Allocution de Lois Brown, secrétaire parlementaire du ministre du Développement international et de la Francophonie : Mom-mentum Mother's Day Tea

Le 7 mai 2014 – Ottawa, Ontario

Le texte prononcé fait foi

Bonjour à toutes et à tous.

Merci de vous joindre à nous aujourd'hui. Je suis très heureuse d'être ici dans le cadre de l'initiative Mom-mentum Mother's Day Tea.

La fête des Mères arrive bientôt, et selon moi, c'est le moment idéal pour tenir un rassemblement comme celui-ci. Aujourd'hui – et également ce week-end –, nous rendons hommage aux mères et nous les remercions pour leur amour et leur attention, leur incroyable patience et aussi pour leur désir constant de donner ce qu'il y a de mieux à leurs enfants.

Je remercie le Réseau canadien sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants d'avoir organisé cette deuxième activité annuelle pour sensibiliser les gens au travail exceptionnel que vous accomplissez pour sauver la vie de mères et d'enfants dans plus d'un millier de régions dans le monde, et je me réjouis à l'idée de vous revoir plus tard ce mois-ci à Toronto, au sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant.

Nous pouvons tous être fiers de vos efforts et du leadership que le Canada exerce sur la scène internationale.

En tant que Canadiens, il y a des choses dans ce pays que nous tenons pour acquises, comme la nourriture, l'eau, les soins de santé et les vaccins.

N'oublions pas que bien des gens dans le monde n'ont pas la même chance que nous.

Des soins de santé inadéquats, la sous-nutrition et les maladies menacent toujours la vie des mères et des enfants des pays en développement.

Aucune mère ne devrait avoir à choisir entre sa vie et la santé de son bébé.

Mais les données les plus récentes démontrent que 6 millions d'enfants meurent chaque année avant l'âge de cinq ans.

Et près de 300 000 femmes meurent pendant leur grossesse.

Cette situation est doublement tragique lorsque l'on pense que la plupart de ces décès auraient pu être évités si ces personnes avaient eu accès à de l'eau potable, à des aliments nutritifs et aux soins de santé les plus fondamentaux.

Nous ne pouvons rester inactifs pendant que des femmes et de jeunes enfants de pays en développement meurent de causes qui auraient pu être évitées facilement et à peu de frais.

La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants est la principale priorité du Canada en matière de développement.

C'est pourquoi le premier ministre Harper a mobilisé l'attention du monde entier afin de réduire la mortalité maternelle et infantile en lançant l'Initiative de Muskoka sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants lors du Sommet du G8 de 2010.

Grâce en grande partie à l'Initiative de Muskoka, et à l'action mondiale qu'elle a suscitée, les taux de mortalité maternelle diminuent.

Et des millions d'enfants de plus célèbrent leur cinquième anniversaire.

Notre objectif commun n'a pas encore été atteint, mais il est à notre portée.

Les valeurs canadiennes que sont la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit orientent notre politique étrangère fondée sur les principes, et les résultats concrets sont là pour le prouver.

Entre 2010 et 2013, le soutien du Canada a contribué :

  • à administrer des vaccins vitaux à 5,8 millions d'enfants et des vaccins contre la poliomyélite à 12 millions d'enfants afghans;
  • à fournir à plus de 180 millions d'enfants deux doses de vitamine A par année, un élément nutritif essentiel pour leur permettre de croître en santé, de bâtir leur système immunitaire et de jouir d'une bonne vue;
    • à fournir chaque année à plus de 300 millions de personnes en moyenne du sel iodé afin de prévenir les carences en iode;
    • à fournir chaque année à près de 2 millions de femmes enceintes des suppléments de fer et d'acide folique pour les aider à avoir une grossesse en santé.

En somme, la situation de la nutrition s'améliore.

Et le taux de maladie diminue.

L'accès aux soins de santé s'élargit et ces derniers sont de meilleure qualité.

Nous pouvons éliminer les décès évitables de femmes, d'enfants et de nouveau-nés, et sauver des millions de vies menacées.

Des organisations canadiennes et des spécialistes de la santé – ce qui comprend de nombreux citoyens canadiens qui ont retroussé leurs manches et participé aux efforts – ont joué un rôle essentiel dans le cadre de nos réalisations à ce jour.

Mais notre travail n'est pas terminé – et il ne le sera pas tant que des vies sont sacrifiées inutilement.

Par conséquent, le travail se poursuit et d'innombrables initiatives sont mises en œuvre pour assurer la santé des mères et des enfants.

Le Canada continuera de mettre la santé des femmes et des enfants à l'avant-plan des priorités mondiales.

Et le Canada tracera encore une fois la voie à suivre en tenant un sommet de haut niveau sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants à Toronto à la fin du mois.

Ce sommet réunira des spécialistes venus du monde entier et il contribuera à accélérer les efforts qui sont réalisés en vue d'atteindre les objectifs cruciaux liés à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Sauver la vie de femmes et d'enfants n'est pas seulement une obligation morale – c'est l'élément fondamental pour établir des collectivités prospères, pour la génération actuelle et celles qui suivront.

Ces efforts reflètent les valeurs canadiennes les plus profondes.

Comme le premier ministre Harper l'a dit : « Lorsque les besoins sont grands et que la cause est juste, les Canadiens sont toujours au poste. Et nous le serons toujours. Tout simplement parce que c'est ce que font les Canadiens… »

Merci.