Le Canada annonce un nouveau fonds pour aider les entrepreneures au Burkina Faso

Dans le cadre de sa troisième mission commerciale en Afrique, le ministre Fast fait l’annonce d’une nouvelle contribution canadienne qui permettra d’améliorer les capacités professionnelles et les conditions de vie des productrices de riz au Burkina Faso

Le 19 juin 2014 - Ouagadougou, Burkina Faso - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Commerce international, l’honorable Ed Fast, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a annoncé aujourd’hui un nouvel octroi de fonds destinés à favoriser l’intégration des Burkinabées au marché du riz local grâce à la professionnalisation des organisations d’étuveuses de riz.

L’étuvage du riz désigne une technique de transformation qui améliore la valeur du riz dans le marché local. Grâce à son appui aux organisations d’étuveuses de riz de cinq régions du Burkina Faso, le Canada aide à créer des milliers d’emplois pour les femmes vulnérables, et à accroître les revenus de milliers de familles.

« Il est essentiel de mieux préparer les femmes afin qu’elles puissent participer à l’économie en tant que travailleuses, entrepreneures et leaders et, ce faisant, prendre en charge leurs propres destinées économiques, a déclaré le ministre Fast. Une telle démarche aide non seulement les femmes à améliorer leurs conditions de vie, mais elle peut permettre également à des communautés entières de rompre le cycle de la pauvreté. »

L’annonce faite aujourd’hui réitère le soutien continu du Canada aux entrepreneures. Dans le cadre de ses priorités en matière de développement international, le Canada vise à favoriser une croissance économique durable et à promouvoir l’égalité entre les sexes. Il s’attache également à la réalisation de certains des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), comme l’OMD 1 visant la réduction de la pauvreté et l’OMD 3 visant l’autonomisation des femmes.

Les faits en bref

  • L’autonomisation économique des femmes est indispensable à une croissance économique inclusive et durable, à la réduction de la pauvreté et à l’atteinte de l’égalité entre les femmes et les hommes.
  • Le Canada est conscient que les femmes, par leur travail, assurent un revenu à la famille et jouent un rôle clé pour qu’elles-mêmes, leur famille et leur collectivité sortent de la pauvreté.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Perion
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie 
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international - MAECD