Le Canada soutient l'initiative visant à améliorer les conditions de travail au Bangladesh

Le 12 décembre 2013

OTTAWA — Aujourd'hui, l'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, a annoncé que le Canada allait appuyer l'initiative conjointe menée avec l'Organisation internationale du travail (OIT) et intitulée « Améliorer les conditions de travail dans l'industrie du prêt-à-porter au Bangladesh ».

« Stimuler la croissance économique durable est essentiel si nous voulons briser le cycle de la pauvreté, accroître la sécurité et favoriser l'égalité, a déclaré le ministre Paradis. L'appui du Canada à cette initiative permet d'assurer que le Bangladesh soit mieux en mesure de procurer à sa population des emplois sûrs et sains. Le Canada s'efforce d'accroître la prospérité, la sécurité et la stabilité en Asie du Sud, et le fait de promouvoir une croissance économique durable au Bangladesh fait partie intégrante de cette visée. »

L'aide canadienne permettra de faire en sorte que les usines de confection de vêtements du Bangladesh soient évaluées adéquatement en ce qui a trait à la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments, que les usines jugées non sécuritaires fassent l'objet de mesures correctrices et que des inspections du travail fiables et transparentes soient menées. L'initiative contribuera à l'amélioration des lois et des règlements touchant les conditions de travail pour les femmes, les hommes et les personnes handicapées, d'abord dans le secteur du prêt-à-porter et ultérieurement dans tous les secteurs, afin de protéger les droits de tous les travailleurs.

« Les événements tragiques qui se sont produits plus tôt cette année nous rappellent qu'il est impératif d'améliorer les conditions de travail dans l'industrie du prêt-à-porter au Bangladesh, a ajouté le ministre Paradis. Le projet permettra de relever les défis complexes et importants qui se posent actuellement dans cette industrie et d'améliorer de manière durable les conditions de travail, conformément aux normes internationales du travail ».

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'aide au développement fournie par le Canada au Bangladesh, veuillez consulter le site Web du MAECD.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Margaux Stastny, directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : margaux.stastny@international.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD)
Téléphone : 819-995-1874
Courriel : media@international.gc.ca 
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Document d'information

La contribution annoncée aujourd'hui se chiffre à 8 millions de dollars répartis sur quatre ans (de 2013 à 2016) et vise à appuyer la réalisation de l'initiative conjointe menée avec l'Organisation internationale du travail (OIT) et intitulée « Améliorer les conditions de travail dans l'industrie du prêt-à-porter au Bangladesh ».

Le coût total du projet est évalué à près de 25,5 millions de dollars. L'OIT apportera une contribution de 2,1 millions de dollars, tandis que les Pays-Bas et le Royaume-Uni se sont engagés à fournir 7,8 millions et 7,5 millions de dollars respectivement.

L'initiative permettra d'apporter un soutien technique au Plan d'action tripartite national sur la sécurité incendie et l'intégrité structurelle et de donner suite à la déclaration commune faite sous l'égide de l'OIT et adoptée en mai 2013 par les partenaires tripartites (gouvernement et organisations d'employeurs et de travailleurs).

L'initiative permettra d'assurer une démarche coordonnée en vue de relever les défis complexes et importants qui se posent actuellement dans l'industrie du prêt-à-porter au Bangladesh et en vue d'améliorer de manière durable les conditions de travail, conformément aux normes internationales du travail. L'initiative sera coordonnée avec d'autres initiatives visant à relever les défis auxquels le secteur est confronté, notamment celle de l'Alliance pour la sécurité des travailleurs du Bangladesh, une alliance d'organisations nord-américaines, dont la Compagnie de la Baie d'Hudson du Canada, Walmart Canada, la Fédération canadienne du vêtement et le Conseil canadien du commerce de détail sont signataires.

Parmi les activités liées à cette initiative figureront les suivantes : 

  • établir et promouvoir des normes communes appropriées pour la réalisation des évaluations de la sécurité des usines et faciliter le consensus entre tous les intervenants quant à leur mise en application;
  • fournir une expertise technique, coordonner les accords et fournir l'équipement technique nécessaire pour mener les évaluations préliminaires dans quelque 2 000 usines;
  • fournir l'équipement et la formation nécessaires aux recrues actuelles et futures du bureau d'inspection;
  • renforcer les capacités des bureaux d'inspection des bâtiments et de la sécurité incendie, notamment en améliorant la connaissance et la conscientisation à l'égard des enjeux liés à l'égalité entre les sexes chez les inspecteurs du travail, et en assurant une bonne représentation féminine au sein de l'effectif des inspecteurs;
  • donner suite à la demande du gouvernement auprès de l'OIT en vue d'établir et de mettre en œuvre le programme Better Work au Bangladesh. Il s'agit d'un partenariat innovateur entre l'OIT et la Société financière internationale.