Discours du ministre Paradis : Événement Vivre sous la ligne

Le 29 avril 2014 – Ottawa, Ontario

Sous réserve de modifications

Merci Lois.

Vos récits me touchent.

J'ai été très ému – et très fier – de voir à quel point l'aide fournie par le Canada change les choses dans des pays comme Haïti, le Sénégal et les Philippines.

Les Canadiens qui relèveront le défi de vivre avec seulement 1,75 $ par jour comprendront rapidement toute l'importance de pouvoir manger à sa faim.

Pour se développer, et non seulement survivre, il faut pouvoir bien s'alimenter.

Voilà ce qui doit être notre objectif.

Cela va bien au-delà de la simple survie.

Le Canada a joué un rôle essentiel dans la mobilisation de l'attention du monde entier sur la santé des mères et des enfants.

Grâce à l'Initiative de Muskoka, menée par le Canada, ainsi qu'à l'action mondiale qu'elle suscite, des millions de vies ont été sauvées.

Elle a permis d'améliorer la santé de millions de mères, d'enfants et de nouveau-nés dans les pays en développement.

Comme l'a mentionné Lois, l'accent mis par le Canada sur la santé des mères et des enfants reflète les valeurs canadiennes dans ce qu'elles ont de mieux.

Nous ne pouvons rester les bras croisés pendant que les plus pauvres et les plus vulnérables meurent et que la prévention est si facile.

Une bonne alimentation est une première étape cruciale.

Elle est au cœur de la santé et du développement de l'enfant.

Des enfants en santé ont de bien meilleures chances de continuer à fréquenter l'école.

Ils sont plus à même de contribuer activement au sein de leur famille.

Et ont bien plus de chance d'atteindre leur plein potentiel.

Les experts parlent d'une période cruciale de 1 000 jours.

Ces 1 000 jours s'étendent de la grossesse jusqu'au deuxième anniversaire d'un enfant.

Une saine alimentation pendant cette période réduit les risques de souffrir ou de mourir d'une des affections suivantes :

  • diarrhée,
  • paludisme,
  • pneumonie,
  • rougeole,
  • VIH/sida.

Et le contraire est aussi vrai.

La malnutrition avant et après la naissance est à l'origine de 45 % des décès chez les enfants de cinq ans et moins.

Trois millions de décès chaque année.

C'est pourquoi le Canada appuie l'Initiative pour les micronutriments.

Celle-ci fait figure de chef de file mondial en ce qui a trait à l'augmentation du nombre d'interventions directes liées à la nutrition.

Elle permet également aux femmes et aux enfants des pays en développement de recevoir les vitamines, les minéraux et les nutriments essentiels à leur survie.

Grâce à l'appui du Canada entre 2010 et 2013, plus de 180 millions d'enfants reçoivent deux doses de vitamine A par année, qui est un élément nutritionnel clé d'importance pour le développement, un meilleur système immunitaire et une meilleure vue.

L'Initiative a permis de mieux traiter plus de 60 000 enfants souffrant de malnutrition grave.

Elle a aussi permis à près de deux millions de femmes enceintes de recevoir des suppléments nutritionnels clés.

Des progrès importants ont été réalisés.

Grâce à l'Initiative de Muskoka, et à l'action mondiale qu'elle suscite, la nutrition a été améliorée et les taux de maladies diminuent.

Et le nombre d'enfants qui peuvent célébrer leur cinquième anniversaire s'accroît par millions.

Nous n'avons pas encore atteint notre objectif commun.

Mais il est à portée de main.

Le Canada continuera de mettre la santé des femmes et des enfants sur la liste des priorités mondiales.

C'est pourquoi le premier ministre agit une fois de plus pour inciter les dirigeants mondiaux à l'action.

Le Canada sera l'hôte d'un sommet international qui orientera l'avenir de la santé des mères et des enfants.

Le Sommet intitulé « Sauver chaque femme, chaque enfant : Un objectif à notre portée » se tiendra à Toronto du 28 au 30 mai.

Il fera fond sur le leadership du Canada et permettra de tracer la voie dans trois domaines clés :

  • Obtenir des résultats pour les mères et les enfants
  • Obtenir davantage de résultats de façon concertée
  • Des actions concrètes pour la santé des mères et des enfants

Sauver la vie des mères et des enfants n'est pas qu'un impératif moral.

Il s'agit du fondement de la création de communautés prospères pour notre génération actuelle et les générations futures.

Ce travail est le reflet de nos plus chères valeurs canadiennes.

En unissant nos efforts, nous pouvons prévenir les décès évitables chez les mères, les enfants et les nouveau-nés.

Et sauver des millions de vies qui sont en jeu.

Des activités telles que Vivre sous la ligne permettent aux Canadiens de participer directement à la lutte pour éliminer les décès évitables.

Chaque effort compte.

Merci.