Le ministre Paradis rencontre des membres de la communauté philippino-canadienne de Montréal

Le 4 décembre 2013 — MONTRÉAL — L'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, a tenu aujourd'hui une table ronde avec des membres de la communauté philippino-canadienne de Montréal pour discuter des interventions du Canada aux Philippines à la suite du typhon Haiyan et obtenir leur point de vue sur la manière d’accroître la coopération future entre les deux pays.

« Le Canada demeure résolu à appuyer les Philippines et à travailler de concert avec les Philippins pour surmonter la crise causée par le typhon, tant à court qu'à long terme, a déclaré le ministre Paradis. Notre relation de longue date avec les Philippines est solide. Cela m'a paru évident pendant mon voyage la semaine dernière et lors des discussions de ce matin. Les commentaires que nous avons reçus aujourd'hui nous aideront à maintenir ces liens pour encore bien des années. »

Le ministre Paradis a mis les membres de la communauté au fait des efforts de secours actuels, indiquant que les progrès accomplis jusqu'à présent sont très encourageants, mais qu'il y a encore beaucoup à faire pour fournir des abris, remettre en état l'approvisionnement en eau et les services sanitaires, donner accès aux soins de santé, nettoyer les débris et rétablir les moyens de subsistance. Le ministre a récemment visité certaines des régions les plus durement touchées du pays, où il a pu constater l'ampleur de la dévastation. Il a aussi rencontré des  hommes, des femmes et des enfants touchés par le typhon Haiyan, des partenaires de l'aide humanitaire, ainsi que des représentants de l'administration locale et des Nations Unies.

« Les collectes de fonds tenues partout au Canada, et particulièrement dans la communauté philippino-canadienne, ont été extraordinaires, a ajouté le ministre Paradis. Les organismes de bienfaisance canadiens m'ont indiqué que grâce à ces efforts, et grâce à la compassion et à la générosité des Canadiens, plus de 35 millions de dollars ont été amassés jusqu'à présent. J'ai récemment annoncé que le Fonds de contrepartie serait prolongé, c'est pourquoi j'encourage les Canadiens à profiter de la période précédant les Fêtes pour continuer de donner. Notre gouvernement versera des fonds équivalant aux dons admissibles jusqu'au 23 décembre 2013. »

Depuis que le typhon a frappé les Philippines le 8 novembre, le Canada a fourni des secours humanitaires et consulaires rapides et bien coordonnés, y compris une aide humanitaire de 20 millions de dollars, la distribution d'articles de secours d'urgence provenant des réserves d'Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, l'appui au déploiement de l'hôpital de campagne de la Croix-Rouge canadienne et l'envoi de l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe des Forces armées canadiennes. Le gouvernement du Canada égalera les dons admissibles versés par les particuliers canadiens du 9 novembre au 23 décembre 2013 aux organismes de bienfaisance canadiens enregistrés qui viennent en aide aux personnes touchées par le typhon.

— 30 —

Pour obtenir de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Margaux Stastny, directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
Téléphone : 819-953-6238
Courriel : margaux.stastny@international.gc.ca

Bureau des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD)
Téléphone : 819-995-1874
Courriel : media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Fiche d'information

L'intervention du Canada en réponse au typhon Haiyan

Le gouvernement du Canada a pris des mesures concrètes en vue d'apporter des secours d'urgence aux victimes du typhon Haiyan. Ces mesures comprennent les suivantes :

  • accorder un financement initial de 30 000 $ à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge avant que le typhon ne touche terre, pour appuyer le lancement des opérations de secours;
  • offrir un financement immédiat de 5 millions de dollars à l'appui des organismes humanitaires aussitôt que le typhon a frappé, pour soutenir les activités de secours d'urgence;
  • établir le Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan, dans lequel le gouvernement du Canada versera un dollar pour chaque dollar admissible donné par un particulier canadien entre le 9 novembre et le 23 décembre 2013 à un organisme de bienfaisance canadien enregistré en réponse à la crise provoquée par le typhon Haiyan. Le Canada a également annoncé qu'une somme de 15 millions de dollars serait initialement versée au Fonds de contrepartie le 18 novembre, ce qui porte à 20 millions de dollars l'aide humanitaire consentie par le Canada;
  • déployer plus de 300 membres de l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe des Forces armées canadiennes pour répondre aux besoins urgents en matière d'aide humanitaire dans les provinces d'Iloilo et de Capiz, notamment pour ouvrir et nettoyer des routes, offrir de l'eau potable grâce à l'utilisation de systèmes de purification d'eau par osmose inverse, fournir du soutien technique (réparation de génératrices dans les hôpitaux et auscultation des ponts), et offrir des soins médicaux et du soutien logistique;
  • envoyer l'équipe médicale et l'hôpital de campagne de la Croix-Rouge canadienne afin d'offrir des soins de santé d'urgence à Ormoc (province de Leyte). L'hôpital a ouvert le 21 novembre;
  • envoyer des fournitures de secours provenant des réserves d'urgence du Canada, dont environ 3 000 tentes, 16 000 couvertures, 1,3 million de comprimés pour purifier l'eau, 5 000 abris, 20 000 bidons, 19 750 bâches et 4 400 seaux. On a commencé à expédier ces fournitures le 20 novembre 2013, et elles permettront de répondre aux besoins élémentaires de 5 000 familles ou 25 000 personnes pendant trois mois;
  • envoyer deux agents de la Gendarmerie royale du Canada qui se joindront à la cellule d'intervention en cas d'incident d'Interpol. Celle-ci est actuellement sur place à Manille pour aider à évaluer les besoins concernant la récupération et l'identification des dépouilles des victimes du typhon Haiyan, et pour coordonner les mesures nationales et internationales d'identification des victimes de catastrophes;
  • déployer une épidémiologiste de l'Agence de la santé publique du Canada à la demande de l'Organisation mondiale de la Santé, qui s'est joint à une équipe de professionnels de la santé publique pour identifier les risques pour la santé publique, comme les maladies infectieuses et présenter des recommandations sur la façon de les atténuer.

À ce jour, selon les estimations préliminaires fournies par les organismes de bienfaisance enregistrés canadiens, les particuliers canadiens et les entreprises canadiennes ont donné plus de 35 millions de millions de dollars. Les partenaires ont indiqué que la majorité de ces dons proviennent de particuliers.

En outre, le Canada accordera la priorité au traitement des demandes provenant des Philippins qui sont gravement et personnellement touchés par le typhon Haiyan. On examinera avec compassion et souplesse les demandes des citoyens des Philippines qui se trouvent temporairement au Canada et qui souhaitent prolonger leur séjour. L'ambassade du Canada à Manille utilisera un processus de traitement accéléré dans le cas des demandes provenant de Canadiens qui ont perdu leurs documents de voyage à la suite du typhon.

Le premier ministre Harper s'est entretenu avec Benigno Aquino III, président de la République des Philippines, le 11 novembre. Il a transmis ses sincères condoléances à la population des Philippines et offert le soutien du Canada au gouvernement philippin à la suite de cette catastrophe naturelle.

Du 26 au 28 novembre 2013, le ministre Paradis s'est rendu aux Philippines pour constater en personne la situation sur le terrain, rencontrer des responsables locaux ainsi que des partenaires humanitaires canadiens et étrangers, et observer l'efficacité et l'incidence de l'aide canadienne.