Consolider les liens avec les esprits les plus éminents et les plus brillants des marchés prioritaires : le but de la Stratégie internationale en matière d’éducation

Un comité d’experts conseillera le gouvernement du Canada sur une question d’importance cruciale pour la prospérité économique du Canada

(Nº 300 - Le 13 octobre 2011 - 8 h 30 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, le ministre des Finances, l’honorable Jim Flaherty, et le ministre d’État (Finances), l’honorable Ted Menzies, ont annoncé conjointement aujourd’hui qu’un comité consultatif d’experts sur la Stratégie internationale en matière d’éducation du Canada avait été formé pour présenter des recommandations au gouvernement sur la façon d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie internationale en matière d’éducation, dans le cadre de la prochaine étape du Plan d’action économique du Canada.

« Je suis fier d’annoncer la création d’un comité consultatif composé de Canadiens éminents qui conseilleront le gouvernement dans l’élaboration et la mise en œuvre de sa stratégie internationale en matière d’éducation — une initiative d’importance cruciale pour la croissance et la prospérité économiques soutenues du Canada », a déclaré le ministre Fast dans le discours thème qu’il a prononcé à Beijing, en Chine, devant des représentants de plus de 90 établissements d’enseignement canadiens.

Le comité d’experts conseillera le gouvernement sur la façon d’attirer au Canada les meilleurs étudiants étrangers, de renforcer l’engagement du Canada dans les marchés prioritaires émergents, d’accroître le rayonnement de l’expertise, du savoir et des services d’éducation canadiens à l’étranger, et de favoriser l’établissement de partenariats entre les établissements d’enseignement canadiens et étrangers.

« L’éducation, l’innovation et le savoir sont maintenant des moteurs essentiels dans une économie mondiale de plus en plus interconnectée par le truchement de chaînes d’approvisionnement mondiales, d’alliances commerciales entre les pays, et d’entreprises qui cherchent à prendre de l’expansion et à réussir dans des marchés à forte croissance partout dans le monde, a poursuivi le ministre Fast. En attirant au Canada un plus grand nombre d’étudiants et de chercheurs étrangers, nous créerons des emplois, engendrerons une croissance économique et accroîtrons nos liens interpersonnels dans les marchés prioritaires; cela nous aidera aussi à produire une main-d’œuvre plus qualifiée, et favorisera la création de liens plus étroits entre les établissements d’enseignement canadiens et étrangers. »

« Les investissements sans précédent de notre gouvernement dans la recherche et le développement dans le domaine de l’enseignement supérieur ont aidé à maintenir le Canada au premier rang des pays du G-7, a souligné le ministre Flaherty. Ils démontrent le rôle essentiel de l’innovation dans l’augmentation de la productivité et du niveau de vie au Canada. Avec ce prestigieux nouveau comité, nous pouvons aller encore plus loin, et nous associer aux leaders du milieu canadien de l’éducation afin de nous rapprocher des établissements mondiaux les plus reconnus et de mobiliser le plein potentiel du Canada en éducation internationale. »

« La contribution des étudiants étrangers à l’économie canadienne se chiffre chaque année à quelque 6,5 milliards de dollars, a ajouté le ministre d’État Menzies. Améliorer la capacité de notre pays à attirer des étudiants et des chercheurs de premier plan nous aidera à bâtir des réseaux internationaux qui à leur tour renforceront la position de chef de file du Canada dans l’économie mondiale. »

Le groupe de Canadiens choisis par les ministres Fast et Flaherty pour aider à formuler des recommandations sur la stratégie internationale en matière d’éducation est formé des personnes suivantes :

  • Le président du comité, M. Amit Chakma, recteur et vice-chancelier, Université Western Ontario;
  • M. André Bisson, président du conseil du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, directeur principal de Transat A.T. et chancelier émérite de l’Université de Montréal;
  • Mme Jacynthe Côté, présidente-directrice générale, Rio Tinto Alcan;
  • M. Colin Dodds, président, Université Saint Mary’s;
  • Mme Lorna Smith, directrice de l’Éducation internationale, Université Mount Royal;
  • M. Don Wright, président, British Columbia Institute of Technology.

