Le resserrement des liens commerciaux entre le Canada et la Chine créera des emplois et ouvrira des débouchés pour les Canadiens

Le ministre Fast discute du commerce en tant que source d’emplois avec des dirigeants d’entreprises et des employeurs chinois de Vancouver

(Nº 202 - Le 13 juillet 2011 – 14 h 30 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a participé aujourd’hui à une table ronde sur les occasions d’affaires entre le Canada et la Chine avec des intervenants de l’Asie-Pacifique et des dirigeants de la communauté d’affaires chinoise de la région de Vancouver. Le secrétaire parlementaire du ministre des Pêches et des Océans et pour la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, M. Randy Kamp, ainsi que la députée fédérale de Vancouver-Sud, Mme Wai Young, ont également participé à cette table ronde.

« Un emploi sur cinq au pays étant lié aux échanges commerciaux, notre gouvernement accorde la priorité à la création d’emplois et à l’augmentation de la prospérité pour les travailleurs canadiens, a déclaré le ministre Fast. La Chine est maintenant la plus grande économie mondiale après les États-Unis et il importe donc d’élargir nos relations commerciales avec elle afin d’ouvrir des débouchés pour les Canadiens. »

La Chine est le deuxième partenaire bilatéral du Canada pour le commerce de marchandises. Depuis 2001, la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays a triplé pour atteindre 57,7 milliards de dollars en 2010. Le gouvernement du Canada appuie concrètement les entreprises canadiennes présentes en Chine par l’entremise de 11 points de service, soit cinq missions diplomatiques et six bureaux commerciaux.

« Le ministre Fast a eu des entretiens fructueux avec des dirigeants d’entreprise sur le resserrement des liens commerciaux avec la Chine et d’autres pays asiatiques, a affirmé le président et chef des opérations de la Fondation Asie Pacifique du Canada, M. Yuen Pau Woo. Le ministre est résolu à renforcer et à élargir les relations avec la région et il se montre très ouvert aux commentaires et suggestions des intervenants. »

L’initiative de la porte et du corridor de l’Asie-Pacifique, lancée en 2006, porte sur un réseau d’infrastructures de transport qui englobe les ports du Lower Mainland et de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, leurs principaux liens routiers et ferroviaires s’étendant à travers l’Ouest canadien et, au sud, jusqu’à la frontière avec les États-Unis, les passages frontaliers clés et les principaux aéroports canadiens.

« La porte d’entrée et le corridor de l’Asie-Pacifique du Canada représentent une infrastructure de niveau international pour le transport maritime, ferroviaire, terrestre et aérien, et tous deux sont plus rapprochés de l’Asie que n’importe quel autre point en Amérique du Nord, a déclaré le secrétaire parlementaire Kamp. Cette infrastructure donne au Canada un avantage concurrentiel pour le commerce international et contribue à l’accroissement de sa part de marché. »

Jusqu’à présent, le gouvernement du Canada a annoncé 47 projets d’infrastructure liés à l’Initiative, d’une valeur de plus de 3,5 milliards de dollars, pour lesquels il contribue 1,4 milliard de dollars dans le cadre de partenariats avec les quatre provinces de l’Ouest, des administrations municipales et le secteur privé.

« La réussite de nos entreprises canadiennes à l’étranger rejaillit sur notre prospérité en créant des emplois ici au pays, a conclu le ministre Fast. Les suggestions faites aujourd’hui à la table ronde par les entreprises canadiennes pour qu’elles soient plus concurrentielles nous aideront à prendre des mesures pour rendre notre économie plus productive et florissante, maintenant et dans l’avenir. »

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Adam Taylor
Directeur des communications et des visites officielles
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332-9

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter.