Financement versé au Programme alimentaire mondial des Nations Unies au titre de l’aide humanitaire en 2014

Chaque année, le Canada répond aux appels lancés par des organisations humanitaires internationales et canadiennes. Ces appels décrivent les interventions prévues en réaction à des crises humanitaires dans le monde qui découlent d’un conflit, de catastrophes naturelles ou de l’insécurité alimentaire.

L’annonce aujourd’hui des 98 millions de dollars octroyés au Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) permettra d’apporter une aide alimentaire aux populations affectées par les conflits, ainsi que de lancer des interventions relatives à la nutrition. Voici comment sera répartie cette somme.

Amérique latine et Caraïbes 4 millions de dollars

  • Régional (Guatemala, Honduras, Salvador) – 1 million de dollars – Distribution générale de vivres à un maximum de 361 000 personnes; versement d’argent ou remise de bons d’échange pour l’achat de denrées alimentaires à 106 000 ménages.
  • Haïti 2 millions de dollars – Distribution générale de vivres à 517 000 personnes, aliments complémentaires pour 75 000 enfants et 48 500 femmes enceintes/allaitantes, repas dans les écoles pour 200 000 enfants; activités de vivres contre actifs pour 20 000 personnes; versement d’argent ou remise de bons d’échange pour l’achat de denrées alimentaires à 125 000 personnes.
  • Colombie 1 million de dollars – Distribution générale de vivres à 225 000 personnes; aliments complémentaires pour 48 500 enfants pour contrer la malnutrition, repas dans les écoles pour 32 000 enfants; activités de vivres contre travail et vivres contre formation pour 285 000 personnes.

Asie – 18 millions de dollars

  • Afghanistan 5 millions de dollars – Distribution générale de vivres à 1,6 million de personnes, services d’alimentation thérapeutique pour 369 000 enfants; activités de vivres contre actifs, vivres contre travail et vivres contre formation pour 301 000 personnes.
  • Bangladesh – 500 000 dollars – Distribution de vivres à 31 000 réfugiés rohingyas, aliments complémentaires aux enfants réfugiés rohingyas et aux femmes enceintes/allaitantes; repas dans les écoles et rations à emporter.
  • Birmanie (Myanmar) 1 million de dollars – Distribution de vivres à 295 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays; aliments complémentaires à 99 000 enfants et femmes enceintes/allaitantes, ainsi qu’à 23 000 personnes atteintes de tuberculose ou du VIH/sida; repas dans les écoles ou rations à emporter pour 262 000 enfants; programmes de nourriture ou d’argent contre travail pour 509 000 personnes.
  • Népal 500 000 dollars – Distribution de vivres à plus de 30 000 réfugiés bhoutanais au Népal, aliments complémentaires à 900 enfants réfugiés mal alimentés, femmes enceintes/allaitantes, et réfugiés atteints de tuberculose ou du VIH/sida.
  • Corée du Nord – 3 millions de dollars – Aliments complémentaires pour 1 759 000 enfants âgés de six mois à 16 ans, dont 331 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée, ainsi qu’à 634 000 femmes enceintes/allaitantes, dont 72 000 souffrant de malnutrition aiguë modérée.
  • Pakistan – 7,5 millions de dollars – Distribution de vivres à 960 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays et rapatriées; distribution de vivres à 715 000 personnes en situation d’insécurité alimentaire grave dans les cinq districts les plus touchés par les inondations dans le Sind et le Baloutchistan; alimentation complémentaire fournie à 1,04 million d’enfants et de femmes enceintes/allaitantes; repas dans les écoles pour 246 840 enfants; activités de vivres contre travail et vivres contre formation pour 300 000 personnes.
  • Sri Lanka – 500 000 dollars – Distribution de vivres à 80 000 personnes déplacées à l’intérieur du pays, rapatriées, et anciens réfugiés; aliments complémentaires pour 68 000 enfants et femmes enceintes/allaitantes; repas dans les écoles pour 160 000 enfants; activités de vivres contre travail et vivres contre formation pour 12 000 personnes; versement d’argent et remise de bons d’échange pour l’achat de denrées à 24 000 personnes.

Moyen-Orient 9 millions de dollars

  • Irak – 2 millions de dollars – Distribution générale de vivres à 290 000 personnes; programmes d’alimentation dans les écoles pour 10 000 personnes; aide alimentaire complémentaire pour les enfants âgés de six mois à cinq ans.
  • Yémen – 7 millions de dollars – Distribution générale de vivres à 4,1 millions de personnes vulnérables et en situation d’insécurité alimentaire; soutien nutritionnel préventif pour 325 000 enfants âgés de moins de deux ans; traitement nutritionnel pour 200 000 enfants âgés de moins de cinq ans; soutien nutritionnel pour 157 000 femmes enceintes/allaitantes.