« C’est un honneur pour moi d’avoir été invité à agir en qualité de président du comité consultatif qui soumettra des recommandations aux ministres Fast et Flaherty sur l’élaboration de la stratégie internationale en matière d’éducation du gouvernement du Canada, a déclaré M. Chakma. Je me réjouis à la perspective de travailler avec les autres membres du comité à cette tâche importante et nous félicitons le gouvernement du Canada de reconnaître la nécessité d’un plan d’éducation internationale global. »

La stratégie sera annoncée après que le comité aura consulté les provinces et les territoires, ainsi que les partenaires et les intervenants du monde de l’éducation partout au pays. Le comité devrait faire rapport aux ministres du Commerce international et des Finances au début de l’année 2012, et la stratégie devrait être annoncée peu de temps après.

Pour plus d’information sur les Programmes d’éducation internationale du Canada, prière de consulter Éducation internationale et jeunesse.

- 30 -

Un document d’information et les notices biographiques des membres du comité consultatif suivent.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Bram Sepers
Communications
Bureau du ministre d’État (Finances)
613-996-7861


Document d’information - Comité consultatif sur la Stratégie internationale en matière d’éducation

Le 13 octobre 2011, le gouvernement du Canada a annoncé la formation d’un comité consultatif chargé, entre autres tâches, de formuler des recommandations en vue d’une stratégie internationale renforcée en matière d’éducation visant à attirer des étudiants étrangers au Canada. Le comité consultera des intervenants du monde de l’éducation et élaborera des recommandations qui consolideront la position du Canada comme pays de choix pour les personnes désirant poursuivre des études ou mener des recherches de calibre mondial, renforceront l’engagement de notre pays auprès des économies émergentes, et assureront une collaboration plus étroite entre les établissements canadiens et étrangers. Le comité consultatif fera rapport au ministre du Commerce international et au ministre des Finances au début de l’année 2012. La formation du comité s’inscrit dans la foulée du budget 2011, qui prévoyait 10millions de dollars sur deux ans pour l’élaboration d’une stratégie internationale en matière d’éducation, dans le cadre de la prochaine étape du Plan d’action économique du Canada.

Biographies

M. Amit Chakma (président du comité) est recteur et vice-chancelier de l’Université Western Ontario. Avant d’occuper ce poste, il a été, de 2011 à 2009, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de l’Université de Waterloo et professeur au département de génie chimique. Il a également été doyen de la faculté de génie et ensuite vice-recteur à la recherche de l’Université de Regina, où il était chargé des liaisons internationales. Il a commencé sa carrière universitaire en tant que professeur de génie chimique et de génie pétrolier à l’Université de Calgary. M. Chakma est diplômé du Algerian Petroleum Institute (diplôme en génie, 1982) et de l’Université de la Colombie-Britannique (maîtrise en sciences appliquées, 1984, et doctorat en génie chimique, 1987). Outre ses responsabilités à l’Université Western Ontario, M. Chakma est actuellement vice-président d’Entraide universitaire mondiale du Canada.

M. André Bisson est président du conseil du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations, administrateur de Transat A.T. et chancelier émérite de l’Université de Montréal. Il a été chancelier et président du conseil d’administration de l’Université de Montréal, président et directeur général de Burson-Marsteller Québec, président de Maxwell Communications Canada et de Logistec Corporation. Il a également été premier vice-président et directeur général pour le Québec de la Banque Scotia pendant 16 ans. Il a été directeur fondateur de l’Institut des banquiers canadiens après avoir fait partie du corps professoral de l’École de commerce de l’Université Laval. Il est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Harvard et d’un baccalauréat de l’Université Laval.

