Le Canada fournit une aide humanitaire à la population de l’Éthiopie

Le soutien du Canada à Médecins Sans Frontières contribue à améliorer l’accès aux soins de santé d’urgence

Le 22 août 2014 – Ottawa, Ontario – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Aujourd’hui, Mme K. Kellie Leitch, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, a annoncé, au nom de Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie, un financement pour Médecins Sans Frontières (MSF) pour soutenir les activités de l’organisation en Éthiopie qui améliore l’accès aux soins de santé et aux services médicaux pour environ 478 000 personnes vivant dans la région Somali de l’Éthiopie. Royal Galipeau, député d’Ottawa-Orléans, s’est joint à elle. L’annonce a précédé une table ronde avec des représentants de l’organisation non gouvernementale pour discuter le rôle du Canada jusqu’à maintenant ainsi que des mesures concrètes que le Canada devrait prendre pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. 

« Les besoins humanitaires en Éthiopie demeurent importants, a déclaré la ministre Leitch. Grâce à l’aide du Canada, les gens vulnérables, surtout les femmes et les enfants, qui vivent dans la région Somali de l’Éthiopie pourront plus facilement recevoir des soins de santé et des services médicaux, aux vaccins ainsi qu’à la prévention et au traitement de la malnutrition. »

L’Éthiopie demeure aux prises avec d’importants enjeux humanitaires, dont une sécheresse chronique dans de nombreuses régions du pays, une insécurité alimentaire répandue, un conflit permanent dans la région du sud-est de la Somalie et les répercussions de l’accueil d’un grand nombre de réfugiés somaliens, soudanais et érythréens sur son territoire.

« Médecins Sans Frontières travaille à Doolo et Jerar (Éthiopie) depuis 2007 », a déclaré Stephen Cornish, directeur général de Médecins Sans Frontières. Au vu du manque d’accès à des soins de santé dans les régions rurales, le projet demeure aussi essentiel et pertinent aujourd’hui qu’à sa création. Nous sommes reconnaissants du soutien fourni par le gouvernement du Canada dans nos efforts pour aider cette population très vulnérable. »

La table ronde qui a eu lieu aujourd’hui faisait partie des consultations tenues d’un océan à l’autre qui avaient été annoncées par le premier ministre Stephen Harper à l’occasion du Sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, tenu du 28 au 30 mai 2014 à Toronto.

« La priorité absolue du Canada est d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, a déclaré le ministre Paradis. Le gouvernement s’est engagé à répondre aux besoins en santé des femmes et des enfants, y compris des femmes et des enfants touchés par les crises, les conflits et les catastrophes naturelles. C’est la raison pour laquelle nous travaillons avec des partenaires dans le domaine de l’aide humanitaire, comme Médecins Sans Frontières, pour sauver des vies et alléger les souffrances.

Le Canada oriente un volume important de son aide vers l’Afrique subsaharienne, puisque cette région est aux prises avec des problèmes particulièrement aigus en matière d’amélioration de la santé maternelle et du taux de survie des enfants. L’Éthiopie est l’un des pays visés pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

À la consultation d’aujourd’hui, il a été question de la manière de s’assurer que les engagements mondiaux à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants donnent de réels résultats pour les personnes dans le besoin tout en restant rendant des comptes aux contribuables canadiens. Le Canada est résolu à intensifier les interventions qui auront les plus grandes retombées, y compris dans les domaines de la nutrition, de la vaccination et de la santé des nouveau-nés.

Les faits en bref

  • On estime que, dans la région Somali de l’Éthiopie, 85 % des enfants souffrent d’anémie et seulement 8 % reçoivent tous les vaccines nécessaires. De plus, seulement 3,8 % des femmes qui donnent naissance ont accès à des soins postnatals.
  • En 2014, le Canada a annoncé un appui du Canada au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour fournir de l’aide humanitaire aux réfugiés, y compris la population touchée par le conflit en Éthiopie et un financement versé au Programme alimentaire mondial des Nations Unies pour fournir de l’aide alimentaire et des interventions en nutrition aux personnes touchées par la crise, y compris les populations vulnérables en Éthiopie.
  • Le Canada a aussi reconfirmé récemment le statut de pays ciblé par les mesures d’aide internationale du gouvernement du Canada, ayant pour objectif général d’atténuer la pauvreté.
  • Du 28 au 30 mai 2014 le premier ministre a tenu le sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant: un objectif à notre portée à Toronto. À cette occasion, le Canada a promis de fournir 3,5 milliards de dollars d’aide pour la période allant de 2015 à 2020 et a donné un nouvel élan aux efforts déployés pour promouvoir la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants comme priorité mondiale après 2015.

Produits connexes

Liens connexes

Contacts

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD