Le Canada et le Costa Rica engagent des pourparlers en vue d’élargir la portée de leur accord de libre-échange

Le ministre du Commerce international Ed Fast affirme qu’un accord de libre-échange élargi étendra les dispositions concernant l’accès aux services, les investissements et d’autres domaines, ce qui profitera aux travailleurs canadiens

(Nº 337 - Le 8 novembre 2011 - 17 h 45 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, a annoncé aujourd’hui le lancement d’une première série de négociations en vue d’actualiser l’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica, qui se poursuivra jusqu’au 10 novembre 2011, à Ottawa.

« En août dernier, j’ai accompagné le premier ministre Stephen Harper au Costa Rica, où il a annoncé que le Canada était résolu à resserrer davantage ses liens économiques avec ce pays, a déclaré le ministre Fast. Nous honorons cet engagement aujourd’hui en lançant des négociations qui généreront des emplois pour les travailleurs et créeront de la prospérité pour les familles aussi bien au Canada qu’au Costa Rica — un objectif clé de l’engagement du Canada dans les Amériques. »

Entré en vigueur en 2002, l’Accord de libre-échange Canada-Costa Rica portait principalement sur le commerce des marchandises. Un accord élargi accroîtra l’accès aux marchés des services et aux marchés publics. Il couvrira également le commerce électronique, les télécommunications, les investissements et les obstacles techniques au commerce.

« Comme un emploi sur cinq et plus de 60 p. 100 de l’économie du Canada sont tributaires du commerce, notre gouvernement met l’accent sur la création d’emplois et de débouchés pour les familles canadiennes, a ajouté le ministre Fast. Un accord de libre-échange amélioré avec le Costa Rica offrira de nouveaux débouchés aux entreprises canadiennes dans de nombreux secteurs, y compris l’agriculture, la construction, les services financiers, les marchés publics, la fabrication et les télécommunications. »

Le Costa Rica est le premier partenaire commercial du Canada en Amérique centrale, et comptait pour 31 p. 100 du commerce bilatéral de marchandises du Canada dans la région en 2010.

Le Canada a conclu des ententes commerciales avec huit pays des Amériques et il cherche activement à accroître ses relations en matière de commerce dans la région. En juin dernier, pendant sa première visite officielle comme ministre du Commerce international du Canada, M. Fast a annoncé le lancement d’entretiens préliminaires entre le Canada et le plus grand marché commun de l’Amérique du Sud, le Mercosur, dont les membres sont l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay. Les pays du Mercosur représentent un marché de près de 250 millions de consommateurs et comptent pour près des trois quarts de l’activité économique en Amérique du Sud.

Pour en savoir plus, prière de consulter la page Accord de libre-échange Canada-Costa Rica.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada