Le Canada salue la première ronde de négociations de libre-échange avec le Maroc

Un accord commercial entre le Canada et le Maroc serait le premier à être conclu avec un pays d’Afrique

(Nº 297 - Le 11 octobre 2011 - 18 h 50 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, et le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, l’honorable Gerry Ritz, ont salué aujourd’hui la première ronde de négociations de libre-échange avec le Maroc. La première série de pourparlers se déroule à Ottawa jusqu’au 14 octobre 2011.

« Les Canadiens sont conscients que le renforcement du commerce crée des emplois, a affirmé le ministre Fast. Après tout, un emploi sur cinq au Canada dépend du commerce. C’est pourquoi notre gouvernement est déterminé à protéger et à renforcer la sécurité financière des travailleurs canadiens en approfondissant nos relations commerciales partout dans le monde. Un accord commercial avec le Maroc aidera les entreprises canadiennes dans tout un éventail de secteurs, y compris la fabrication, l'agriculture et les industries de services. Un tel accord créera également des emplois, apportera la prospérité et offrira des possibilités aux familles qui comptent sur ces secteurs pour leur subsistance. »

En 2010, les échanges bilatéraux de marchandises entre le Canada et le Maroc ont atteint 328,2 millions de dollars. Le Maroc est déjà une importante destination pour les exportations canadiennes de marchandises, qui se sont chiffrées à 186,9 millions de dollars en 2010. La population du Maroc est d'environ 32 millions et on s’attend à une croissance de l’économie du pays de près de 5 p. 100 cette année et l’année prochaine.

« Ces négociations revêtent une grande importance pour les agriculteurs canadiens, puisque les produits agricoles, le blé et les légumineuses à grains en particulier, sont présentement les éléments principaux de nos échanges commerciaux avec le Maroc », a déclaré le ministre Ritz.

« Même si le Canada et le Maroc entretiennent des liens culturels et linguistiques de longue date, des liens économiques plus étroits permettront d'approfondir ces relations et d'accroître les possibilités commerciales et d'investissement dans les deux pays, a déclaré le ministre Fast. Je me réjouis particulièrement à l’idée qu’un accord de libre-échange avec le Maroc serait le premier du genre conclu entre le Canada et un pays d’Afrique. Notre gouvernement conservera une approche transparente et concertée tout au long des négociations commerciales afin de veiller à ce que tout accord soit conclu dans le meilleur intérêt des Canadiens. »

En moins de 6 ans, le Canada a conclu de nouveaux accords de libre-échange avec neuf pays. À l’heure actuelle, il mène des pourparlers en vue de la signature de nombre d’autres accords, notamment avec l’Union européenne et l’Inde, deux des marchés les plus vastes au monde.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Les relations avec les médias
Agriculture et Agroalimentaire Canada
Ottawa (Ontario)
613-773-7972
1-866-345-7972