Le Canada appuie les efforts humanitaires en Amérique latine et dans les Caraïbes

La contribution du Canada au BCAH permet d’améliorer l’état de préparation et la capacité de réponse du système d’aide humanitaire dans cette région du monde

Le 25 juillet 2014 – Brampton, Ontario - Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Kyle Seeback, député fédéral de Brampton-Ouest, a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, que le Canada accorderait un nouvel appui financier aux efforts d’aide humanitaire déployés en Amérique latine et dans les Caraïbes par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (BCAH) pour répondre aux besoins lors de situations de crise.

« Les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes sont susceptibles d’être exposés à une vaste gamme de catastrophes naturelles, dont des sécheresses, des tremblements de terre, des inondations, des ouragans, des glissements de terrain et des éruptions volcaniques, a expliqué le député Seeback. Le Canada s’est engagé à appuyer la mise en œuvre d’un système international robuste d’aide humanitaire. Les partenaires comme le BCAH sont essentiels pour veiller à ce qu’il y ait une solide capacité pour répondre rapidement et de façon appropriée aux besoins des familles, des femmes et des enfants touchés par une catastrophe. »

Le nouveau financement annoncé aujourd’hui a pour but de faire en sorte que l’action humanitaire soit basée sur des données probantes, des stratégies bien définies et des priorités claires. Il contribuera aussi à améliorer le processus décisionnel et à standardiser l’évaluation des besoins pour toutes les sortes de crises. Par l’entremise du soutien offert par le Canada, le BCAH travaille avec des partenaires nationaux et internationaux afin d’assurer que l’aide humanitaire se rende aux bonnes personnes lorsqu’elles en ont le plus besoin. La contribution canadienne permettra en outre à la communauté internationale de mieux se préparer à la saison des ouragans 2014.

« L’appui du gouvernement du Canada est au cœur de ces efforts et aidera à renforcer la capacité, à réduire les risques et à limiter la souffrance humaine causée par les catastrophes et les situations d’urgence dans toute la région », a affirmé Douglas Reimer, chef du Bureau régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) au Panama.

« Les Amériques sont une priorité de notre politique étrangères de notre pays, a affirmé le ministre Paradis. Nous nous attaquons aux problèmes incessants auxquels sont confrontés les femmes, les enfants, les jeunes, les peuples autochtones et d’autres groupes vulnérables des Amériques, des problèmes comme la sécurité alimentaire, la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, et l’accès à une éducation et à une formation professionnelle de qualité. Nous contribuons également à la prestation en temps opportun d’une aide appropriée et efficace lors de catastrophes naturelles ou de conflits, afin de sauver des vies et d’alléger les souffrances. »

Le député Seeback a fait l’annonce lors d’une discussion en table ronde qui s’est tenue à Brampton et à laquelle avaient été conviés divers intervenants de la communauté caribéenne pour discuter des problèmes qui touchent actuellement l’Amérique latine et les Caraïbes.

Les faits en bref

  • Depuis qu’il a fait des Amériques une priorité de sa politique étrangère, en 2007, le gouvernement du Canada a investi plus de 4,6 milliards de dollars en aide internationale dans cette région. En 2012-2013, l’aide canadienne consacrée au développement international dans les Amériques a frôlé les 400 millions de dollars.
  • En 2014, le gouvernement du Canada a confirmé que la région des Caraïbes était une région cible pour ses activités en matière de développement international.
  • L’Amérique latine et les Caraïbes forment une région où les catastrophes naturelles sont très fréquentes. Le retour incessant des inondations, des ouragans et des tremblements de terre finit par miner la résilience des collectivités touchées. On s’attend à ce que le nombre de catastrophes naturelles dans cette région augmente en raison des changements climatiques et de la dégradation de l’environnement qu’entraîne l’accélération de l’urbanisation.
  • Malgré la croissance de la prospérité, la région se caractérise par des inégalités marquées, et certains pays connaissent une grande pauvreté, une instabilité sociale tenace et des conflits.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international - MAECD