Accroître la sécurité alimentaire et promouvoir la santé publique, un projet de cinq millions de dollars sur cinq ans 

Le Canada verse une contribution de cinq millions de dollars sur cinq ans à ce projet, mis en œuvre en 2013 par l’Université Laval, en étroite collaboration avec d’importants établissements haïtiens, dont l’Université d’État d’Haïti, la Fondation CHIBAS-Haïti ainsi que le ministère de l’Agriculture et celui de la Santé publique.

Ce projet contribuera à accroître l’accès à des aliments sains et nutritifs en quantité suffisante et à améliorer la santé des habitants de la collectivité de Saint-Marc, dans la région de l’Artibonite, en Haïti, en intensifiant et en diversifiant la production agricole, tout en faisant la promotion de la santé publique.

Le projet encourage les producteurs d’aliments à adopter de nouvelles politiques agricoles mieux adaptées aux principes écologiques et aux besoins nutritionnels. Plus précisément, il vise à renforcer les capacités d’enseignement et de recherche appliquée de l’Université d’État d’Haïti en établissant un partenariat durable entre l’Université, les organismes de santé publique et la collectivité locale. Cette initiative a pour but d’améliorer les habitudes alimentaires de 8 000 personnes en Haïti et de mieux faire comprendre le lien entre nutrition et santé à 16 000 personnes.

Le travail du Canada en Haïti

Haïti constitue une priorité pour le Canada dans les Amériques. En 2014, Haïti a été désigné comme l’un des pays ciblés par le gouvernement du Canada dans le cadre des efforts déployés dans le monde en matière de développement international.

Le Canada appuie en ce moment des initiatives axées sur ce qui suit :

  • aider le gouvernement d’Haïti à améliorer l’accès à une éducation et à des soins de santé de base de qualité;
  • appuyer les efforts des Haïtiens pour améliorer leur vie et accroître leurs revenus en offrant du microcrédit et des services financiers par l’entremise de coopératives d’épargne et de crédit;
  • soutenir la création d’emplois, en partie au moyen de l’embauche de travailleurs locaux pour les projets qui exigent beaucoup de main-d’œuvre, tels que la reconstruction ou la réparation d’écoles et l’accroissement de la production agricole;
  • améliorer la gouvernance en rendant les institutions publiques plus efficaces, responsables et transparentes.

Pour d’autres détails sur ce projet, visitez la Banque de projets d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada.

Pour obtenir plus de renseignements, visitez la page des programmes de développement du Canada en Haïti.