L’Accord de libre-échange Canada-Colombie entre en vigueur

L’Accord illustre l’engagement de notre gouvernement à créer de nouveaux emplois et à relancer la croissance économique pour les familles, les travailleurs et les entreprises du Canada

(Nº 230 - Le 15 août 2011 - 14 h 15 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a accueilli favorablement aujourd’hui l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Canada-Colombie. L’annonce importante d’aujourd’hui fait suite à la visite effectuée par le premier ministre Stephen Harper en Colombie la semaine dernière, au cours de laquelle il a annoncé que l’Accord entrerait en vigueur le 15 août 2011.

« Notre gouvernement, sous la direction du premier ministre Harper, a reçu un mandat fort pour mettre en œuvre un ambitieux programme de libre-échange créateur d'emplois qui profitera aux travailleurs canadiens et à leurs familles, a déclaré le ministre Fast. Cet accord de libre-échange avec la Colombie constitue un élément clé du programme de notre gouvernement visant à ouvrir de nouveaux marchés pour les travailleurs, les agriculteurs et les entreprises du Canada dans toutes les régions du pays.

« Notre gouvernement, sous la direction du premier ministre Harper prend des mesures, tel le programme de libre-échange axé sur des impôts bas et la création d’emplois, afin de créer de nouveaux débouchés pour les travailleurs canadiens », a déclaré le ministre Fast.

Cet accord de libre-échange avec la Colombie profitera aux travailleurs et aux entreprises du Canada partout au pays, ainsi qu’à de nombreux secteurs de l'économie canadienne, notamment l'agriculture (blé, légumineuses, orge), l’industrie du papier, l’équipement lourd, l’investissement, ainsi que les secteurs des mines, de l’exploration pétrolière, de l'imprimerie et de l’enseignement.

Dans le cadre de l’Accord, les producteurs et les exportateurs canadiens bénéficieront de la réduction ou même de l’élimination des droits de douane sur presque toutes les exportations actuelles du Canada vers la Colombie. L’Accord assurera également un environnement commercial plus prévisible, plus transparent et davantage fondé sur des règles pour les entreprises et les investisseurs canadiens.

Lors de sa visite à Bogota, le premier ministre Harper était accompagné du président de la Canadian Cattlemen's Association (CCA), M. Travis Toews, qui a applaudi l’Accord de libre-échange Canada-Colombie (ALE).

« Nous sommes très heureux que l’Accord de libre-échange Canada-Colombie entre en vigueur puisqu’il ouvrira un nouvel accès au bœuf canadien. L’exportation est le moteur du secteur canadien de l’élevage bovin, et je félicite le ministre Fast et le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Gerry Ritz pour les efforts qu’ils consacrent à l’ouverture des marchés », a déclaré M. Toews.

L'Association minière du Canada (AMC) a également applaudi l’Accord de libre-échange Canada-Colombie. « L’Amérique latine est la principale destination de l’investissement direct canadien à l'étranger dans le secteur de l’exploitation minière, qui en 2008 était évalué à 57 milliards de dollars, a expliqué le président et président directeur-général de l’AMC, M. Pierre Gratton. Les accords de libre-échange, comme celui conclu avec la Colombie cette semaine, renforcent nos liens avec l’Amérique latine, lesquels créent de l’emploi et des débouchés pour les mineurs canadiens et les fournisseurs de services dans le secteur minier au Canada. La mission commerciale dirigée par le premier ministre Harper en Amérique latine, la semaine dernière, aura des retombées positives pour les Canadiens au cours des prochaines années. »

La Colombie est un marché émergent dynamique, qui compte une population de 48 millions d’habitants et dont l’économie affiche un potentiel de croissance élevé. C’est une destination stratégique pour l’investissement direct canadien, particulièrement dans les secteurs des mines, du pétrole et du gaz. En 2010, le commerce bilatéral de marchandises entre le Canada et la Colombie s’est élevé à plus de 1,3 milliard de dollars.

Pour en savoir davantage, prière de consulter l’Accord de libre-échange Canada-Colombie.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada