Le Canada annonce une aide humanitaire en vue d'améliorer la santé et le bien-être des personnes les plus vulnérables aux Philippines

Le Canada appuie les efforts visant à améliorer la santé et le bien-être des personnes les plus démunies dans les zones de conflit de l'île de Mindanao, aux Philippines.

Le 2 septembre 2014 – Kamloops, Colombie-Britannique – Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada

Aujourd'hui, Mme Cathy McLeod, secrétaire parlementaire de la ministre du Travail et pour la Diversification de l’économie de l’Ouest canadien, a annoncé, au nom du ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Christian Paradis, le soutien du Canada au Comité international de la Croix-Rouge, qui servira à venir en aide aux personnes les plus vulnérables aux Philippines.

L'annonce a été faite avant la tenue d'une table ronde organisée avec des intervenants locaux et des membres de la communauté philippine en vue de discuter de la voie à suivre pour continuer d’améliorer la vie des mères et des enfants dans les pays en développement. Cette rencontre fait partie des consultations annoncées par le premier ministre Stephen Harper à l’occasion du sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée, qui a eu lieu du 28 au 30 mai 2014 à Toronto.

« L'action du Canada améliore concrètement la vie des gens partout dans le monde, a déclaré la secrétaire parlementaire McLeod. La contribution annoncée aujourd'hui fait fond sur cette action en appuyant les efforts visant à améliorer la santé et le bien-être des personnes les plus démunies dans les zones de conflit de l'île de Mindanao, aux Philippines. »

La table ronde d'aujourd'hui était axée sur les moyens à prendre pour traduire les engagements mondiaux en résultats concrets au profit des personnes dans le besoin, tout en rendant des comptes aux contribuables canadiens. Le Canada est résolu à intensifier les interventions les plus profitables, notamment en ce qui touche le renforcement des systèmes de santé, l’amélioration de l’alimentation et l’allégement du fardeau imposé par les principales maladies.

« Le Canada est un chef de file mondial au chapitre de l'amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, a déclaré le ministre Paradis. En collaborant avec des partenaires comme le Comité international de la Croix-Rouge, nous contribuons à bâtir des communautés prospères et à assurer que toutes les femmes et tous les enfants du monde puissent mener une vie productive et en santé. »

Grâce au rôle de chef de file du Canada et à l’action mondiale qu’il a entraînée, le taux de mortalité maternelle diminue et le nombre d’enfants qui peuvent célébrer leur cinquième anniversaire augmente par millions. Le premier ministre a tenu le sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée à Toronto, en 2014, reconnaissant qu’il reste encore fort à faire. Dans le cadre du sommet, le Canada a promis une somme de 3,5 milliards de dollars de plus pour appuyer la cause jusqu'en 2020 et a réaffirmé le consensus mondial portant sur un engagement commun pour mettre fin aux décès évitables chez les mères, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans d’ici une génération.

Les faits en bref

  • En 2014, le Canada a confirmé que les Philippines font partie des nouveaux pays ciblés dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement du Canada en matière de développement international.
  • Le 28 juin 2014, le Canada a annoncé l’octroi d’un financement à l’Organisation internationale pour les migrations en vue d’offrir une aide humanitaire aux personnes touchées par les conflits à Mindanao.
  • Le 20 juin 2014, le Canada a annoncé l’octroi d’un financement au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés en vue d’offrir une aide humanitaire aux réfugiés et aux populations vulnérables du monde entier, y compris les personnes touchées par les conflits à Mindanao.
  • La communauté internationale a fait des progrès importants au chapitre de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Le nombre de femmes qui meurent chaque année pendant la grossesse ou à l’accouchement a considérablement diminué (ce nombre est passé de 523 000 en 1990 à 289 000 en 2013).
  • Dans le monde, le nombre de décès chez les enfants de moins de cinq ans a également chuté de façon importante, passant de près de 12 millions en 1990 à 6,6 millions en 2012.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Sandrine Périon
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement international et de la Francophonie
343-203-6238
sandrine.perion@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECD_DEV
Aimez-nous sur Facebook : Le Canada : promoteur du développement international – MAECD