Déclaration du ministre Paradis à l’occasion de la Journée internationale du sport pour le développement et la paix (Nations Unies)

Le 6 avril 2014 – Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Lorsque je voyage dans mes fonctions de ministre canadien du Développement international, mes moments les plus valorisants sont toujours lorsque je regarde des enfants s’amuser en toute insouciance. Au Sénégal, j'ai observé un groupe de jeunes jouer au soccer sur un terrain vague, en plein milieu duquel trônait un arbre géant qui ne les décourageait pas du tout. Dans un camp pour personnes déplacées, en Haïti, j'ai vu des enfants sourire, rire et courir dans toutes les directions, libres même s’ils vivaient dans une zone bien délimitée.

« Les enfants qui jouent dans l’insouciance nous insufflent de l'espoir et, lorsque nous les regardons en action, cela nous rappelle non seulement que le sport et le jeu sont essentiels à leur développement, mais également qu'ils sont cruciaux pour un pays. Les enfants sont notre avenir, et ils sont trop nombreux à se faire voler leur enfance par la pauvreté, la malnutrition, la violence et les maladies évitables. Ces enfants n'ont jamais la chance d'aller à l'école, de jouer et d’agir simplement comme des enfants.

« C'est pourquoi le Canada appuie les efforts déployés pour que plus d'enfants du monde entier puissent jouer.

« Grâce au Programme d'apprentissage par le jeu de Right To Play réalisé en Afrique de l'Ouest et francophone, nous avons eu recours au sport et au jeu pour enseigner à plus de 200 000 enfants la discipline personnelle, la coopération et la confiance en soi. Aussi, par l'entremise du Projet de promotion de l’apprentissage, de l’autonomisation et du jeu mené en Jordanie, nous remettons en état des salles de classe et des installations sanitaires et nous créons des aires de jeu sécuritaires. Nous aidons également des réfugiés syriens et des enfants et des jeunes jordaniens à faire preuve de leadership dans leur école et leur collectivité. Ainsi, ils acquièrent les aptitudes dont ils auront besoin pour rebâtir leur pays.

« Cette année, avec l'appui du Canada, Right To Play se servira du sport et du jeu pour faire progresser le développement et la paix au Bénin, au Ghana, au Libéria, au Mali et au Rwanda. L'organisation formera plus de 5 000 enseignants et travaillera auprès de plus de 200 000 enfants et jeunes, en particulier des filles, pour parfaire leur éducation et leurs aptitudes à la vie quotidienne en les faisant participer à des sports et à des activités physiques.

« Le sport et le jeu sont des alliés précieux pour améliorer la santé et l'éducation et favoriser la résolution des conflits. Le Canada continuera à coopérer avec des organisations pour mettre l'énergie des enfants et des jeunes du monde entier au service des efforts déployés en vue de mettre fin à la pauvreté extrême et de créer une prospérité commune à long terme. »

Christian Paradis
Ministre du Développement international et de la Francophonie