Déclaration du ministre Paradis lors de la Journée internationale de la charité

Le 5 septembre 2013

Aux quatre coins du monde, les Canadiens sont reconnus comme étant compatissants et charitables. Nos dons généreux en périodes de conflits et de catastrophes, les légions de volontaires qui œuvrent auprès des personnes dans le besoin, peu importe où elles se trouvent, et le soutien que nous offrons aux institutions et organisations internationales qui s'efforcent de rendre le monde meilleur sont autant de raisons qui justifient cette réputation.

Il y a plus de 80 000 organismes de bienfaisance enregistrés au Canada qui offrent aux gens d'ici et d'ailleurs une aide vitale lorsqu'ils en ont besoin. C'est pourquoi notre gouvernement — et la population canadienne, par sa générosité — a soutenu leurs efforts dans de nombreuses situations humanitaires, notamment lors du séisme qui a ravagé Haïti en 2010, de la famine qui a sévi dans la Corne de l'Afrique en 2011 et de la crise de la sécurité alimentaire et nutritionnelle qui a eu lieu dans la région du Sahel, en Afrique de l'Ouest, en 2012.

L'aide reçue sous forme de dons de bienfaisance change des vies partout dans le monde. Pour cette raison, notre gouvernement a lancé le Super crédit pour premier don de bienfaisance dans le budget de 2013. Valide jusqu'en 2017, ce crédit constituera un supplément au crédit d'impôt non remboursable pour les dons de bienfaisance effectués par un particulier.

En cet anniversaire du décès de mère Teresa et en cette Journée internationale de la charité, j'invite tous les Canadiens à perpétuer la tradition des dons de bienfaisance, qui a fait de la feuille d'érable canadienne un symbole d'espoir dans de nombreux pays du monde.

Christian Paradis
Ministre du Développement international