Le Canada révolté par la condamnation à mort d’une Soudanaise

Le 15 mai 2014 - L’ambassadeur canadien pour la liberté de religion, M. Andrew Bennett, a fait aujourd’hui la déclaration suivante :

« Le Canada est surpris et révolté par la décision d’infliger la peine de mort pour apostasie ainsi que 100 coups de fouet pour “adultère” dans le procès d’une jeune mère de confession chrétienne, Mme Meriam Yahia Ibrahim Ishag, enceinte de son deuxième enfant.

« Le Canada exhorte le gouvernement du Soudan à protéger la liberté de religion, y compris le droit de changer de foi ou de convictions religieuses et celui de pratiquer sa foi dans la paix, une liberté enchâssée dans la Constitution provisoire de 2005 du Soudan.

« Nous demandons instamment aux autorités juridiques de ce pays d’examiner avec équité et compassion l’appel qui devrait être déposé par Mme Meriam, conformément à leurs obligations internationales en matière de droits de la personne. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Twitter : @LiberteReligion et @MAECDCanada
Facebook : Bureau de la liberté de religion du Canada