Le Canada annonce son soutien à des projets au profit des femmes du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Le 18 juillet 2013 - La ministre d’État (Affaires étrangères et consulaires), l’honorable Lynne Yelich, a annoncé aujourd’hui que le Canada versera une contribution à deux projets qui favoriseront la participation des femmes au processus politique dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

« Il est essentiel que les femmes participent aux processus décisionnels afin de s’assurer que les démocraties représentent réellement leurs populations, a déclaré la ministre d’État Yelich. Le Canada continuera à appuyer le développement des compétences des femmes en leadership et à accroître leur participation active aux élections, pour qu’un plus grand nombre de femmes qualifiées puissent être élues. Ces activités renforceront la voix des femmes de démocraties émergentes, et ce à tous les ordres de gouvernement. »

« À l’heure où le Moyen-Orient entre dans une nouvelle ère de développement politique, il incombe aux femmes d’orienter le débat sur la façon de gérer leurs sociétés, a ajouté la présidente de l’Arab Women’s Leadership Institute, Mme Tami Longaberger. L’Arab Women’s Leadership Institute est heureuse de collaborer avec le gouvernement canadien pour augmenter le nombre de femmes élues qui contribueront à ce débat au Liban, en Libye et en Tunisie. »

Les projets réalisés en Jordanie, au Liban, en Libye, en Tunisie et au Yémen amélioreront le soutien au développement des capacités des femmes candidates à mener une campagne électorale et aideront à mieux faire reconnaître les droits des femmes, à l’heure où les transitions politiques se poursuivent dans ces pays.

Ces projets contribueront à la poursuite des efforts et des intérêts du Canada lorsqu’il s’agit de promouvoir des transitions démocratiques et d’accroître la participation politique des femmes dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Un document d’information suit.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Le Service des relations avec les médias
Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
613-995-1874
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @MAECDCanada

Document d’information - Soutien à des projets au profit des femmes au Moyen‑Orient et en Afrique du Nord

Même si des femmes siègent à des assemblées nationales et à des congrès partout au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, il arrive souvent que l’on ne tienne pas suffisamment compte de leurs droits et de leurs intérêts. À l’heure où des gouvernements de cette région s’engagent dans un processus difficile, qui consiste à mettre en œuvre des réformes démocratiques, l’inégalité entre les femmes et les hommes constitue un enjeu de taille, notamment en raison du rôle important des femmes dans la prévention et le règlement des conflits.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a déclaré que « lorsque les femmes jouent un rôle actif dans la société, cela permet de régler un grand nombre d’autres problèmes, et ce que nous espérons réaliser devient alors possible ».

Les deux projets pour lesquels le Canada a annoncé une contribution aujourd’hui visent à favoriser la participation accrue des femmes à la vie politique.

Le premier projet, réalisé conjointement avec le Forum des fédérations pour la Jordanie, la Libye, la Tunisie et le Yémen, a pour thème « l’autonomisation des femmes par la participation au processus politique visant à bâtir des démocraties décentralisées et fondées sur la délégation de pouvoirs ». Le projet englobe les activités suivantes :

  • donner des ateliers de formation régionaux sur le renforcement des capacités, plus spécifiquement sur la décentralisation à l’intention des réseaux et coalitions de femmes;
  • permettre un dialogue régional sur des plateformes et défis communs à l’intention des femmes, notamment des militantes, des parlementaires, des candidates éventuelles et des entrepreneures déjà engagées en politique ou qui jouent un rôle de leader;
  • rédiger des documents de formation qui tiennent compte de la problématique hommes-femmes et de l’égalité entre les sexes, y compris des outils audiovisuels et virtuels sur la gouvernance locale et les femmes.

Le deuxième projet, qui sera mis en œuvre par l’International Republican Institute, vise le Liban, la Libye et la Tunisie. Il s’agit de l’École de préparation des candidates de l’Arab Women’s Leadership Institute, dont l’objectif est de renforcer les compétences politiques des candidates dans ces pays. Les activités du projet comprennent :

  • donner des ateliers de formation à six personnes (deux par pays) au moyen d’un atelier sur la gestion des campagnes électorales;
  • fournir de l’encadrement à ces mêmes personnes en matière de  communications stratégiques avec les électeurs;
  • faciliter la formation et le mentorat, dans le cadre d’une « école de préparation aux campagnes électorales », de centaines de participantes de ces trois pays.

Les deux projets contribuent aux efforts et aux intérêts du Canada lorsqu’il s’agit de promouvoir des transitions démocratiques et d’accroître la participation des femmes dans la région du Moyen‑Orient et de l’Afrique du Nord.

Le coût total de ces deux projets s’élève à 971 200 $. L’aide du Canada sera apportée par l’intermédiaire du Fonds pour la paix et la sécurité mondiales, lancé en avril 2005. L’objectif du gouvernement du Canada consiste à favoriser la création d’un cadre sûr et sécuritaire dans des situations de crise et d’après-conflits.