aide aux personnes touchées par le typhon Haiyan.
  • Ils doivent être précisément réservés aux fins de l’aide aux personnes touchées par le typhon Haiyan.
  • Ils doivent être faits entre le 9 novembre et le 9 décembre 2013

Les organismes de bienfaisance enregistrés qui déclarent des dons admissibles doivent remplir un formulaire. Le formulaire devra être retourné au MAECD au plus tard le 23 décembre pour que les dons puissent être comptabilisés aux fins de la contrepartie du Fonds.

Pour qu’un don soit admissible au calcul de la contrepartie, les conditions suivantes doivent être respectées : 

  • le don doit respecter les conditions mentionnées ci-dessus;
  • l’organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le don doit utiliser les fonds pour aider à atténuer la crise provoquée par le typhon Haiyan;
  • l’organisme de bienfaisance enregistré qui reçoit le don doit le déclarer au MAECD.

C’est à l’organisme de bienfaisance canadien enregistré qu’il incombe d’attester, au moyen du formulaire de déclaration (qui sera disponible sur le site Web du MAECD) que les dons déclarés sont admissibles. Les organismes de bienfaisance ne sont pas obligés de déclarer les dons au MAECD, s’ils ne sont pas certains qu’ils respectent les critères d’admissibilité. Les organismes de bienfaisance qui produiront des déclarations de dons admissibles devront remplir le formulaire de déclaration à cette fin et le faire parvenir au MAECD au plus tard le 23 décembre 2013 pour qu’ils puissent être comptabilisés aux fins du calcul de la contrepartie du Fonds de secours. 

Le Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan apportera un soutien financier efficace et transparent à des organisations humanitaires canadiennes et internationales chevronnées qui luttent pour répondre aux besoins engendrés par la crise dans la région des Philippines et dans les régions avoisinantes. La collaboration avec des organisations canadiennes et internationales reconnues permettra une intervention efficace et rapide.

Pour plus de plus amples renseignements sur les façons de faire un don, veuillez visiter le site Web d'Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, ou consulter la liste d'organismes de bienfaisance enregistrés du Canada sur le site Web de l'Agence du revenu du Canada.