Le Canada : chef de file dans la mobilisation des investissements du secteur privé pour stimuler la croissance économique, créer des emplois et éradiquer la pauvreté

Le ministre Paradis fait la promotion de l'exploitation responsable des ressources à la conférence Canada-Forum économique mondial à Toronto

Le 1er mars 2014 – Toronto, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis, a pris la parole aujourd'hui lors d'une conférence à Toronto axée sur les moyens de générer une croissance économique durable par l'exploitation responsable des ressources. Au cours de son allocution, il a également annoncé que le Canada allait donner son appui à un éventail de nouveaux projets et de nouvelles initiatives qui aideront les pays en développement à maximiser les retombées de leurs richesses naturelles.

« La création d'une croissance économique durable est l'outil le plus efficace dont nous disposons pour éradiquer la pauvreté dans le monde entier. Nous devons mobiliser la participation du secteur privé pour générer des emplois, de la croissance et de la prospérité dans les pays en développement. Nous devons envisager de nouvelles approches pour régler des problèmes de longue date et nous concentrer sur les domaines où nous aurons le plus d'influence, a déclaré le ministre Paradis. Le Canada est reconnu en tant que chef de file mondial en matière d'exploitation responsable des ressources. En stimulant l'innovation et en mettant à contribution le secteur privé, nous traduisons le savoir-faire du Canada en résultats pour les démunis. Nous aidons les pays qui sont nos partenaires de développement à devenir des partenaires commerciaux autonomes et prospères qui sont en mesure de répondre aux besoins de leurs citoyens. »

C'est la deuxième année que le gouvernement du Canada et le Forum économique mondial organisent conjointement une conférence sur le développement dans le secteur des ressources extractives. Les participants, y compris des représentants des pays donateurs et bénéficiaires, de même que des hauts placés d'organisations multilatérales, de la société civile et de l'industrie, ont étudié des approches novatrices visant à promouvoir l'investissement dans le secteur minier comme moyen de stimuler le développement économique local.

« L'exploitation minière est une activité importante que l'on exerce depuis longtemps en Amérique latine et dans les Caraïbes, mais nos pays doivent relever le défi constant que pose l'exploitation des ressources de façon responsable, transparente et durable, a déclaré M. Luis Alberto Moreno, président de la Banque interaméricaine de développement. Nous avons trouvé, en la personne du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement du Canada, un partenaire qui partage les préoccupations de notre région. »

Lors d'une allocution distincte prononcée à l'occasion d'une séance portant sur les retombées socioéconomiques de la tuberculose dans le secteur minier, le ministre Paradis a réaffirmé la volonté du Canada de relever le défi mondial que pose la tuberculose dans les communautés minières. En tant que chef de file dans la gestion responsable des ressources extractives et dans les soins et la lutte contre la tuberculose, le Canada voit la possibilité, pour les secteurs public et privé, de collaborer dans le cadre de partenariats novateurs pour résoudre ce problème.

Annonces (renseignements supplémentaires dans le document d’information)

  • 10 millions de dollars pour appuyer le Transparency Trust Fund
  • 10 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer la Facilité africaine de soutien juridique par l’intermédiaire du programme canadien EXCEED (Extractives Cooperation for Enhanced Economic Development)
  • 1,2 million de dollars sur deux ans pour appuyer le Projet de transparence dans le secteur de l’extraction
  • 1,1 million de dollars sur un an pour promouvoir la croissance économique dans le secteur de l’extraction par l’entremise des membres du Forum intergouvernemental sur l’exploitation minière, les minéraux, les métaux et le développement durable
  • Financement d’un peu moins de 500 000 $ sur un an pour appuyer la Clinton Health Access Initiative

Les faits en bref

  • En 2012, les exportations de pétrole et de minéraux en provenance de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud étaient évaluées à plus de 1,35 billion de dollars — soit plus de 15 fois le montant de l’aide publique au développement fournie à ces mêmes régions cette même année. Les tendances actuelles portent à croire que l’importance de ce secteur augmentera puisque les nouvelles possibilités d’extraction de minerais, de pétrole et de gaz se multiplient dans les pays en développement.
  • Le Canada pilote l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), qui vise à accroître la transparence dans les secteurs pétrolier, gazier et minier, grâce à l’application de normes liées à la publication et à la vérification des impôts sur le revenu des sociétés, des redevances et d’autres revenus gouvernementaux. Jusqu’à présent, 25 pays sont jugés conformes à l’ITIE (y compris le Mozambique, le Pérou et la Tanzanie), et 16 autres pays sont en voie d’instaurer cette norme.
  • En janvier 2013, le premier ministre Harper a annoncé le soutien du Canada au Centre africain de développement de l’industrie minière. Le Centre offre une orientation et des conseils stratégiques aux pays africains sur la manière de gérer le secteur de l'extraction de manière responsable et transparente dans leur pays.
  • En juin 2013, le premier ministre Harper a annoncé que le Canada dirigerait les partenariats du G8 sur la transparence dans le secteur de l’extraction en Tanzanie et au Pérou. Dans le cadre de ces partenariats, le Canada collabore avec les gouvernements, la société civile et l’industrie pour accroître la transparence et renforcer la gouvernance du secteur de l’extraction afin que les citoyens de la Tanzanie et du Pérou puissent tirer le maximum de leurs ressources naturelles.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Margaux Stastny
Directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et ministre de la Francophonie
819-953-6238
margaux.stastny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV