Le Canada joue un rôle de premier plan dans les efforts faits par l’OEA pour entamer le dialogue au Honduras

(Nº 303 - Le 9 octobre 2009 – 0 h 30 HAE) Le ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques), l’honorable Peter Kent, a fait aujourd’hui la déclaration suivante à la fin de la mission de la deuxième délégation de haut niveau de l’Organisation des États américains (OEA) dépêchée à Tegucigalpa les 7 et 8 octobre 2009 pour aider à trouver une solution négociée à la crise politique du Honduras :

« Le Canada est déterminé à travailler avec l’OEA et ses voisins pour offrir le soutien nécessaire à l’obtention d’une solution pacifique, rapide et durable à cette crise, une solution qui profitera à la population du Honduras, a déclaré le ministre d’État Kent. Nous sommes persuadés que les éléments clés d’une solution sont à notre portée. Le temps presse et il est essentiel qu’une solution soit trouvée pour assurer que les prochaines élections, prévues pour le 29 novembre, se déroulent de manière juste, équitable et transparente. Nous avons bien fait comprendre cela.

« Le Canada demande de nouveau à toutes les parties de négocier de bonne foi. Il est capital pour le Honduras qu’une solution négociée soit trouvée à cette crise politique, et elle doit provenir des Honduriens pour réussir. Nous invitons toutes les parties à considérer ce qui convient le mieux au pays et à tous les Honduriens. »

Au cours des deux jours qui viennent de s’écouler, la mission de l’OEA a organisé un dialogue national pour surmonter la crise politique actuelle au Honduras. Le Canada s’est engagé à résoudre cette crise politique depuis ses débuts. Le ministre d’État Kent a prononcé, au nom de la délégation internationale, l’allocution d’ouverture du dialogue pour le Honduras. Il a joué un rôle de premier plan dans la mission des ministres des Affaires étrangères de l’OAS.

La mission de l’OEA a suscité un élan vers une réconciliation nationale en mettant en place un mécanisme pour permettre le dialogue entre les représentants du gouvernement de fait de Roberto Micheletti et ceux du président Manuel Zelaya. La mission était composée de représentants de haut niveau de l’OEA, de l’Argentine, du Brésil, du Canada, du Costa Rica, de l’Équateur, de l’Espagne, des États-Unis, du Guatemala, de la Jamaïque, du Mexique, des Nations Unies, de la République dominicaine et du Salvador. Après le départ de la mission des ministres des Affaires étrangères, les représentants de l’OEA continueront de fournir un soutien administratif et logistique sur le terrain pour la poursuite du dialogue national en cours au Honduras.

Pour plus d’information, prière de consulter la Situation au Honduras.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Eleanor Johnston
Adjointe spéciale principale (Communications)
Cabinet du ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques)
613-947-8981

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874