Le Canada soutient la santé et les moyens de subsistance durables au Ghana

Le Canada aide le Ghana à diversifier son économie et à améliorer les services de santé et la nutrition

Le 17 avril 2014 - Sainte-Anne-de-Bellevue, Québec - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le sénateur Larry Smith, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a annoncé aujourd’hui la contribution du Canada à un certain nombre d’initiatives de développement au Ghana, dont le Projet de développement des capacités pour la santé et des moyens de subsistance durables.

Grâce à un partenariat avec l’Université McGill, cette nouvelle initiative permettra d’améliorer la sécurité alimentaire, la qualité du régime alimentaire et l’état nutritionnel des femmes et des enfants, mais aussi de diversifier les activités économiques dans les régions rurales du district du Haut-Manya Krobo, au Ghana.

« Le Canada travaille avec les Ghanéens pour les aider à diversifier leur économie et à améliorer les services de santé et la nutrition, en particulier au profit des femmes et des filles, a déclaré le sénateur Smith. Nous sommes fiers d'établir des partenariats avec des établissements universitaires réputés, comme l'Université McGill, afin de donner aux habitants de pays en développement comme le Ghana les moyens nécessaires pour se sortir de la pauvreté et pour vivre en santé et être productifs. »

« L'Université McGill remercie le gouvernement du Canada, car il accorde un soutien généreux et reconnaît que nous réussissons depuis longtemps à faire en sorte que les résultats des travaux de recherche bénéficient à la communauté mondiale, a déclaré pour sa part Rosie Goldstein, vice-principale à la recherche et aux relations internationales. Grâce à de meilleures interventions en matière d’alimentation et de nutrition, ce projet aura des incidences considérables à court et à long terme sur la santé et la vie des enfants et des femmes qui vivent en milieu rural au Ghana. »

Les deux autres initiatives annoncées aujourd’hui sont déjà en cours. Elles amélioreront la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des agriculteurs au Ghana et de leurs familles.

Les faits en bref

  • En 2010, le gouvernement du Canada a appuyé la fondation de l’Institut pour la sécurité alimentaire mondiale de l’Université McGill, afin de contribuer à la formation et au renforcement des capacités en matière de sécurité alimentaire dans les pays en développement.
  • Réalisée en partenariat avec Vision Mondiale Canada et l'Université du Ghana, les collaborateurs principaux, cette nouvelle initiative de l’Université McGill permettra d’améliorer le bien-être économique, la sécurité alimentaire, la nutrition et la santé de 21 000 habitants des régions rurales du district du Haut-Manya Krobo.
  • Les trois projets au Ghana qui ont été annoncés aujourd'hui cadrent bien avec la priorité de développement absolue du gouvernement du Canada, qui consiste à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans les pays en développement.
  • Depuis 1990, le gouvernement du Ghana travaille en étroite collaboration avec la communauté des donateurs pour réduire de moitié le nombre de citoyens qui vivent dans la pauvreté extrême. Toutefois, quelque deux millions de personnes ont toujours un accès limité à la nourriture et les enfants sont particulièrement vulnérables.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Margaux Stastny
Directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
819-953-6238
margaux.stastny@international.gc.ca 

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
819-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous
sur Twitter : @MAECD_DEV