Déclaration du ministre Paradis sur le typhon Haiyan

Le 10 novembre 2013

Bonjour, et merci de vous joindre à nous.

Le Canada est profondément inquiet des répercussions du typhon Haiyan, que l’on appelle Yolanda à l’échelle locale.

Nos pensées et nos prières sont avec ceux qui ont été touchés par cette tempête dévastatrice.

La taille et la portée de ce typhon est sans précédent.

Des spécialistes ont confirmé que le typhon Haiyan est la plus importante tempête de l’année.

Et possiblement la plus grosse tempête jamais enregistrée dans l’histoire.

Il s’agit du quatrième typhon qui frappe les Philippines cette année.

Et le troisième typhon de catégorie 5 qui touche terre depuis 2010.

Depuis 1970, les Philippines ont été touchées par plus de cyclones tropicaux que tout autre pays, à l’exception de la Chine.

La destruction causée par le typhon Haiyan est effarante.

Le Canada collabore avec ses partenaires d’aide humanitaire canadiens et étrangers pour déterminer l’aide requise.

La situation évolue rapidement.

Le Canada surveille la situation de près.

Le personnel canadien sur le terrain fait des mises à jour régulières.

Depuis qu’il a frappé les Philippines vendredi, le typhon Haiyan a provoqué des glissements de terrain et entraîné des pannes de courant dans plusieurs provinces.

Les communications ont été interrompues dans la partie centrale des provinces insulaires du pays.

Le typhon poursuit maintenant son chemin vers le Vietnam, où il devrait toucher terre aujourd’hui.

Les derniers rapports font état de 9,5 millions de personnes touchées dans neuf régions des Philippines jusqu’à présent.

Selon la Croix-Rouge des Philippines, plus de 1 200 personnes sont décédées.

Plus de 600 000 personnes font l’objet de déplacements.

Environ les trois quarts de celles-ci se trouvent dans des centres d’évacuation.

Ces chiffres pourraient augmenter à mesure que d’autres régions touchées deviendront accessibles.

La ville de Tacloban a grandement besoin de ce qui suit :

  • eau;
  • services d’hygiène et d’assainissement;
  • nourriture;
  • médicaments;
  • abris;
  • nettoyage des débris;
  • services de logistique;
  • communications.

Cependant, l’accès demeure un important défi.

Par exemple, un déplacement aller-retour sur une route de 11 kilomètres entre l’aéroport de Tacloban et le centre-ville prend actuellement six heures.

Le Canada collabore avec ses partenaires et d’autres donateurs pour coordonner les efforts d’aide sur le terrain.

Parmi ceux-ci, on retrouve notamment les États-Unis, la Suisse et la Nouvelle-Zélande.

Hier, j’ai annoncé que le Canada fournirait jusqu’à cinq millions de dollars pour appuyer les organisations humanitaires qui œuvrent aux Philippines et dans les régions environnantes.

Les activités de secours d’urgence comprendront la distribution :

  • d’abris d’urgence;
  • de nourriture;
  • d’eau;
  • d’appui aux moyens de subsistance;
  • d’autres services essentiels.

En outre, le Canada a fourni un appui par l’entremise de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Les personnes touchées par le typhon Haiyan peuvent donc recevoir une aide immédiate.

Aujourd’hui, le Canada a aussi établi le Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan afin de répondre aux besoins accrus des populations affectées.

Ce fonds permet aussi d’encourager l’appui aux appels lancés par des organisations humanitaires.

Pour chaque dollar admissible versé par les Canadiens, à titre personnel, à un organisme de bienfaisance canadien enregistré pour répondre à la crise causée par le typhon Haiyan, le gouvernement versera un dollar au Fonds de contrepartie pour le typhon Haiyan.

Les Canadiens sont parmi les personnes les plus compatissantes et généreuses du monde.

Je sais qu’il y a de nombreux Canadiens de descendance philippine qui sont inquiets pour leur famille et leurs proches.

Ils envoient des dons à des organismes qui viennent en aide aux personnes touchées.

Notre gouvernement veille à ce que leurs contributions permettent d’en faire plus pour apaiser les souffrances des personnes qui ont besoin d’une aide urgente.

Cette somme sera utilisée pour fournir une aide par l’entremise d’organisations d’aide humanitaire canadiennes et étrangères.

Pour accroître l’efficacité et les résultats, nous emploierons des mécanismes et des procédures établis.

Pour obtenir plus de renseignements sur la manière de faire un don, les Canadiens peuvent visiter le site Web d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada.

Ils peuvent également consulter la liste des organismes de bienfaisance canadiens enregistrés sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada.

Le Canada déploie aussi l’Équipe de soutien stratégique interministérielle afin d'évaluer les besoins sur le terrain et déterminer quelles mesures d'intervention sont possibles, ce qui pourrait comprendre l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe.

Cette tempête a eu des répercussions dévastatrices sur la population des Philippines.

Malheureusement, ce n’est pas encore terminé.

Au cours des prochains jours, nous continuerons de surveiller la situation.

Nous collaborerons avec nos partenaires pour répondre aux besoins humanitaires.

Nous nous tiendrons prêts à fournir de l’aide supplémentaire au besoin.

Je suis maintenant prêt à répondre à vos questions.