Afrique – 61 millions de dollars

  • Afrique de l’Ouest – sous-région – 1,5 million de dollars – Distribution générale et ciblée de vivres à 180 000 réfugiés maliens et au sein des collectivités d’accueil au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger; activités générales et ciblées d’alimentation supplémentaire pour les enfants âgés de moins de cinq ans et les femmes enceintes/allaitantes; alimentation scolaire d’urgence pour les enfants réfugiés.
  • Tchad – 4 millions de dollars – Distribution générale de vivres à un maximum de 1 million de personnes; aide alimentaire pour la création d’actifs; activités générales et ciblées d’alimentation supplémentaire pour les enfants âgés de moins de cinq ans et les femmes enceintes/allaitantes. Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin qu’il puisse offrir un service fiable et sécuritaire à plus de 100 organismes humanitaires au Tchad (environ 5 000 passagers par mois); transport de marchandises légères (p. ex. médicaments) pour des organismes humanitaires; évacuations rapides du personnel chargé de l’aide humanitaire pour des raisons médicales ou de sécurité.
  • Mali – 5,5 millions de dollars – Distribution générale de vivres à un maximum de 1 million de personnes; activités générales et ciblées d’alimentation supplémentaire pour les enfants âgés de moins de 5 ans; alimentation supplémentaire générale et ciblée pour les femmes enceintes/allaitantes. Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin qu’il puisse offrir un service fiable et sécuritaire à plus de 32 organismes humanitaires au Mali (jusqu’à 70 000 passagers); transport de marchandises légères (p. ex., médicaments) pour des organismes humanitaires; évacuations rapides du personnel chargé de l’aide humanitaire pour des raisons médicales ou de sécurité.
  • Niger – 3 millions de dollars – Aide ciblée sous forme d’aliments, en espèces ou en bons d’achat pour plus de 3,4 millions de personnes; alimentation supplémentaire générale ou ciblée pour les enfants âgés de moins de 5 ans, les femmes enceintes/allaitantes; programmes alimentaires dans les écoles.
  • Burundi – 1 million de dollars – Distribution générale de vivres à plus de 275 300 réfugiés, rapatriés et habitants des populations vulnérables victimes d’insécurité alimentaire au Burundi; alimentation supplémentaire générale ou ciblée pour les enfants âgés de moins de 5 ans; alimentation supplémentaire générale pour les femmes enceintes/allaitantes.
  • République démocratique du Congo – 11 millions de dollars – Distribution générale de vivres à plus de 4,3 millions de personnes touchées par un conflit et aux autres groupes vulnérables; alimentation supplémentaire générale ou ciblée pour les enfants âgés de moins de 5 ans et les femmes enceintes/allaitantes. Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin qu’il puisse offrir un service fiable et sécuritaire à plus de 285 organismes humanitaires et organismes donateurs dans 40 localités du pays; transport de marchandises légères (p. ex., médicaments) pour des organismes humanitaires; évacuations rapides du personnel chargé de l’aide humanitaire pour des raisons médicales ou de sécurité.
  • Rwanda – 1 million de dollars – Distribution générale de vivres à plus de 116 000 réfugiés de la République démocratique du Congo; activités générales ou ciblées d’alimentation supplémentaire pour les enfants âgés de moins de 5 ans et les femmes enceintes/allaitantes afin de lutter contre la malnutrition.
  • Afrique de l’Est et Corne de l’Afrique – 1 million de dollars – Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin d’assurer que les secours se rendent aux bénéficiaires de la Somalie et du Nord et Nord-Est du Kenya, grâce à un service de transport aérien de passagers pour les organismes humanitaires qui se trouvent au pays, qui sont au service de plus de 100 organismes et qui se déplacent dans 30 localités; transport de marchandises légères (p. ex. médicaments); évacuations rapides du personnel chargé de l’aide humanitaire pour des raisons médicales ou de sécurité.
  • Éthiopie – 6 millions de dollars – Distribution générale de vivres à environ 2 millions d’Éthiopiens victimes d’insécurité alimentaire ou touchés par une crise, et à plus de 500 000 réfugiés somaliens, soudanais et érythréens; soutien nutritionnel à plus de 1 million de femmes éthiopiennes enceintes/allaitantes ou d’enfants âgés de moins de 5 ans; rations supplémentaires à 65 000 réfugiés qui sont à risque de souffrir ou qui souffrent de malnutrition aiguë.
  • Kenya – 6,5 millions de dollars – Distribution générale de vivres pour soutenir 600 000 réfugiés kenyans et 575 000 réfugiés somaliens et soudanais; programmes de vivres contre travail ou de travail rémunéré en vivres pour 900 000 Kenyans qui font face à l’insécurité alimentaire et 36 000 Kenyans qui vivent dans des camps de réfugiés.
  • Somalie – 10 millions de dollars – Rations alimentaires ou prestations en espèces pour plus de 800 000 personnes provenant de ménages touchés par une insécurité alimentaire aiguë; alimentation thérapeutique ou supplémentaire et soutien nutritionnel pour environ 1,3 million de femmes enceintes/allaitantes, d’enfants souffrant de malnutrition âgés de moins de 5 ans et de membres d’autres groupes vulnérables; protection des moyens de subsistance et/ou support (p. ex. vivres contre travail) pour 270 000 personnes; rations alimentaires distribuées à 175 000 personnes afin de promouvoir l’éducation, particulièrement auprès des jeunes filles.
  • Soudan – 5,5 millions de dollars – Distribution générale de vivres à 2,4 millions de personnes touchées par un conflit, incluant 300 000 personnes nouvellement déplacées au Darfour; alimentation supplémentaire d’urgence et générale pour 700 000 enfants et femmes enceintes/allaitantes; repas dans les écoles pour 900 000 enfants d’âge scolaire; et programmes de vivres contre formation et vivres contre actifs pour plus de 1 million de personnes. Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin qu’il puisse offrir un service fiable et sécuritaire à plus de 150 organismes se trouvant au pays et voyageant dans 60 localités; transport de marchandises légères (p. ex. médicaments) pour des organismes humanitaires; évacuations rapides du personnel chargé de l’aide humanitaire pour des raisons médicales ou de sécurité.
  • Soudan du Sud – 1,5 million de dollars – Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin d’assurer que les secours se rendent aux bénéficiaires grâce à un service de transport aérien de passagers pour les organismes humanitaires qui se trouvent au pays, qui sont chaque mois au service de 5 000 employés de plus de 200 organismes et qui se déplacent dans 29 localités; transport de marchandises légères (p. ex. médicaments) pour des organismes humanitaires; évacuations rapides pour des raisons médicales ou de sécurité du personnel chargé de l’aide humanitaire.
  • Madagascar – 1,5 million de dollars – Distribution générale de vivres ou subventions contre travail et argent contre travail pour 516 000 personnes touchées par l’insécurité alimentaire aiguë à la suite de catastrophes naturelles.
  • Malawi – 1,5 million de dollars – Distribution générale de vivres ou prestations en espèces pour 1,9 million de personnes; distribution générale de vivres ou programmes de vivres contre travail pour plus de 26 000 réfugiés ou demandeurs d’asile vivant au Malawi.
  • Mozambique – 1 million de dollars – Distribution générale de vivres ou prestations en espèces/vivres contre travail pour plus de 250 000 personnes touchées par l’insécurité alimentaire à la suite d’une sécheresse ou d’une inondation.

