La réussite économique du Canada suscite l’intérêt à Davos

Les politiques sur le libre-échange et un contexte favorable à l’investissement impressionnent les participants au Forum économique mondial

(Nº 42 - Le 31 janvier 2011 - 17 h 10 HE) Le ministre du Commerce international, l’honorable Peter Van Loan, a terminé hier sa visite à Davos, en Suisse, où il a dirigé une délégation qui a rempli avec succès son objectif de promotion de l’investissement au Canada dans le cadre de la réunion annuelle du Forum économique mondial.

« L’économie demeure la priorité absolue de notre gouvernement, a déclaré le ministre Van Loan. C’est la raison pour laquelle notre gouvernement continue d’éliminer les obstacles au commerce et à l’investissement afin de créer des emplois et un climat favorable aux investisseurs. À Davos, je me suis surtout efforcé de mettre en valeur, auprès de mes homologues et des dirigeants du monde des affaires, les atouts du Canada et les possibilités qu’il offre. »

Cette année au Forum économique mondial, les dirigeants et les chefs d’entreprise ont eu un avant-goût du Canada. Ils ont pu déguster des queues de castor et des burgers à la viande de bison, ont été salué par des membres de la GRC en uniforme et ont pu se procurer des mitaines « feuilles d’érable ». La présence dynamique du Canada à Davos a aidé à faire de la réussite économique du Canada un sujet populaire dans les conversations de corridor.

Le gouvernement Harper a contribué à faire du Canada une destination pour les investissements mondiaux :

  • aucune autre grande économie développée (G-7) n’applique un taux d’imposition global aussi faible que le Canada sur les nouveaux investissements commerciaux;
  • aucune autre de ces économies n’a une dette et un déficit aussi faibles que le Canada;
  • selon le Fonds monétaire international, le taux de croissance économique du Canada est l’un des plus élevés du G-7, et l’on prévoit que cette tendance se poursuivra à l’avenir;
  • la main-d’œuvre la plus qualifiée et la plus forte proportion de diplômés postsecondaires de l’Organisation de coopération et de développement économiques;
  • les incitatifs fiscaux pour la recherche et le développement les plus généreux du monde industrialisé;
  • une qualité de vie remarquable, des rues sécuritaires, un niveau de vie élevé, des soins de santé universels, un solide système d'éducation et un magnifique environnement naturel.

À la réunion annuelle du Forum économique mondial, le ministre Van Loan a rencontré ses homologues des États-Unis, de l’Union européenne, de l’Australie, du Japon, de la Chine, de l’Inde, du Mexique, de la République de Corée, de la Mongolie, de la Jamaïque et du Kazakhstan, afin de discuter d’enjeux d’intérêt commun. Afin de mettre en lumière les avantages concurrentiels du Canada, le ministre Van Loan a aussi donné une réception à l’intention des investisseurs, et plus de 150 dirigeants du monde des affaires y ont assisté.

Alors qu’il était à Davos, le ministre a aussi participé à la réunion ministérielle informelle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) afin de promouvoir le libre-échange sur la scène internationale et de réaffirmer l’engagement du Canada à l’égard de la conclusion ambitieuse des négociations du cycle de Doha.

« Les tendances protectionnistes représentent une grave menace pour la reprise économique au Canada et partout dans le monde, a ajouté le ministre Van Loan. La semaine dernière, j’ai accompagné le premier ministre Stephen Harper au Maroc pour y annoncer le début des négociations sur un accord de libre-échange entre ce pays et le Canada. Notre gouvernement poursuit un ambitieux programme de libéralisation des échanges qui vise à ouvrir de nouveaux marchés afin de créer des emplois et des débouchés pour les familles et les entreprises canadiennes, et de stimuler la reprise économique. »

Avant 2006, le Canada avait conclu des accords de libre-échange avec cinq pays seulement. Depuis lors, il en a conclu avec huit autres pays, soit la Colombie, le Pérou, la Jordanie, Panama et les États de l’Association européenne de libre-échange, à savoir l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. Le Canada poursuit en outre des négociations avec près de 50 autres pays, y compris ceux de l’Union européenne et l’Inde, et il mène des pourparlers pour élargir les accords de libre-échange de première génération conclus avec le Chili, le Costa Rica et Israël.

Pour en savoir davantage sur la visite du ministre Van Loan, prière de consulter Visite ministérielle à Davos, en Suisse.

Pour plus d’information, prière de consulter Investir au Canada.


Le ministre du Commerce international, Peter Van Loan, fait la promotion des avantages économiques du Canada à des chefs d'entreprises mondiales face à la cabine BeaverTails à Davos, en Suisse.

Téléchargez cette photo en format haute définition

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Monika Bujalska
Attachée de presse
Cabinet de l’honorable Peter Van Loan
Ministre du Commerce international
613-992-9304
monika.bujalska@international.gc.ca

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000