Mme Jacynthe Côté est depuis 2007 présidente et chef de la direction de l’unité d’exploitation Métal primaire de Rio Tinto Alcan, où elle est chargée de toutes les installations des métaux de première fusion et des installations de production d’énergie électrique à l’échelle internationale. Métal primaire compte 19 400 employés répartis dans 45 usines dans le monde entier. De 2005 à 2007, Mme Côté a été présidente et chef de la direction de l’unité d’exploitation d’Alcan Bauxite et d’Alumina de même que vice-présidente directrice d’Alcan inc. En 2000, Mme Côté a été nommée vice-présidente, Développement et planification d’entreprise, de Métal primaire et, en 2003, elle a assumé le rôle de vice-présidente, Ressources humaines et Santé, sécurité et environnement, dans la même unité. En 1996, elle a été directrice des installations de la fonderie de Beauharnois, au Québec, et, en 1999, elle a été transférée à la fonderie de Lynemouth, au Royaume-Uni, où elle a occupé le poste de directrice des installations. Mme Côté s’est jointe à Alcan en 1988 en tant qu’analyste de processus à Vaudreuil Works, dans la région du Saguenay, au Québec. Elle est titulaire d’un baccalauréat en chimie de l’Université Laval.

M. Colin Dodds est président de l’Université Saint Mary’s, à Halifax, et siège au conseil d’administration de l’Association des universités et collèges du Canada. Il s’est joint au corps professoral de la Saint Mary’s Sobey School of Business en septembre 1982, est devenu président du département (finances et science managériale) et directeur de la maîtrise en administration, en 1984. Il est devenu doyen de la Sobey School of Business en 1987, vice-président (enseignement et recherche) en 1991, puis président en 2000. M. Dodds a déjà été président du conseil du Bureau canadien de l’éducation internationale et de la Fondation fiduciaire canadienne de bourses d’études. Il a figuré au palmarès des 50 meilleurs PDG du Canada atlantique et a reçu de nombreux autres prix. Il a publié de nombreux livres, articles de journaux et communications, particulièrement au sujet des marchés financiers. Il enseigne toujours les finances internationales aux diplômés de l’Université Saint Mary’s. Il a fait ses études au Royaume-Uni et est titulaire d’un B.A., d’un B.Sc., d’une M.A. et d’un Ph.D. Il a enseigné à de nombreuses universités britanniques (Sheffield, Birmingham et Hull), en Asie et au Canada (McMaster et Brock).

Mme Lorna Smith est directrice de l’Office of International Education à l’Université Mount Royal depuis sa création en 1988. Native de Kingston, en Jamaïque, Mme Smith est titulaire d’un B.A, d’une M.A. et d’un B.Ed. de l’Université Queen’s, à Kingston, en Ontario. Elle a fait des études doctorales à l’Université de Calgary. Elle a siégé aux conseils nationaux de l’Association des collèges communautaires du Canada et du Bureau canadien de l’éducation internationale. Elle siège actuellement au conseil du Consortium pour la collaboration dans l’enseignement supérieur en Amérique du Nord. Elle est l’agente de liaison internationale de l’Université Mount Royal auprès de l’Association des universités et collèges du Canada. Mme Smith a enseigné au Canada, aux États-Unis, en Allemagne et dans l’ancienne Union soviétique.

M. Don Wright est président du British Columbia Institute of Technology. Au cours de sa carrière, M. Wright a enseigné dans plusieurs universités, a été haut fonctionnaire dans la fonction publique et cadre dans le secteur privé. Il a occupé un poste de sous-ministre aux ministères des Finances, des Forêts, du Développement économique et de l’Éducation aux gouvernements de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique et a été, de 1996 à 1997, sous-ministre de l’Éducation de la Colombie Britannique. De 1997 à 2001, M. Wright a été vice-président, foresterie, environnement et affaires de l’entreprise, de Weldwood of Canada. Il est retourné à la fonction publique en 2001 et a été sous-ministre des Forêts de la Colombie-Britannique jusqu’en 2003. En 2003, il a créé la société Analytica Consulting, laquelle dispensait des conseils aux clients des secteurs public et privé. M. Wright est titulaire d’un baccalauréat en commerce de l’Université de la Saskatchewan, d’une maîtrise en science économique de l’Université de la Colombie-Britannique et d’un doctorat en science économique de l’Université Harvard.