La ministre Ablonczy annonce que le plan de stimulation du commerce visant à ouvrir de nouveaux marchés pour les exportations canadiennes franchit une étape marquante

L’entrée en vigueur de l’accord commercial entre le Canada et le Panama, le 1er avril 2013, créera des emplois et contribuera à la prospérité des travailleurs canadiens

Le 17 mars 2013 - La ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires), l’honorable Diane Ablonczy, a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, que l’Accord de libre-échange Canada-Panama entrera en vigueur le 1er avril 2013.

La ministre Ablonczy a fait cette annonce en marge de l’assemblée de la Banque interaméricaine de développement, à Panama. Elle était accompagnée à cette occasion du ministre des Affaires étrangères du Panama, M. Fernando Núñez Fábrega, et de plusieurs représentants des milieux d’affaires canadiens au Panama.

« Je suis très heureuse de souligner que le Canada et le Panama ont franchi une étape importante du partenariat de plus en plus solide qui les unit. Le Panama affiche un taux de croissance parmi les plus rapides de l’hémisphère et offre un point d’accès stratégique sur l’Amérique latine, a indiqué la ministre Ablonczy. Cet accord de libre-échange, volet essentiel du plan de notre gouvernement pour renforcer nos relations dans les Amériques, viendra cimenter les liens qui unissent nos pays et nous aider à instaurer une plus grande prospérité pour tous les citoyens de l’hémisphère. »

Le gouvernement Harper est résolu à ouvrir de nouveaux marchés et à renforcer les relations commerciales déjà en place, en vue de stimuler les exportations canadiennes à destination des économies et des régions les plus dynamiques du monde et qui connaissent la plus forte croissance. Le libre-échange forme la pierre angulaire du programme du gouvernement pour garder les Canadiens sur la voie d’une plus grande prospérité économique. Cet accord est un élément important des efforts que déploie le gouvernement pour ouvrir de nouveaux marchés et accroître les exportations canadiennes dans le cadre du plus ambitieux plan d’expansion des échanges commerciaux de l’histoire du Canada.

« L’entrée en vigueur de l’accord est une étape capitale, qui procurera des avantages immédiats aux exportateurs canadiens, a déclaré le ministre Fast. Cet accord entraînera l’abolition immédiate des droits visant plus de 90 p. 100 des exportations canadiennes de marchandises au Panama, au bénéfice d’une foule de secteurs, dont ceux de l’aérospatiale, des produits pharmaceutiques, des pâtes et papiers ainsi que de l’agriculture et de l’agroalimentaire. »

L'Accord de libre-échange Canada-Panama devrait créer de nouveaux débouchés à l'exportation pour les Canadiens et leur offrir de meilleures possibilités d'investissement en mettant en place un cadre préférentiel et plus prévisible pour le commerce et les investissements. De plus, cet accord procurera aux fournisseurs canadiens un accès préférentiel aux marchés publics du Panama. Le plan quinquennal d’investissement dans les grandes infrastructures du gouvernement panaméen est doté d’une enveloppe de 13,4 milliards de dollars.

Le Panama est un marché important pour le Canada et une plaque tournante de l’activité commerciale en Amérique centrale, dans les Caraïbes et la région andine de l'Amérique du Sud. Le Panama représente le troisième marché d’exportation de marchandises du Canada en Amérique centrale : les échanges bilatéraux se sont élevés à 213,6 millions de dollars en 2012 et ont crû de 62 p. 100 depuis 2009. L'accroissement des possibilités économiques dans les Amériques fait partie des priorités de la politique étrangère du Canada depuis 2007.

En moins de six ans, le gouvernement Harper a conclu des accords de libre-échange avec neuf pays : la Colombie, le Honduras, la Jordanie, le Panama, le Pérou et les États membres de l'Association européenne de libre-échange, soit l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. En outre, le Canada mène actuellement des négociations commerciales avec l'Union européenne, l'Inde, le Japon et les membres du Partenariat transpacifique. Le Canada a également le statut d’observateur auprès de l’Alliance du Pacifique.

Pour en savoir davantage, prière de consulter la page Accord de libre-échange Canada-Panama.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Joshua Zanin
Directeur des communications
Cabinet de la ministre d’État des Affaires étrangères (Amériques et Affaires consulaires)
613-944-2300

Le Service des relations avec les médias des Affaires étrangères
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-995-1874
Suivez-nous sur Twitter : @MAECI_DFAIT

Centre de presse