Les exportations canadiennes vers la Chine, y compris celles de ressources naturelles de haute qualité, augmentent grâce à l’Initiative de la Porte et du Corridor de l’Asie-Pacifique

Les investissements faits dans le contexte de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique favorisent la prospérité au Canada et en Chine

(Nº 302 - Le 14 octobre 2011 - 16 h 20 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, s’est rendu aujourd’hui dans le port de Qingdao, dans la province de Shandong, où il a assisté à l’arrivée d’une cargaison de produits du bois de la Colombie-Britannique, expédiée par l’entreprise canadienne Western Forest Products Inc. Le ministre Fast a pu constater que des ressources naturelles canadiennes de haute qualité, dont des produits du bois et des produits agroalimentaires, arrivent en Chine en quantités grandissantes, grâce en partie à la facilité de mouvement rendue possible par la porte d’entrée canadienne de l’Asie-Pacifique.

« Afin de protéger et de renforcer la sécurité financière des Canadiens et de leur famille, le gouvernement est résolu à accroître l’accès du Canada aux marchés étrangers qui connaissent une croissance rapide, a déclaré le ministre Fast. L’Initiative de la porte et du corridor de l’Asie-Pacifique constitue un élément clé de notre plan pour aider les entreprises canadiennes à élargir leurs activités sur les marchés prioritaires de l’Asie-Pacifique et à y réussir, ce qui engendrera des emplois, favorisera la prospérité et créera des débouchés pour les Canadiens. La facilitation du mouvement des personnes, des biens et des services aide également à garantir la croissance économique continue de la Chine. »

On lisait récemment dans la publication industrielle Wood Resource Quarterly que les exportations de bois d’œuvre canadien vers la Chine devraient atteindre un seuil record de 1,2 milliard de dollars américains en 2011. La valeur des expéditions de bois d’œuvre de la Colombie-Britannique destinées à la Chine est aussi montée en flèche, les ventes ayant plus que triplé, passant d’environ 179 millions de dollars canadiens en 2008 à 669 millions de dollars en 2010. Plusieurs scieries de la province, notamment à Quesnel, à Vavenby et à Mackenzie, ont rouvert leurs portes pour aider à répondre à la demande chinoise de bois d’œuvre de plus en plus importante.

En une seule année, de 2009 à 2010, grâce à l’utilisation de l’infrastructure de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, la valeur des exportations canadiennes vers la Chine a connu une hausse de presque 19 p. 100 pour atteindre 13,2 milliards de dollars.

« De très grandes et toujours croissantes quantités de ressources naturelles de haute qualité arrivent en Chine depuis le Canada, et cela est favorisé par les investissements faits et les partenariats stratégiques conclus par notre gouvernement pour établir la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, a poursuivi le ministre Fast. Ces investissements sont en voie de faire du Canada la porte d’entrée par excellence des expéditeurs asiatiques acheminant leurs biens en Amérique du Nord. En fait, les ports de la côte ouest du Canada se trouvent à au-delà de deux jours de navigation de moins des marchés asiatiques que n’importe quel autre port nord-américain. »

La porte d’entrée canadienne de l’Asie-Pacifique est un réseau de transport de classe mondiale qui établit des liaisons efficaces, fiables et rentables entre les marchés asiatiques et nord-américains. Jusqu’ici, le gouvernement Harper a annoncé 47 projets d’infrastructure avec le secteur privé, avec les gouvernements des quatre provinces de l’Ouest et avec des municipalités. La valeur de ces projets dépasse les 3,5 milliards de dollars.

« Les ressources naturelles et énergétiques abondantes et de haute qualité que le Canada a à offrir sont nécessaires à la poursuite de la croissance économique de la Chine, et les entreprises canadiennes qui les lui fournissent créent des emplois et engendrent la prospérité pour les travailleurs canadiens et leur famille, a conclu le ministre Fast. La porte d’entrée canadienne de l’Asie-Pacifique, initiative de classe mondiale, constitue un autre exemple de la façon dont l’accroissement des échanges sino-canadiens et des investissements faits de part et d’autre sont profitables aux deux pays. »

Pour en savoir plus sur la visite du ministre, prière de consulter la page Visite commerciale en Chine.

- 30 -

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information – La Western Forest Products

La Western Forest Products Inc. est une entreprise active à l’échelle internationale qui se spécialise dans les produits de bois massif. Elle est aussi le plus important détenteur de tenure forestière et producteur de bois d’œuvre de la côte de la Colombie-Britannique. La capacité de fabrication spécialisée ainsi que le bois d’œuvre de grande qualité qu’offre l’entreprise lui permettent de fabriquer des produits de qualité destinés à des clients du monde entier. La Western Forest Products approvisionne depuis longtemps la Chine, marché auquel est actuellement destiné le quart de sa production.