Le Canada est résolu à ouvrir de nouveaux marchés étrangers aux entreprises canadiennes

Selon le ministre du Commerce international Ed Fast, la réussite des entreprises canadiennes à l’étranger sera l’un des principaux moteurs de la prospérité au Canada

(Nº 331 - Le 5 novembre 2011 - 10 h 30 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a souligné aujourd’hui l’importance de conclure un accord commercial avec l’Inde, déclarant qu’il s’agissait d’un objectif prioritaire du programme du gouvernement Harper axé sur un faible taux d’imposition, la création d’emplois et l’intensification du commerce. Le ministre Fast effectuait une visite de l’usine de la société McCain Foods International à Mehsana, en Inde.

« Le commerce international est un sujet de conversation fréquent et une question d’importance primordiale puisqu’il touche à la manière dont les gens du monde entier gagnent leur vie et subviennent aux besoins de leur famille, a déclaré le ministre Fast. Un accord commercial avec l’Inde pourrait stimuler l’économie du Canada et accroître la prospérité des travailleurs canadiens. Notre objectif est de conclure, en 2013, un accord qui multipliera les échanges commerciaux entre le Canada et l’Inde et qui créera des emplois et des débouchés pour les entreprises canadiennes et leurs employés. »

McCain Foods Limited, chef de file international de l’industrie des aliments surgelés, emploie environ 19 000 personnes et exploite 50 usines de production sur 6 continents.

« Les entreprises canadiennes comme McCain ont ce qu’il faut pour faciliter et accélérer la croissance économique soutenue de l’Inde et pour fournir les biens et services dont ont besoin sa classe moyenne et son bassin de consommateurs en plein essor, a déclaré le directeur principal de l’usine McCain à Mehsana, M. Rajeev Chauhan. Nous apprécions les efforts que déploient les deux gouvernements pour établir un partenariat entre le Canada et l’Inde qui pourrait créer de nouveaux débouchés porteurs de croissance. »

Dans le cadre de leur rencontre à Delhi, le ministre Fast et le ministre du Commerce et de l’Industrie de l’Inde, M. Anand Sharma, ont dévoilé un calendrier ambitieux de pourparlers en vue de conclure les négociations commerciales entre le Canada et l’Inde en 2013. La prochaine série de négociations, la troisième, se déroulera du 13 au 15 décembre 2011 en Inde.

Selon les conclusions du Rapport du groupe d’étude conjointe Canada-Inde, publié en septembre 2010, un accord commercial avec l’Inde pourrait injecter au moins 6 milliards de dollars dans l’économie canadienne et profiter directement à plusieurs secteurs canadiens, dont l’agriculture, l’énergie et les ressources naturelles, sans oublier la fabrication, l’infrastructure et les services.

« En ces temps difficiles pour l’économie mondiale, le renforcement de nos relations commerciales partout dans le monde s’avère avantageux pour le Canada et ses partenaires commerciaux, a affirmé le ministre Fast. Les Canadiens profitent des bons emplois, de la prospérité accrue et des avantages pour les consommateurs qui découlent de l’intensification du commerce. Réciproquement, nos partenaires internationaux tirent parti des avantages associés à une classe moyenne en pleine expansion et à un meilleur niveau de vie, lequel contribue à accroître sans cesse le nombre de personnes partout dans le monde qui se sortent de la pauvreté. »

Le premier ministre Stephen Harper et son homologue de l’Inde, M. Manmohan Singh, ont annoncé le lancement des négociations de libre-échange au cours du Sommet du G-20 à Séoul, en novembre 2010. Leur déclaration conjointe, tout comme la visite en Inde du premier ministre Harper en 2009, illustrent la volonté des deux pays d’atteindre leur objectif mutuel de tripler les échanges bilatéraux à hauteur de 15 milliards de dollars par année d’ici 2015.

En moins de six ans, le Canada a conclu de nouveaux accords commerciaux avec neuf pays et il a entamé la négociation de nombreux autres, y compris avec l’Union européenne.

Pour en savoir davantage sur la visite du ministre Fast en Inde, prière de consulter la page Mission commerciale en Inde.

- 30 –

Un document d’information suit.

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada

Document d’information - McCain Foods Ltd.

McCain Foods Ltd., chef de file international de l’industrie des aliments surgelés, emploie environ 19 000 personnes et exploite 50 usines de production sur 6 continents. Cette entreprise privée dont les sièges se trouvent à Florenceville, au Nouveau-Brunswick, et à Toronto, génère des ventes annuelles d’environ 6 milliards de dollars. McCain est le plus grand fabricant mondial de produits surgelés de pommes de terre, mais produit également des pizzas, des hors d’œuvre, des repas préparés, des jus et des desserts, entre autres. On trouve les produits de l’entreprise dans les congélateurs de milliers de restaurants et de supermarchés de plus de 160 pays du monde entier. McCain est également propriétaire de Day & Ross Inc., située à Hartland, au Nouveau-Brunswick, une des plus grandes entreprises de transport du Canada.