Le ministre Paradis favorise le développement économique au sein de la Francophonie

Le ministre Paradis réitère l’engagement du Canada à favoriser une francophonie économique dynamique lors du 5e Congrès mondial acadien

Le 21 août 2014 – Edmundston, Nouveau-Brunswick – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a souligné l’importance des collectivités minoritaires dans la mise en œuvre de la Stratégie économique pour la Francophonie. Lors d’une allocution prononcée devant des représentants internationaux et de la collectivité acadienne réunis à Edmundston aujourd’hui, il a reconnu le rôle constructif du Congrès mondial acadien (CMA) dans le cadre du Sommet économique pour créer une économie forte dans la Francophonie.

Le Sommet, qui vise à faciliter la création de liens et de partenariats économiques, rassemble des entrepreneurs, des acteurs politiques et de développement des entreprises de la région ainsi que la communauté francophone nationale et internationale.

« Le développement économique est un élément essentiel à la solidarité au sein de la Francophonie, a déclaré le ministre Paradis. La croissance économique durable est, par exemple, étroitement liée au développement social et humain ainsi qu’à la réduction de la pauvreté. Il s’agit de la raison d’être du CMA et du Sommet économique. »

Le ministre a aussi été l’hôte d’une table ronde économique de la Francophonie qui incluait des représentants d’entreprises du secteur privé et d’organisations de la société civile du Nouveau-Brunswick actifs dans des pays membres de la Francophonie. Cette table ronde est la cinquième d’une série organisée par le ministre Paradis dans le cadre des préparatifs du Canada en vue du XVe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Dakar, au Sénégal, les 29 et 30 novembre 2014. Le thème du Sommet de Dakar sera « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ».

À l’occasion de son allocution lors du CMA, le ministre Paradis a souligné la mise en candidature de la très honorable Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale du Canada et envoyée spéciale actuelle pour l’UNESCO pour Haïti, afin qu’elle puisse succéder au secrétaire général sortant de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Son Excellence Abdou Diouf. Le Canada, ainsi que les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick, ont appuyé sa candidature. Le prochain secrétaire général de l’OIF sera choisi lors du Sommet de Dakar. 

Dans le cadre du Sommet de Dakar, des pays membres, dont le Canada, se concerteront en vue de l’adoption de la Stratégie économique pour la Francophonie. Les efforts du Canada misent sur le rôle accru du secteur privé en favorisant la croissance économique durable, le libre accès aux marchés, la coopération internationale et le développement local, l’éducation, la recherche et le développement, la croissance dans l’économie numérique, l’économie verte et la transparence de la gouvernance. Le Canada mettra aussi l’accent sur les priorités, soit la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, la sécurité alimentaire et la protection des enfants, y compris la lutte contre le mariage d’enfants, le mariage précoce et le mariage forcé.

Les faits en bref

  • La Francophonie est un réseau d’États et de gouvernements membres qui ont en commun l’usage de la langue française. Elle comporte plusieurs institutions indépendantes qui ont été créées pendant les années 1960.
  • Aujourd’hui, le Canada est au deuxième rang des plus grands donateurs en faveur de la Francophonie. Les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick sont aussi membres de la Francophonie et d’importants donateurs de l’organisme.
  • Depuis 1994, le CMA donne aux Acadiens et aux amis de l’Acadie l’occasion de renouer tous les cinq ans et de célébrer leur culture et leur patrimoine avec fierté.
  • Le CMA 2014, qui a lieu dans deux pays, met à contribution deux provinces canadiennes et un État américain dans une région appelée L’Acadie des terres et forêts. Cette région comprend le nord ouest du Nouveau-Brunswick, le Témiscouata, au Québec, et le comté d’Aroostook, dans le Maine.
  • Le 8 mai 2014, le ministre Christian Paradis a été nommé président du Comité directeur de la refonte du financement du développement du Forum économique mondial et de l’Organisation de la coopération et du développement économiques et responsable de la promotion d’une approche plus systématique à l’égard de la mise à l’essai et de l’application à plus grande échelle des innovations financières et de la mise en commun du capital afin d’accélérer les progrès pour atteindre des objectifs de développement.
  • À l’occasion du XVe Sommet de la Francophonie à Dakar, au Sénégal (les 29 et 30 novembre 2014), les discussions porteront entre autres sur les enjeux prioritaires pour le Canada, y compris favoriser la croissance économique durable, comme moyen de réduire la pauvreté et d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV 
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD