Le leadership exercé par le Canada sauve la vie de femmes et d’enfants partout dans le monde

Le soutien offert par le Canada à l’UNICEF en République démocratique du Congo aide les jeunes enfants et leurs familles

Le 24 juillet 2014 – Winnipeg, Manitoba – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Mme Cathy McLeod, secrétaire parlementaire de la ministre du Travail et pour la Diversification de l’économie de l’Ouest, en compagnie de Mme Joyce Bateman, députée de Winnipeg-Centre-Sud (Manitoba), a été l’hôte aujourd’hui d’une table ronde réunissant des représentants d’organisations non gouvernementales, qui étaient venus discuter du rôle de chef de file que le Canada a joué jusqu’ici et des mesures concrètes qu’il devrait prendre pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, Mme McLeod a aussi annoncé l’octroi de nouveaux fonds à l’appui du programme humanitaire de l’UNICEF mené en République démocratique du Congo, programme qui aide à répondre aux besoins suscités par la crise humanitaire qui sévit dans ce pays.

« Le Canada vient d’ajouter la République démocratique du Congo à la liste des pays ciblés sur le plan du développement international, a déclaré Mme McLeod. L’UNICEF est un partenaire clé de l’action destinée à sauver la vie des enfants de ce pays, où les besoins sont imposants. Le soutien humanitaire qu’il apporte en RDC contribue à donner aux enfants qui sont touchés par le conflit et qui vivent dans l’insécurité une chance de survivre, de se développer et de s’épanouir, et ce, malgré les conditions difficiles dans lesquelles ils se trouvent. »

« Nous nous réjouissons du soutien accordé par le gouvernement du Canada en faveur des enfants de la République démocratique du Congo, a déclaré David Morley, président et chef de la direction d’UNICEF Canada. C’est grâce au leadership et au soutien de partenaires comme le gouvernement du Canada que nous pouvons véritablement changer la vie de millions d’enfants victimes du conflit qui fait rage, lesquels risquent d’être déplacés dans leur pays, de contracter des maladies ou de souffrir de malnutrition aiguë, ce qui menace leur avenir. »

Le conflit et l’insécurité dans l’est de la République démocratique du Congo ont entraîné des déplacements massifs de populations, d’importants besoins en matière de sécurité, en particulier dans le cas des femmes et des enfants, et la destruction de biens, de moyens de subsistance et de l’infrastructure de base. En outre, la malnutrition et la maladie continuent de mettre en péril la vie d’un grand nombre d’enfants dans ce pays.

« Notre gouvernement a fait de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants sa priorité absolue en matière de développement, a indiqué le ministre Paradis. En temps de crise humanitaire, ce sont souvent les femmes et les enfants qui sont les plus vulnérables. Or, le Canada a à cœur de répondre à leurs besoins, en travaillant de concert avec ses partenaires humanitaires, dont les organismes des Nations Unies, les organisations non gouvernementales et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, afin de contribuer à sauver des vies et à alléger la souffrance. »

La table ronde qui a eu lieu aujourd’hui faisait partie des consultations annoncées par le premier ministre Stephen Harper à l'occasion du Sommet Sauver chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, tenu du 28 au 30 mai 2014 à Toronto.

Elle était axée sur les moyens qui pourraient être pris pour traduire les engagements mondiaux en résultats concrets, tout en rendant des comptes aux personnes dans le besoin et aux contribuables canadiens. Le Canada est résolu à intensifier les interventions qui auront les plus grandes retombées, y compris dans les domaines de la nutrition, de la vaccination et de la santé des nouveau-nés.

Les faits en bref

  • Globalement, quelque 6,3 millions de personnes en République démocratique du Congo ont besoin d'une aide humanitaire cette année, ce qui représente une augmentation de près d’un million de personnes depuis 2013.
  • En 2014, la République démocratique du Congo a été incluse parmi les pays ciblés dans le contexte des efforts du gouvernement du Canada en matière de développement international.
  • Du 28 au 30 mai 2014, le premier ministre a été l’hôte du Sommet Sauver chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, tenu à Toronto. À cette occasion, le Canada s’est engagé fournir un soutien de 3,5 milliards de dollars entre 2015 et 2020 et il a donné un nouvel élan aux efforts déployés pour promouvoir la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants à titre de priorité mondiale après 2015.
  • Dans le monde, le nombre de décès chez les enfants de moins de cinq ans a également chuté de façon importante, pour passer de près de 12 millions en 1990 à 6,6 millions en 2012.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD­_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD