Déclaration du ministre Paradis : Journée mondiale de la justice sociale

Le 20 février 2014

C'est lors de journées comme la Journée mondiale de la justice sociale que nous apprécions les libertés irrévocables dont nous profitons au Canada. Toutefois, il est également important de reconnaître que nous ne sommes pas tous aussi chanceux. C'est pourquoi le Canada et les Canadiens travaillent partout dans le monde à appuyer l'élimination de la pauvreté grâce à la promotion du plein emploi et du travail décent, de l'égalité entre les sexes, de l'accès au bien-être social et de la justice universelle.

Nos programmes de développement se fondent sur de profondes valeurs canadiennes que sont la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit. Grâce à ces outils, les populations des pays en développement sont davantage en mesure de participer aux décisions publiques qui ont une incidence sur leur vie. La capacité des hommes et des femmes de participer à la prise de décisions ne devient possible que lorsque les droits et les moyens de subsistance de tous les membres de la société, même les plus vulnérables, sont protégés. L'absence de ces droits fait en sorte qu'il est presque impossible de se sortir de la pauvreté.

Le Canada vise à accroître la liberté de par le monde en renforçant les institutions et les pratiques démocratiques, comme les systèmes électoral et législatif. Nous contribuons également à renforcer les cadres nationaux de protection des droits des enfants et des jeunes, plus particulièrement les filles, qui risquent d'être victimes de violence, d'exploitation et de maltraitance.

Promouvoir et protéger les droits des femmes et des filles est essentiel à l'obtention de résultats durables en matière de développement. Les femmes sont souvent les assises sur lesquelles prend appui l'économie rurale, où elles travaillent souvent en tant que petites exploitantes agricoles ou entrepreneures ayant leurs propres entreprises. Un secteur privé dynamique, comprenant ces petites entreprises, crée des emplois et des possibilités qui favorisent la santé et la prospérité des habitants des pays en développement, et leur permettent d'avoir accès à une meilleure éducation.

J'aimerais profiter de l'occasion, en cette Journée mondiale de la justice sociale, pour réaffirmer l'engagement du Canada visant à réduire la pauvreté et à obtenir des résultats concrets pour les personnes les plus démunies, afin qu'elles puissent envisager un avenir où elles ne feront pas que survivre, mais où elles pourront se développer, garantissant les droits qui rendent cela possible.

Christian Paradis,
ministre du Développement international et ministre de la Francophonie