Le ministre Paradis discute de futures collaborations avec des compagnies canadiennes privées

Le gouvernement, en collaboration avec le Bureau de promotion du commerce Canada, explore des moyens novateurs d'augmenter l'implication des entreprises en faveur du développement international.

Le 20 février 2014 — Gatineau, Québec — Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

L'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, a participé aujourd'hui à une discussion avec des représentants de compagnies canadiennes afin d'examiner les possibilités d'établir des partenariats qui visent à réduire la pauvreté dans les pays en développement.

« Nous cherchons à établir des partenariats solides avec le secteur privé sous le sceau de la coopération, du respect et de la confiance mutuels, afin de créer un environnement où le plein potentiel des ressources des pays en développement est exploité de façon durable, a déclaré le ministre Paradis. Les idées et propositions mises de l'avant aujourd'hui nous aideront à rompre le cycle de la pauvreté et de la dépendance. »

Les participants ont abordé un éventail de thèmes pour engager le secteur privé dans le développement, dont des garanties pour stimuler les investissements, des prêts bonifiés assortis de conditions plus souples, de nouveaux partenariats pour aider les détaillants canadiens à investir dans les marchés émergents, et d'autres moyens novateurs qui ont pour but de promouvoir la participation et l'investissement des entreprises canadiennes.

« Notre gouvernement cherche des approches inédites en matière de développement. Le secteur privé est un intervenant indispensable si l'on souhaite atteindre des résultats de développement significatifs, a ajouté le ministre Paradis. En donnant aux entreprises l'accès au marché et en encourageant l'investissement, l'innovation, la formation et le commerce, nous favorisons la croissance économique des pays en développement. »

Le plan d'action économique du Canada de 2014 réitère l'engagement du Canada en matière de gouvernance, de cohérence et d'efficacité de l'aide. Cela se traduit notamment par des efforts concrets qui permettront d'affirmer l'engagement du gouvernement canadien et du secteur privé dans le but d'aider les populations qui vivent dans la pauvreté.

Les faits en bref

  • Devant la reconnaissance accrue du rôle du secteur privé dans le développement international, le Canada a intensifié ses efforts de collaboration avec ce dernier, afin de contribuer à améliorer le sort des personnes qui vivent dans la pauvreté.
  • Le Canada veut tirer parti de la force, des ressources et de l'esprit d'innovation du secteur privé afin d'aider les personnes les plus vulnérables. Cette approche permet d'améliorer les possibilités d'emploi et de mobiliser plus d'investissement et de ressources, en vue d'accroître la productivité de même que le bien-être du public.
  • Le Canada renforce sa collaboration avec le secteur privé afin de favoriser une croissance économique durable et de réduire la pauvreté dans les pays en développement. La stratégie consiste entre autres à trouver des moyens d'exploiter les ressources, l'esprit d'innovation et le savoir-faire du secteur privé pour aider les populations des pays en développement à atteindre les objectifs suivants :
    • saisir les possibilités de développement responsable des ressources naturelles et faciliter l'accès aux services financiers;
    • élargir les perspectives de croissance économique durable;
    • passer de la pauvreté à la prospérité.

Liens connexes

Contacts

Margaux Stastny
Directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
819-953-6238
margaux.stastny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca 
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV