Document d'information – Projets appuyés par le Canada pour améliorer les soins de santé maternelle et la nutrition des nouveau-nés

Information sur les projets

Pour une maternité sans risques (10,2 millions de dollars sur quatre ans)

Le projet Pour une maternité sans risque cherche à améliorer l'accès de plus de 500 000 femmes enceintes vulnérables et de leurs nouveau-nés à des services de santé de qualité dans la région de Dar es Salaam, en Tanzanie, l'un des pays en développement désignés comme prioritaires par le Canada. Ce dernier versera 10,2 millions de dollars sur quatre ans à ce projet qui sera mis en œuvre par l'organisation Comprehensive Community Based Rehabilitation in Tanzania (CCBRT).

Le projet met l'accent sur :

  • l'amélioration des compétences de plus de 600 fournisseurs de soins de santé dans 22 établissements de santé publics en vue d'offrir des services de qualité aux mères et aux nouveau-nés en situation d'urgence;  
  • le recrutement et la formation de près de 900 employés pour un nouvel hôpital spécialisé à Dar es Salaam, la maternité et le centre néonatal de CCBRT, où, selon les estimations, naîtront plus de 15 000 bébés chaque année.

Approches novatrices pour améliorer les pratiques d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants (20 millions de dollars sur deux ans)

Ce projet, qui sera mis en œuvre par FHI 360 dans le cadre de l'initiative Alive and Thrive, est axé sur la nutrition, la santé et la survie des nouveau-nés et des nourrissons qui vivent dans des pays où la malnutrition est endémique, et il permettra d'améliorer l'allaitement et l'alimentation des nourrissons.

L'objectif de ce projet consiste à utiliser des méthodes de pointe, telles que le marketing dans le secteur privé, le réseautage social, les nouvelles technologies et l'assistance technique, pour susciter des changements sociaux et modifier les comportements de manière à améliorer les pratiques d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants. Les activités comprennent :

  • amener le secteur privé à prendre part à l'élaboration de stratégies de marketing favorisant l'amélioration des pratiques d'allaitement et d'alimentation complémentaire;
  • promouvoir des pratiques d'allaitement optimal pendant la période néonatale et améliorer l'alimentation chez les femmes au cours de l'adolescence, de la grossesse et de la lactation;
  • renforcer la capacité des travailleurs de la santé de première ligne à lutter efficacement contre la malnutrition et à mener des activités de sensibilisation et de changement comportemental.

Le sommet Sauver chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée

Le premier ministre Stephen Harper sera l'hôte d'un sommet international intitulé Sauver chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, lequel façonnera les collaborations futures qui seront entreprises au Canada et dans le monde entier sur la santé des mères et des enfants. Le sommet aura lieu du 28 au 30 mai 2014 à Toronto.

Le sommet s'appuiera sur le rôle de chef de file joué par le Canada et pavera la voie pour les prochains efforts de coordination qui seront déployés à l'échelle mondiale en ce qui concerne la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Il regroupera des experts canadiens et étrangers représentant la société civile, les entreprises, le milieu universitaire, des pays développés et en développement, des organisations internationales et des fondations internationales axées sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Le sommet portera sur les trois thèmes suivants :

  • Obtenir des résultats pour les mères et les enfants : Déterminer comment, grâce à nos efforts communs, nous avons réussi à obtenir des résultats, et examiner comment les technologies novatrices et les modèles opérationnels permettent de sauver des vies.
  • Faire plus ensemble à l'échelle mondiale : Faire adopter de nouvelles technologies et créer de nouveaux partenariats mondiaux pour améliorer la santé des femmes et des enfants.
  • Des gestes concrets pour la santé des femmes et des enfants : Déterminer les gestes concrets que poseront le Canada et ses partenaires pour faire baisser les taux de mortalité, pour améliorer la nutrition et pour permettre à un plus grand nombre d'enfants de célébrer leur cinquième anniversaire.

Les thèmes du sommet ont été définis en consultation avec les principaux intervenants canadiens.  

Le Canada et l'Initiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

En juin 2010, c'est en mobilisant la communauté internationale autour de la réduction de la mortalité maternelle et infantile et de l'amélioration de la santé des mères et des enfants dans les pays les plus pauvres que le Canada, par l'entremise de l'Initiative de Muskoka, a amené les dirigeants des pays membres du G8 et des dirigeants de pays non membres du G8 à s'engager à verser 7,3 milliards de dollars.

Dans le cadre de l'Initiative de Muskoka, le Canada s'est engagé à verser 1,1 milliard de dollars en fonds supplémentaires entre 2010 et 2015 pour venir en aide aux femmes et aux enfants des pays les plus pauvres. Le Canada a également annoncé qu'il continuerait à consacrer 1,75 milliard de dollars aux programmes destinés à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au cours de cette même période, ce qui porte son engagement total à 2,85 milliards de dollars.

L'Initiative de Muskoka a réussi à attirer l'attention à l'échelle internationale. En septembre 2010, lors du Sommet des Nations Unies sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a lancé le mouvement Chaque femme, chaque enfant, une initiative mondiale visant à mobiliser les ressources de gouvernements, d'organisations internationales, du secteur privé et de la société civile pour s'attaquer aux principales difficultés en matière de santé auxquelles se heurtent les femmes et les enfants. L'objectif du mouvement est de sauver 16 millions de vies d'ici 2015.

En septembre 2013, le premier ministre Stephen Harper et le président de la République de la Tanzanie, Jakaya Kikwete, ont coprésidé une activité des Nations Unies intitulée La santé des femmes et des enfants : le programme inachevé des Objectifs du Millénaire pour le développement. Cet événement, organisé en appui à l'initiative Chaque femme, chaque enfant, a permis d'explorer des moyens d'accélérer les progrès réalisés pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants et réduire le nombre de décès évitables. Le président Kikwete assistera aussi au sommet de Toronto.

Le Canada est en voie de respecter les engagements qu'il a pris dans le cadre de l'Initiative de Muskoka, et 80 % des fonds ont déjà été décaissés. Dans le cadre du Programme de partenariat de l'Initiative de Muskoka, le Canada a appuyé les efforts déployés pendant trois ans par 28 organisations canadiennes pour réduire les taux de mortalité chez les mères, les nouveau-nés et les enfants en Haïti, en Afrique et en Asie. Les efforts bilatéraux ciblent l'Afghanistan, le Bangladesh, l'Éthiopie, Haïti, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Nigéria, le Soudan du Sud et la Tanzanie, où les taux de mortalité maternelle et infantile sont élevés. Les partenaires multilatéraux et mondiaux comprennent le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, l'Alliance GAVI, l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la Santé.