Le Canada veille à ce que la santé des femmes et des enfants demeure une priorité mondiale

Le ministre Paradis a participé au forum de haut niveau Acting on the Call: Ending Preventable Child and Maternal Deaths à Washington DC

Le 25 juin 2014 – Washington DC – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Aujourd’hui, le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, s’est rendu à Washington pour veiller à ce que la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE) demeure une priorité mondiale au-delà de 2015. Le ministre a continué à promouvoir la santé des femmes et des enfants pendant sa participation au forum de haut niveau Acting on the Call: Ending Preventable Child and Maternal Deaths, organisé par l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et les gouvernements de l’Éthiopie et de l’Inde, en collaboration avec l’UNICEF et la Fondation Bill et Melinda Gates.

« Notre objectif commun d’éliminer les décès évitables de femmes, de nouveau-nés et d’enfants n’a pas encore été atteint, mais il est à notre portée, a affirmé le ministre Paradis. Pour sauver des vies, nous devons continuer à utiliser des méthodes éprouvées et fiables, comme l’amélioration de la nutrition et l’accès à la vaccination. Nous devons travailler ensemble et faire en sorte que cet objectif demeure une priorité mondiale si nous voulons continuer d’obtenir des résultats concrets pour les femmes et les enfants dans les pays les plus pauvres du monde. »

Le forum rassemblera des représentants de gouvernements, d’organisations multilatérales, du secteur privé, de la société civile et d’organismes confessionnels afin de souligner le deuxième anniversaire du mouvement mondial intitulé Une promesse renouvelée, qui mobilise le leadership politique et incite une action soutenue pour mettre fin aux décès évitables d’enfants. Les participants examineront les progrès enregistrés et les résultats obtenus, analyseront les défis qui restent à relever et détermineront les prochaines étapes à entreprendre pour améliorer le sort des femmes et des enfants dans les pays en développement.

« La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants demeure la principale priorité en matière de développement international au Canada. Notre pays honore sa promesse faite envers les femmes et les enfants du monde entier dans le cadre de l’Initiative de Muskoka de 2010 et du récent sommet de Toronto. Il exercera des pressions pour veiller à ce que la SMNE occupe une place importante dans le programme de développement international pour l’après-2015 », a réitéré le ministre Paradis.

Cet événement vise à prolonger l’élan créé par le sommet très réussi Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, dont le premier ministre Stephen Harper était l’hôte à Toronto, du 28 au 30 mai dernier. Les participants y ont tracé la voie à suivre pour atteindre l’objectif de mettre fin aux décès évitables de femmes et d’enfants d’ici une génération. Le premier ministre Stephen Harper a alors annoncé que le Canada verserait 3,5 milliards de dollars sur cinq ans pour appuyer la SMNE, soit de 2015 à 2020. Cet engagement accentuera les efforts réalisés à l’échelle mondiale pour sauver des millions de nouveau-nés, d’enfants et de mères, et pour les aider à grandir et à s’épanouir.

Les faits en bref

  • En 2010, la communauté internationale s’est réunie pour veiller à ce que l’objectif de sauver la vie des femmes et des enfants soit une priorité mondiale, notamment au Canada lors du G8, dans le contexte de l’Initiative de Muskoka, puis à New York, lors de la réunion sur l’initiative Chaque femme, chaque enfant menée par le secrétaire général des Nations Unies.
  • Des progrès considérables sont réalisés à l’échelle internationale pour réduire le nombre de décès chez les mères, les nouveau-nés et les enfants. Le nombre de femmes qui meurent chaque année pendant leur grossesse ou durant leur accouchement a chuté considérablement, passant de 523 000 décès en 1990 à 289 000 en 2013.
  • À l'échelle de la planète, le nombre de décès chez les enfants âgés de moins de cinq ans a aussi diminué de façon marquée, passant de 12 millions en 1990 à 6,6 millions en 2012.
  • Du 28 au 30 mai dernier, à Toronto, le premier ministre a été l’hôte du sommet international intitulé Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, qui a réuni des dirigeants et des experts canadiens et étrangers, des représentants d’organismes de charité et d’entreprises canadiennes, des scientifiques, des représentants de pays développés et en développement ainsi que des organismes internationaux. Cet événement a redonné un élan aux efforts déployés pour promouvoir la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants à titre de priorité mondiale au-delà de 2015.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international