Le Canada aide le Honduras à renforcer ses services de santé publique

Avec l'aide du Canada, le Honduras mettra en place un système de santé publique intégré et efficace

Le 27 janvier 2014 - Tegucigalpa (Honduras) - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

L'honorable Lynne Yelich, ministre d’État (Affaires étrangères et consulaires), a annoncé aujourd'hui le soutien du Canada en vue de la mise en place d’un système de santé plus fiable et mieux structuré au Honduras.

« Il est essentiel de disposer de renseignements exacts sur la santé afin de pouvoir cerner les besoins, planifier les soins de santé et mesurer les résultats, a déclaré la ministre Yelich. Le Canada, sous le leadership du premier ministre Harper, travaille avec des pays partenaires du monde entier afin qu’ils puissent planifier et offrir, de manière efficace, des services de santé pour les mères, les nouveau-nés et les enfants, et présenter des résultats mesurables à cet égard. »

Grâce au soutien du Canada, le gouvernement du Honduras sera mieux en mesure de planifier l'affectation des ressources actuelles vers les régions qui ont le plus besoin de services de soins de santé. Le système intégré de santé publique, ainsi qu'un système novateur de technologies de l'information et des communications, viendront améliorer la gestion du système de santé en accroissant la capacité du gouvernement de recueillir et d'analyser des données sur la santé.

« Conformément à l’engagement soutenu qu'a pris le Canada à l'égard de la santé des mères et des enfants, le projet sera axé plus particulièrement sur l’amélioration de la collecte des données sur la santé des mères et des enfants », a indiqué la ministre Yelich.

Ce projet constitue un autre exemple du leadership mondial du Canada dans le domaine de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Il s'inscrit dans les engagements que nous avons pris dans le cadre de l'Initiative de Muskoka, que dirige le Canada, et de la Commission de l'information et de la responsabilisation pour la santé de la femme et de l'enfant des Nations Unies (que copréside le premier ministre Stephen Harper). Le Canada entend accorder plus d'importance à l'affectation de ressources pour les statistiques de l'état civil, les indicateurs de la santé et l'innovation.

Les faits en bref

  • La contribution du Canada s'élève à 16,5 millions de dollars sur cinq ans.
  • Le projet permettra de recueillir des données cruciales sur les services de soins de santé, dont la portée des campagnes de vaccination et la disponibilité des ressources humaines en santé, et il favorisera une planification et une affectation des ressources plus efficaces et judicieuses.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Margaux Stastny
Directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
819-953-6238
margaux.stastny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_Dev