Le ministre Fast souligne l’amitié canado-japonaise et présente une nouvelle bourse d’études destinée aux jeunes Japonais

Le ministre salue les efforts de secours des Canadiens et indique que le Canada a été l’un des premiers pays à offrir de l’aide après la catastrophe de mars 2011

(Nº 279 - Le 30 septembre 2011 - 15 h 15 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a visité aujourd’hui la côte est du Japon afin d’offrir, au nom des Canadiens, ses condoléances et un message de soutien aux victimes du séisme et du tsunami de mars 2011.

De passage dans la ville côtière de Shiogama, le ministre Fast a présenté à Mako Matsukawa, âgée de 16 ans, l’une des premières bourses d’études Espoir pour la jeunesse, créées par l’ambassade du Canada au Japon. Ces bourses permettront à 150 jeunes dont la vie a été affectée par la double catastrophe d’étudier l’anglais ou le français au Canada. Les bourses bénéficient du soutien généreux de la société Samantha Thavasa Japan Limited ainsi que de Langues Canada et d’Air Canada.

« Le Canada et le Japon entretiennent d’étroites relations d’amitié depuis de nombreuses années, a déclaré le ministre Fast. Aujourd’hui, j’ai pu constater à quel point les jeunes d’une région qui a été victime de ravages aussi considérables réussissent à lui redonner vie. Nous espérons que ces bourses généreuses permettront à des étudiants japonais comme Mako Matsukawa d’enrichir le Canada grâce à l’énergie et au courage qu’ils ont manifestés ici, et qui les aideront sans aucun doute à devenir des chefs de file mondiaux. »

Le ministre Fast a également saisi cette occasion pour offrir des livres aux élèves de l’école maternelle catholique de Shiogama en souvenir de leur enseignant, le père André Lachapelle, le seul ressortissant canadien à avoir perdu la vie dans le cataclysme. Le ministre a également remercié le groupe pop canado-japonais Monkey Majik pour son rôle de porte-parole honoraire dans la région et pour sa contribution aux opérations de secours, notamment au moyen de concerts-bénéfices et de chansons.

Le ministre Fast a par ailleurs rendu visite à l’endroit où l’entreprise ontarienne Viceroy Homes aide à créer des emplois et à engendrer la stabilité et l’espoir dans les secteurs touchés par la catastrophe de mars dernier. Viceroy Homes a fourni des matériaux de construction pour des habitations temporaires qui ont été construites par la société japonaise Selco Homes. « Tous les Canadiens doivent être fiers des efforts déployés par bon nombre de leurs compatriotes et d’entreprises canadiennes pour aider cette région du Japon à se relever, a souligné le ministre Fast. Le Canada exprime sa solidarité envers les Japonais au moment où ils rebâtissent leurs vies et leurs communautés dans la région de Sendai, et nous ne pouvons qu’admirer l’espoir et la détermination dont ils ont fait preuve tout au long de cette épreuve. »

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information – Le programme Espoir pour la jeunesse

À la suite du séisme et du tsunami dévastateurs de mars 2011, le programme Espoir pour la jeunesse a été créé en vertu du Fonds de leadership Canada-Japon pour encourager l’émergence de citoyens aux horizons mondiaux qui seront des leaders dans la reconstruction de communautés dévastées par le tremblement de terre. Grâce à ce programme, 150 jeunes âgés de 15 à 30 ans qui ont été touchés par la catastrophe recevront un billet aller-retour pour le Canada ainsi que des cours de langue française ou anglaise. Ils seront accueillis dans des résidences ou des dortoirs et bénéficieront d’une assurance voyage pendant leur séjour.

Ce programme, lancé et administré par l’ambassade du Canada au Japon, a été rendu possible grâce à une généreuse contribution financière de Samantha Thavasa Japan Limited et aux contributions en nature de Langues Canada (une association d’écoles de langues agréées), ainsi qu’avec la coopération d’Air Canada.

Les participants sont choisis en fonction de la gravité des pertes qu’ils ont subies lors de la catastrophe et de leur motivation à étudier au Canada. Ceux et celles qui ont perdu des membres de leur famille, leur maison (à la suite du tsunami ou en raison de l’évacuation forcée des zones situées près des installations nucléaires de Fukushima) ou leur emploi seront considérés en priorité. La durée moyenne des cours de langues est d’un mois, mais certains cours pourraient durer jusqu’à un an.

Les cours de langues et l’hébergement seront offerts par plus de 20 membres de Langues Canada partout au Canada et l’assurance voyage sera offerte par guard.me, une compagnie d’assurances affiliée à Langues Canada. Air Canada offre des tarifs spéciaux sur les billets qui seront achetés grâce aux contributions de Samantha Thavasa Japan Limited (15 millions de yens, soit environ 200 000 dollars), l’un des principaux commanditaires du projet. M. Kazumasa Terada, président de Samantha Thavasa, est également l’un des commanditaires fondateurs du Fonds de leadership Canada-Japon.

Les jeunes choisis pour faire partie du premier groupe de 50 participants sont issus des régions de Miyagi, Iwate et Fukushima. Ils assisteront à des cours de langues à Vancouver, Toronto, Ottawa, Calgary, Saint-Jean, Halifax, Victoria, Montréal et Courtenay. Environ le tiers des participants commenceront leurs cours en octobre et novembre; les autres débuteront en 2012.

Pour en savoir davantage sur le programme Espoir pour la jeunesse, prière de consulter : 

Communiqué : Projet d’études au Canada pour les jeunes affectés par le Grand séisme et le tsunami de l’Est du Japon

Détails du programme : Espoir pour la jeunesse – Projet « Études au Canada »

Le Fonds de leadership Canada-Japon

Pour marquer le 80e anniversaire des relations diplomatiques entre le Canada et le Japon en 2009, l’ambassade du Canada a lancé plusieurs programmes éducatifs, dont un programme de bourses d’études destiné à aider 80 jeunes Japonais à venir étudier au Canada. Le succès de ce programme a motivé son prolongement en 2010. Il sera désormais connu sous le nom de « Fonds de leadership Canada-Japon » et son objectif consiste à former les bénéficiaires de façon à ce qu’ils puissent dans l’avenir jouer un rôle d’intermédiaires entre les deux pays.

Au moyen de ce fonds, des bourses d’études postsecondaires et des bourses d’études linguistiques sont accordées annuellement à de jeunes Japonais pour leur permettre de venir étudier au Canada. À la suite des tragiques événements du 11 mars 2011, l’ambassade du Canada a créé une catégorie spéciale au sein du Fonds de leadership Canada-Japon, le programme Espoir pour la jeunesse, pour aider les jeunes qui ont été touchés par le tremblement de terre et le tsunami.

Pour en savoir davantage sur le Fonds de leadership Canada-Japon, prière de consulter : Fonds de leadership Canada-Japon.