Le ministre Paradis prend part à la 40e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

Le 7 juillet 2014 - Ottawa, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, participe aujourd’hui à la 40e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) rassemblant plus de 300 parlementaires venus de partout à travers la Francophonie.

« L’APF et ses membres ont un rôle fondamental à jouer dans le renforcement de la démocratie, du respect des droits de la personne et de la bonne gouvernance ainsi que dans le développement économique durable, qui sont des priorités du gouvernement du Canada pour la Francophonie », a déclaré le ministre Paradis.

En tant que deuxième bailleur de fonds, le Canada est l’un des principaux piliers de la Francophonie. Le Canada, par le biais de sa section canadienne, joue un rôle actif dans chacune des institutions de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), notamment au sein de son organe consultatif, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

Cette rencontre annuelle des parlementaires francophones est l’occasion pour Son Excellence Monsieur Abdou Diouf, secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, d’effectuer une dernière visite à Ottawa, dans le cadre de ses fonctions qui se termineront à la fin de cette l’année.

Lors de la cérémonie d’ouverture ayant eu lieu ce matin, le ministre Paradis a rendu hommage à Monsieur Diouf en saluant le travail colossal accompli par ce dernier, durant ses 12 années à la tête de l’OIF. Il en a également profité pour remercier le secrétaire général pour la relation de confiance entretenue avec le Canada et pour l’appui démontré au cours de ses trois mandats.

« Le Canada est fier que la Francophonie ait pu, sous l’égide du secrétaire général Diouf, devenir une organisation multilatérale moderne, efficace et pertinente sur le plan de la gouvernance mondiale », a-t-il souligné.

Dans le cadre des discussions qui ont suivi, le ministre Christian Paradis et le secrétaire général Abdou Diouf ont abordé le thème de sa succession à la tête de l’OIF. Le ministre aura à ce propos rappelé que le Canada, conjointement avec les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick, avait présenté la très honorable Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale du Canada et actuellement envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, comme candidate au poste de secrétaire général, afin de lui succéder.

D’autres sujets touchant particulièrement la préparation du XVe Sommet de la Francophonie devant avoir lieu à Dakar, au Sénégal, les 29 et 30 novembre prochain, ont également été évoqués. Le Sommet de Dakar, aura pour thème « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ». Le Canada y aura entre autres comme priorité de souligner l’importance qu’il accorde à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans sa politique de développement, ainsi que de promouvoir une Francophonie économique dynamique.

Le Canada est ainsi heureux d’offrir son soutien au Sénégal pour l’organisation du Sommet et travaille en étroite collaboration avec ses partenaires sénégalais pour faire de cet événement un succès.

Les faits en bref

  • L’Association internationale des parlementaires de langue française (AIPLF) a été fondée en mai 1967, au Luxembourg. Elle réunissait alors les délégués de 23 sections issues de parlements d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie autour d’un objectif commun : le rayonnement de la langue française.
  • L’APF est aujourd’hui constituée de sections membres représentant 79 parlements et organisations interparlementaires répartis sur les cinq continents. L’APF a une section canadienne dont les membres sont des parlementaires fédéraux, ainsi que des sections au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et en Nouvelle-Écosse.
  • C’est la section canadienne qui occupe actuellement la présidence tournante de l’APF sous l’égide de la sénatrice Andrée Champagne. C’est la raison pour laquelle l’APF tient sa 40e session à Ottawa, du 4 au 8 juillet 2014. Le député français Pascal Terrasse agit à titre de secrétaire général parlementaire de l’APF.
  • Discours du ministre Paradis à la cérémonie d’ouverture de la 40e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie — Le rôle du Canada au sein de la Francophonie

Produits connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada
Aimez-nous sur Facebook : Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada - MAECD