Le Canada contribue à améliorer les moyens de subsistance des petits agriculteurs africains

Christian Paradis

L'honorable Christian Paradis, ministre du Développement international, prononce un discours lors d’une rencontre avec des ambassadeurs et hauts-commissaires africains à Ottawa. La rencontre portait sur les engagements continus du Canada pour faire progresser la croissance économique en Afrique, y compris le développement du secteur de l'agriculture.

Le ministre Paradis annonce un soutien qui accroîtra l'accès des agriculteurs africains aux marchés locaux, régionaux et internationaux

Le 3 mai 2014 - Ottawa, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l'honorable Christian Paradis, a annoncé la contribution du Canada au Projet d'amélioration de l'accès des agriculteurs aux marchés en Afrique de l'Est et de l'Ouest (10,3 millions de dollars sur cinq ans), mis en œuvre par la Société financière internationale (SFI). L'annonce a été faite au cours d'une rencontre avec les ambassadeurs et les hauts-commissaires des pays africains, et met en évidence l'engagement soutenu du Canada à l'égard de l'avancement de la croissance économique en Afrique.

Le projet vise à améliorer les moyens de subsistance des petits agriculteurs africains en accroissant leur accès aux marchés locaux, régionaux et internationaux. Les agriculteurs recevront du soutien en vue d'adopter et de respecter les normes commerciales internationales, ce qui leur permettra d'améliorer leurs pratiques agricoles et la qualité de leurs produits. Par ailleurs, ils seront intégrés à des activités clés d'un bout à l'autre de la chaîne d'approvisionnement (soit du producteur à l'acheteur), en collaboration avec le secteur privé, à l'aide de techniques comme l'agriculture sous contrat.

« Le Canada est un chef de file dans l'avancement de la croissance économique en Afrique, y compris le développement du secteur agricole, a déclaré le ministre Paradis. En obtenant un accès élargi à un plus grand nombre de marchés et en améliorant leurs pratiques agricoles, les agriculteurs auront de meilleures possibilités de devenir plus concurrentiels et productifs ainsi que d'accroître leurs revenus. Nous les aidons, avec le concours du secteur privé, à remplacer l'agriculture de subsistance ou de faible production par une proposition commerciale viable. Au final, les moyens de subsistance des agriculteurs et de leurs familles s'amélioreront et leurs communautés pourront en profiter. »

« Le partenariat entre le Canada et la SFI dans le secteur africain de l'agroentreprise aidera les agriculteurs à commercialiser leurs produits, a déclaré Jean-Philippe Prosper, vice-président pour l'Afrique subsaharienne, l'Amérique latine et les Caraïbes à la SFI. Il s'agit là d'un des nombreux partenariats que nous créons en Afrique pour donner plus de retentissement à la SFI sur le développement d'un secteur privé inclusif et pour accroître la participation du Canada aux priorités de la région au chapitre du développement. »

Les faits en bref

  • On estime qu'il y a 33 millions d'exploitants agricoles en Afrique subsaharienne, qui assurent jusqu'à 90 % de la production alimentaire dans certains pays. La plupart des exploitants agricoles, dont la vaste majorité sont des femmes, pratiquent l'agriculture de subsistance ou approvisionnent surtout les marchés locaux.
  • La Stratégie du MAECD sur la sécurité alimentaire accorde une attention particulière aux femmes et aux petits exploitants agricoles, du fait qu'une grande proportion de la production agricole est attribuable aux femmes dans les pays en développement, ce qui fait d'elles d'importants agents de la croissance économique et de la sécurité alimentaire.
  • En appuyant le développement du secteur agricole, le Canada contribue à réduire la faim, la pauvreté et la malnutrition. La réduction de la malnutrition est un élément essentiel à un mode de vie sain pour les mères et les enfants dans les pays en développement. Le premier ministre Harper accueillera le Sommet sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants du 28 au 30 mai 2014.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Margaux Stastny
Directrice des Communications
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
819-953-6238
margaux.stastny@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MAECDDeveloppement