InternationalCompte d’intervention immédiate – 6 millions de dollars

Ce compte permet au PAM de répondre rapidement aux crises émergentes sans qu’il ait besoin d’attendre le financement ciblé d’autres donateurs. L’appui du Canada contribuera à :

  • améliorer la capacité de répondre aux besoins dès qu’une situation humanitaire se développe;
  • améliorer la sécurité alimentaire et la réduction de la faim des bénéficiaires atteints au début d’une crise;
  • renforcer la capacité de répondre aux besoins les plus urgents des populations les plus vulnérables le plus rapidement possible.

Dans le cadre de l’Appel humanitaire 2014, l’honorable Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie, a annoncé récemment le financement supplémentaire suivant du gouvernement du Canada pour le PAM :

Soudan du Sud – 10 millions $ – (annoncé le 1er avril 2014)

  • Offrir une aide alimentaire d'urgence à près de 75 000 personnes déplacées du Soudan du Sud dans diverses bases des Nations Unies à travers le pays et pour près de 20 000 réfugiés soudanais actuellement déplacés; et un soutien nutritionnel spécialisé pour les nouvelles mères et les jeunes enfants, ainsi que des suppléments alimentaires pour les femmes enceintes/allaitantes.

République centrafricaine – 1,5 million de dollars (annoncé le 27 mars 2014)

  • (1 million de dollars) Offrir un soutien alimentaire et nutritionnel à plus de 1,25 million de personnes touchées par le conflit en République centrafricaine grâce à la distribution de denrées alimentaires; une alimentation supplémentaire pour les enfants âgés de moins de cinq ans et pour les femmes enceintes/allaitantes; une alimentation d’urgence dans les écoles.
  • (500 000 dollars) Appui au Service aérien d’aide humanitaire des Nations Unies afin qu’il puisse offrir : un service fiable et sécuritaire à plus de 65 organismes humanitaires et 27 organismes donateurs dans le pays; le transport de marchandises légères (p. ex. médicaments) pour des organismes humanitaires; l’évacuation rapide pour des raisons médicales ou de sécurité, du personnel chargé de l’aide humanitaire.

Le gouvernement du Canada a annoncé le financement en réponse aux besoins humanitaires actuels dans divers régions et pays. Le Canada continue d’offrir son soutien aux crises humanitaires tout au long de l’année. Cette année par exemple, en plus du soutien déjà mentionné, le Canada a également fourni du soutien au PAM à la suite de la crise en Syrie et du passage du typhon Haiyan dans les Philippines. Le PAM est le plus important partenaire humanitaire du Canada et ce dernier était son troisième plus grand donateur.