Le Canada accroît l'aide humanitaire fournie à la population du Soudan du Sud

Le Canada versera un montant additionnel de 24,85 millions de dollars afin d'accroître l'aide humanitaire fournie à la population touchée par les récentes manifestations de violence au Soudan du Sud.
Ces fonds seront acheminés par l'entremise des partenaires suivants :

  • Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies – 11 millions de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • une aide alimentaire d'urgence à jusqu'à 75 000 Sud-Soudanais récemment déplacés dans diverses bases des Nations Unies à travers le pays, et à près de 200 000 réfugiés soudanais actuellement déplacés au Soudan du Sud;
    • une aide alimentaire spécialisée pour les nouvelles mères et les jeunes enfants, y compris des suppléments alimentaires aux femmes enceintes et allaitantes.

  • Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) – 3 millions de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • une aide d'urgence à plus de 230 000 personnes déplacées à l'intérieur du pays et à plus de 229 000 réfugiés au Soudan du Sud;
    • des abris (tentes et feuilles de plastique) à quelque 5 000 familles ainsi que des articles de secours (p. ex. couvertures, nattes, moustiquaires, bidons et articles hygiéniques) à jusqu'à 75 000 personnes déplacées à l'intérieur du pays;
    • un soutien aux réfugiés qui ont été victimes de violence sexuelle et sexiste, de même que des activités de protection visant expressément les enfants déplacés.

  • Comité international de la Croix-Rouge – 2,5 millions de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • l'accès à des installations d'approvisionnement en eau potable et d'hygiène pour près de 250 000 personnes;
    • des vivres pour une période d'un mois pour près de 60 000 personnes déplacées et rapatriées;
    • des abris d'urgence et d'autres articles de secours de base pour près de 72 000 bénéficiaires;
    • des fournitures médicales, de l'équipement, des vaccins et de la formation pour trois établissements de santé, y compris un hôpital;
    • des services de protection pour les victimes de violence sexuelle et un soutien afin de permettre aux personnes mineures de retrouver leur famille.

  • Organisation internationale pour les migrations – 2 millions de dollars

    La contribution du Canada permettra de veiller à ce que :
    • toutes les personnes déplacées à l'intérieur du pays soient enregistrées et à ce que les évaluations des besoins appropriées soient faites;
    • près de 75 000 personnes cherchant refuge dans les bases de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud reçoivent un abri approprié, des articles ménagers de base (ustensiles de cuisson, contenant pour l'eau, etc.) ainsi qu'un accès à de l'eau salubre et à des installations sanitaires adéquates.

  • Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies – 2 millions de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • un service aérien sécuritaire et fiable vers plus de 27 emplacements, ce qui permettra à plus de 200 organismes humanitaires d'avoir accès à des collectivités éloignées ayant besoin d'aide;
    • des évacuations médicales et de sécurité en temps opportun pour les travailleurs humanitaires dans les lieux éloignés;
    • le transport vers des emplacements éloignés de fournitures humanitaires légères et essentielles devant être utilisées dans le cadre des activités de secours d'urgence.

  • Bureau de coordination des affaires humanitaires – 500 000 dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • des services de coordination et d'appui, y compris de préparation aux situations d'urgence, à plus de 320 membres de la communauté humanitaire se trouvant au Soudan du Sud, dont les organismes des Nations Unies et les organisations non gouvernementales nationales et internationales;
    • un accès amélioré pour les organismes humanitaires grâce à des efforts de surveillance, d'établissement de rapports et de promotion, qui mettent l'accent sur les entraves bureaucratiques et autres problèmes auxquels se butent les partenaires humanitaires;
    • des outils de communication améliorés et une meilleure capacité d'intervention dans les États clés.

  • Médecins Sans Frontières Canada – 1 million de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • des soins médicaux d'urgence dans l'État de Warrap et la zone administrative d'Abyei, grâce à des cliniques de santé mobiles et des services d'obstétrique et de soins de santé d'urgence pour près de 1 600 femmes enceintes;
    • des vaccins d'urgence et des suppléments alimentaires pour traiter la malnutrition pour près de 40 000 personnes touchées par le conflit;
    • une formation et un soutien au personnel afin d'améliorer la capacité de l'hôpital d'Agok de répondre aux urgences.

  • World Relief Canada – 1,5 million de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • de l'eau potable, grâce à la construction de 14 nouveaux points d'approvisionnement en eau et la remise en état de 14 autres, desservant jusqu'à 14 000 personnes et près de 2 500 ménages dans l'État de Jonglei;
    • des installations sanitaires, grâce à la construction de 300 latrines à usage domestique à l'intention des personnes touchées par le conflit;
    • une formation pour 6 mécaniciens de pompes manuelles et 14 comités de gestion de l'eau sur l'entretien, la réparation et les essais des points d'approvisionnement en eau;
    • un meilleur accès aux articles de secours (p. ex. bâches, savon, moustiquaires) pour 750 ménages vulnérables.

  • Vision mondiale Canada – 1,35 million de dollars

    La contribution du Canada permettra de fournir :
    • De l'eau potable, grâce à la construction de 9 points d'approvisionnement en eau dans 7 centres de santé et la restauration de 15 puits desservant plus de 12 000 personnes dans l'État de Warrap;
    • Une formation pour 24 comités de gestion de l'eau sur la gestion, le fonctionnement et l'entretien de nouveaux points d'approvisionnement en eau et 6 installations de latrines dans 4 collectivités, desservant plus de 900 personnes;
    • Un appui et une formation à 5 personnes chargées de la promotion de l'hygiène dans la collectivité ainsi que la tenue de 5 séances de formation sur l'assainissement et l'hygiène;
    • Une aide alimentaire d'urgence sous la forme de suppléments alimentaires fournis à environ 9 500 enfants de moins de 5 ans et à quelque 1 900 femmes enceintes ou allaitantes souffrant de malnutrition.

Sécurité alimentaire et moyens de subsistance

Le Canada aide également la population du Soudan du Sud en ce qui a trait à la sécurité alimentaire, qui se dégrade, ainsi qu'aux besoins pressants en matière de moyens de subsistance, en appuyant les projets de développement suivants :

  • Routes reliant les fermes aux marchés au Soudan du Sud – 20 millions de dollars sur quatre ans, dans le cadre du Programme alimentaire mondial des Nations Unies
    Le projet vise principalement la construction de routes (jusqu'à 140 kilomètres) ce qui permettra une livraison efficace et en temps opportun de l'aide alimentaire et, pour les fermiers, un accès plus facile aux marchés pour vendre leurs récoltes, dans les zones stables du pays.

  • Amélioration des pêches au Soudan du Sud – 11,5 millions de dollars sur cinq ans, dans le cadre de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel  
    Ce projet vise à répondre aux besoins alimentaires croissants au Soudan du Sud en augmentant le nombre de prises et en soutenant les moyens de subsistance liés au fleuve dans les collectivités qui bordent le Nil.

  • Vivres contre travail pour la construction d'infrastructures communautaires – 20 millions de dollars sur trois ans, dans le cadre du Programme alimentaire mondial des Nations Unies
    Les bénéficiaires de ce projet participeront à des activités « vivres contre travail » où seront construites des infrastructures communautaires telles que des réseaux d'irrigation et des installations d'entreposage de nourriture. À court terme, cela permettra de combler les besoins en nourriture et, à long terme, ces infrastructures amélioreront la production agricole pour environ 450 000 personnes.