Le gouvernement Harper se porte à la défense des emplois et des débouchés dans les communautés locales

Le ministre Fast réaffirme l’appui du Canada à l’industrie du phoque en rappelant la contestation devant l’OMC de l’interdiction injuste imposée par l’Union européenne sur les produits du phoque

(Nº 250 - Le 31 août 2011 - 10 h 30 HE) Le ministre du Commerce international et de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, et le ministre des Affaires intergouvernementales, président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et ministre responsable de Terre-Neuve-et-Labrador, l’honorable Peter Penashue, ont visité aujourd’hui une tannerie de peaux de phoques et ont rencontré des travailleurs de l’industrie du phoque dans la région de St. John’s.

Dans le cadre des efforts de contestation de l’interdiction imposée en août 2010 par l’Union européenne (UE) sur le commerce des produits dérivés du phoque, le Canada a demandé à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) d’examiner la question.

« Notre gouvernement est fermement déterminé à défendre les moyens de subsistance des chasseurs de phoques canadiens qui travaillent avec acharnement. Il prend donc des mesures pour maintenir et améliorer l’accès au marché des produits du phoque canadiens, a affirmé le ministre Fast. L’interdiction imposée par l’UE sur les produits dérivés du phoque canadiens va à l’encontre de ses obligations commerciales internationales. C’est la raison pour laquelle le gouvernement du Canada a entamé une procédure de règlement des différends à l’OMC, et c’est aussi la raison pour laquelle nous allons de l’avant avec ce recours devant l’OMC. »

« La chasse au phoque constitue un volet important de la culture canadienne, un mode de vie ainsi qu’une source d’approvisionnement et de revenus essentielle pour les familles de Terre-Neuve-et-Labrador et d’autres régions du Canada, a expliqué le ministre Penashue. Je suis fier de faire partie d’un gouvernement qui croit fermement à l’importance des chasseurs de phoques canadiens et qui défend leur droit de gagner honnêtement leur vie. »

« Le gouvernement du Canada appuie vigoureusement une utilisation durable des produits du phoque, des peaux à la viande, en passant par les huiles riches en oméga-3 ou d’autres produits bons pour la santé, a déclaré Rob Cahill, directeur exécutif de l’Institut de la fourrure du Canada. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte que le nombre de phoques au Canada et dans le monde entier a atteint des sommets historiques et que ces animaux sont d’une utilité et d’un intérêt considérables pour les localités côtières. »

« La chasse au phoque est une activité traditionnelle qui aide à créer des emplois dans des localités côtières éloignées, là où chaque emploi compte, a ajouté le ministre Fast. Nous continuerons à nous porter à la défense des emplois et des débouchés dans les communautés locales en appuyant des activités comme la chasse aux phoques, qui constitue une part importante du mode de vie de nombreux Canadiens depuis des siècles. »

Pour plus d’informations sur ce différend, prière de consulter le site Web de l’OMC.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada