Le Canada annonce un soutien à la liberté de religion au Pakistan

Le 11 avril 2014 - L’ambassadeur canadien pour la liberté de religion, M. Andrew Bennett, a conclu aujourd’hui une visite fructueuse au Pakistan, où il a annoncé que deux projets seront financés par le Fonds pour la liberté de religion.

« Le Pakistan est un pays multiconfessionnel et multiculturel, ce qui est aussi en quelque sorte le cas du Canada, a déclaré l’ambassadeur Bennett. Nous restons très préoccupés par les cas répétés de violence motivée par la religion au Pakistan et par le mépris flagrant des extrémistes pour le droit des personnes de toutes croyances de pratiquer leur religion dans la paix et la sécurité. »

Les deux projets, qui favorisent le dialogue et une plus grande reconnaissance de la diversité religieuse au Pakistan, encourageront la discussion au sein du Parlement pakistanais et sensibiliseront davantage la population à la liberté de religion.

« Les attentats terroristes perpétrés contre les groupes religieux et les communautés ethniques au Pakistan mettent en évidence l’impérieux besoin pour le gouvernement pakistanais d’adopter des mesures concrètes afin de traduire en justice les organisations terroristes, y compris celles qui fournissent de l’équipement aux terroristes, les forment ou les déploient sur le terrain, a affirmé le ministre des Affaires étrangères John Baird. Le Canada poursuivra sa collaboration avec ses alliés afin d’aider les Pakistanais à relever leurs défis et à promouvoir la liberté dans l’ensemble de la région. »

Le Fonds pour la liberté de religion, administré par le Bureau de la liberté de religion à Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, vise à accroître la capacité d’organismes présents dans différents pays à s’attaquer directement aux atteintes à la liberté en mettant en œuvre diverses initiatives, dont des projets de sensibilisation, de la formation et du soutien juridiques et législatifs, et un appui aux activités de promotion de la liberté de religion et du pluralisme.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Twitter : @LiberteReligion et @MAECDCanada
Facebook : Bureau de la liberté de religion du Canada

Document d’information - Deux projets financés par le Fonds pour la liberté de religion

Initiative pour les leaders influents 

Ce projet, échelonné sur deux ans (1 000 000 $), commençant en 2014, vise à favoriser un dialogue politique de haut niveau au sein des institutions chargées de l’élaboration de politiques au Pakistan; à assurer le respect des droits garantis par la Constitution du Pakistan; à prôner un changement positif sur la question de l’inclusion; à diffuser des ressources documentaires.

Le projet vise plus particulièrement à faire avancer le respect des droits garantis aux articles 20 à 28 de la Constitution du Pakistan et des droits connexes des groupes religieux, de même que le respect des obligations internationales du Pakistan en matière de droits de la personne. L’organisation partenaire créera des groupes sur l’inclusion au sein du Parlement et dans les provinces du Pakistan; facilitera la mise sur pied d’une commission nationale pour les droits de la personne; sensibilisera et formera des représentants influents des médias; élaborera une stratégie pour promouvoir un changement des politiques; préparera et diffusera des ressources documentaires; organisera des ateliers régionaux sur l’inclusion partout au Pakistan.

Situation des minorités et de la liberté de religion au Pakistan

Ce projet d’un an (200 000 $) vise à documenter les cas d’injustice dont sont victimes les Pakistanais non musulmans et à dresser un bilan quant au droit à la liberté de religion dont devrait jouir la population pakistanaise en vertu de la Constitution du pays. Le projet comportera la préparation de rapports de recherche et de témoignages vidéo de membres de minorités religieuses, des consultations avec les parties intéressées et une sensibilisation en matière de politiques des parlementaires. Les participants au projet chercheront à définir les mesures concrètes à adopter pour sensibiliser davantage la population aux difficultés que vivent les minorités religieuses en consultation avec des journalistes, des militants sociaux et des chercheurs.