Le ministre Paradis conclut sa participation au 5e Congrès mondial acadien

Le Canada contribue à favoriser la croissance économique dans les pays en développement, en plus de fournir une aide humanitaire à la région de l’Afrique de l’Ouest
    
Le 22 août 2014 – Edmundston, Nouveau-Brunswick — Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Le ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, a conclu une visite productive de deux jours au 5e Congrès mondial acadien (CMA). Le rassemblement, tenu pour la première fois dans deux provinces canadiennes (le Nouveau-Brunswick et le Québec) et un État américain (le Maine), réunit les Acadiens et leurs amis du monde entier pour célébrer la culture et le patrimoine acadiens, ainsi que pour établir et raffermir des liens économiques entre les divers partenaires.

Les activités principales du CMA de 2014 ont lieu dans la ville d’Edmundston, située dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick. La ville a une frontière commune à la fois avec le Québec et l’État américain du Maine.

« Je tiens à féliciter les organisateurs du CMA, ainsi que la population de la région appelée l’Acadie des terres et forêts, pour la réussite de cet événement, a dit le ministre Paradis. Le gouvernement du Canada est fier d’appuyer le CMA et s’engage à appuyer les collectivités, les arts et la culture en investissant dans des projets qui contribuent également à notre économie. »

Pendant sa visite, le ministre Paradis a été l’orateur invité au Sommet économique du CMA et a tenu une table ronde sur l’économie dans la Francophonie, à laquelle ont participé des représentants d’entreprises privées et d’organisations de la société civile du Nouveau-Brunswick qui travaillent dans des pays membres de la Francophonie. Au cours des deux activités, le ministre a réaffirmé la détermination du Canada à promouvoir le dynamisme économique de la Francophonie en renforçant le secteur privé et en améliorant le climat des affaires afin de favoriser la croissance économique.

La table ronde d’aujourd’hui est la cinquième d’une série de tables rondes organisée par le ministre Paradis dans l’ensemble du Canada. Ces réunions font partie des préparatifs du Canada en vue du XVe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Dakar, au Sénégal, les 29 et 30 novembre 2014. Le thème du Sommet de Dakar sera « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement ».

 « Le Canada attend avec impatience le prochain Sommet de la Francophonie car il travaillera en faveur de l’adoption d’une nouvelle stratégie économique, a ajouté le ministre Paradis. Les efforts du Canada porteront aussi sur la sécurité alimentaire, l’éducation et la protection des enfants, ainsi que sur l’importance de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. »

À l’occasion de son allocution lors du CMA, le ministre Paradis a souligné la mise en candidature de la très honorable Michaëlle Jean, ancienne gouverneure générale du Canada et envoyée spéciale actuelle pour l’UNESCO pour Haïti, afin qu’elle puisse succéder au secrétaire général sortant de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Son Excellence Abdou Diouf. Le Canada, ainsi que les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick, ont appuyé sa candidature. Le prochain secrétaire général de l’OIF sera choisi lors du Sommet de Dakar.

Le ministre a également profité de l’occasion pour annoncer l’octroi d’une aide humanitaire afin de soutenir les efforts déployés par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour répondre aux besoins humanitaires de la population dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

« De nombreux pays dans la région de l’Afrique de l’Ouest sont aux prises avec un taux élevé de pauvreté, de sous-développement, d’insécurité alimentaire et de malnutrition, a dit le ministre Paradis. Le Canada s’est engagé à appuyer un système solide d’aide humanitaire internationale. Les partenaires comme le CICR jouent un rôle crucial pour s’assurer que les besoins immédiats d’aide et de protection des familles, des femmes et des enfants touchés par les conflits et l’insécurité sont comblés rapidement et adéquatement. »

L’appui du Canada au CICR contribuera à améliorer la santé et les conditions de vie et à assurer la protection des personnes touchées par la crise dans la région de l’Afrique de l’Ouest.

Les faits en bref

  • Depuis 1994, le CMA réunit les Acadiens et leurs amis tous les cinq ans pour célébrer avec fierté la culture et le patrimoine acadiens.
  • Le Congrès de 2014 a lieu dans deux pays et fait intervenir deux provinces canadiennes et un État américain dans une région appelée l’Acadie des terres et forêts. Cette région englobe le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, le Témiscouata au Québec et le comté d’Aroostook dans le Maine.
  • La Francophonie est un réseau d’États et de gouvernements membres qui ont en partage l’usage de la langue française. Elle comporte de nombreuses institutions indépendantes créées durant les années 1960.
  • Le Canada se classe au deuxième rang des donateurs de la Francophonie. Le Québec et le Nouveau-Brunswick sont aussi membres de la Francophonie et d’importants donateurs.
  • Au XVe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Dakar, au Sénégal, les 29 et 30 novembre 2014, les discussions porteront sur des enjeux prioritaires pour le Canada, tels que la croissance économique durable comme moyen de réduire la pauvreté, ainsi que la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.
  • De nombreux pays d’Afrique de l’Ouest sont aux prises avec un taux élevé de pauvreté, de sous développement, d’insécurité alimentaire et de malnutrition. De plus, de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest sont très vulnérables aux catastrophes naturelles comme la sécheresse et les inondations, ainsi qu’aux éclosions de maladies.
  • En 2014, le Canada a confirmé que le Bénin, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Sénégal, tous situés en Afrique de l’Ouest, figuraient désormais sur sa liste des pays en développement ciblés aux fins de ses efforts de développement international.
  • Le 8 mai 2014, le ministre Christian Paradis a été nommé président du Comité directeur de la refonte du financement du développement du Forum économique mondial (FEM) de l’OCDE. Il encourage l’adoption d’une approche plus systématique à l’égard de la mise à l’essai et de l’application à grande échelle des innovations financières et la mise en commun de capitaux de manière à accélérer la réalisation des objectifs de développement.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous
 sur Twitter : @MAECD­_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD