Le Canada est préoccupé par la nouvelle législation sur les mariages interconfessionnels en Birmanie

Le 18 juin 2014 - L’ambassadeur canadien pour la liberté de religion, M. Andrew Bennett, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à la veille du retour devant le Parlement de la Birmanie, ce vendredi, de projets de loi religieux de nature discriminatoire :

« Le Canada est préoccupé du fait que les « quatre projets de loi » actuellement à l’étude devant le Parlement birman dérogent aux engagements internationaux qu’a pris le pays de protéger la liberté de religion, y compris le droit de se convertir à une autre religion. Tels qu’ils ont été rédigés, ces projets de loi vont à l’encontre des normes internationales en matière de droits de la femme.

« La Birmanie a réalisé de grandes percées en matière de démocratie. Cependant, ces lois rétrogrades feraient indûment du gouvernement l’arbitre de toute conversion religieuse. Il s’agit d’une violation de la liberté des Birmans qui risque en outre d’alimenter la discrimination à l’égard des groupes religieux, y compris les musulmans et les chrétiens.

« Ces projets de loi pourraient aussi compromettre les efforts du gouvernement birman et de la Commission d’enquête Rakhine pour dissiper les inquiétudes relatives à la violence contre des minorités religieuses et ethniques, et miner la volonté du gouvernement et des minorités ethniques d’établir la paix dans tout le pays, après des dizaines d’années de conflits intercommunautaires. Nous exhortons la Birmanie à réexaminer ces projets de loi.

« La croissance soutenue d’institutions démocratiques vigoureuses et la prospérité à long terme vont de pair avec la promotion de la liberté de religion, du pluralisme, de la paix et de la sécurité. Le Canada est résolu à collaborer avec les autorités birmanes pendant cette période de transition vers la démocratie et du cessez-le-feu à l’échelle nationale, et il se réjouit à l’idée de poursuivre la discussion, notamment avec le ministre des Affaires religieuses, des membres de la Commission Rakhine et la société civile. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Twitter : @LiberteReligion et @MAECDCanada
Facebook : Bureau de la liberté de religion du Canada