Le Canada intervient à la suite des inondations qui ont ravagé les Balkans

Le soutien du Canada permettra de répondre aux besoins immédiats de milliers de familles touchées

Le 7 juin 2014 – Toronto (Ontario) – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Aujourd'hui, Corneliu Chisu, député de Pickering‑Scarbourough Est, a annoncé, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, le versement d’une contribution de 800 000 $ pour aider à répondre aux besoins des milliers de personnes touchées par les inondations et les glissements de terrain subséquents en Bosnie-Herzégovine et en Serbie, dans les Balkans.

« Le Canada est préoccupé par les inondations et les glissements de terrain qui ont dévasté les Balkans, a déclaré le ministre Paradis. Grâce à ce soutien du Canada, nous contribuons à répondre aux besoins immédiats des familles touchées. »

Depuis le 13 mai 2014, de fortes chutes de pluie ont causé de graves inondations et des glissements de terrain en Bosnie-Herzégovine, en Serbie et, dans une moindre mesure, en Croatie. Ces inondations ont fait des ravages importants et seraient les pires que la région a connues en 120 ans. C'est la Bosnie-Herzégovine et la Serbie qui ont subi les pires dommages : plusieurs grandes villes sont complètement inondées et il y a des glissements de terrain en région montagneuse.

« L’aide humanitaire du Canada joue un rôle déterminant dans l’amélioration des conditions de vie des personnes les plus démunies partout dans le monde, a affirmé le député Chisu. Nous voyons à ce que les personnes touchées par les inondations dans les Balkans obtiennent les secours d’urgence immédiats dont ils ont besoin par l’entremise de nos partenaires sur le terrain. »

Quinze millions de personnes vivent dans les pays touchés et, selon les estimations, 3,1 millions d'entre elles subissent les effets des inondations et des glissements de terrain.

Le Canada continuera de suivre la situation de près et prendra les mesures qui s'imposent.

Les faits en bref

  • On estime que 1,5 million de personnes sont touchées par les inondations en Bosnie-Herzégovine. On a recensé au moins 2 000 glissements de terrain qui ont non seulement détruit des maisons, mais déplacé des mines terrestres qui avaient été laissées en place et cartographiées à la suite des guerres balkaniques des années 1990. La Bosnie-Herzégovine est l’un des pays les plus minés dans le monde : il s'y trouverait environ 120 000 mines et autres munitions non explosées.
  • En Serbie, 1,6 million de personnes seraient touchées par les inondations. Des immeubles, des routes et des ponts ont été lourdement endommagés et jusqu’à 200 000 km de terres agricoles auraient été inondés.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Perion
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
819-953-9528
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD­_DEV
Aimez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/MAECDDeveloppement