Le resserrement des liens en matière de commerce et d’investissement entre le Canada et la région de l’Asie-Pacifique est une priorité du gouvernement Harper

Le ministre du Commerce international Ed Fast est déterminé à accroître la prospérité du Canada en favorisant les échanges commerciaux à la réunion ministérielle de l’APEC

(Nº 343 - Le 10 novembre 2011 - 14 h 30 HE) Le ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, l’honorable Ed Fast, participera à la réunion ministérielle de 2011 de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Honolulu, à Hawaï, le 11 novembre 2011. Le ministre Fast réitérera l’engagement pris par le gouvernement Harper de renforcer les relations commerciales du Canada avec les marchés prioritaires de l’Asie-Pacifique et enjoindra ses homologues de prendre des mesures qui favorisent l’augmentation du commerce et de l’investissement.

« Comme un emploi sur cinq est généré par le commerce et comme le commerce compte pour plus de 60 p. 100 de l’économie canadienne, notre gouvernement est résolu à continuer à renforcer les relations commerciales du Canada sur les marchés à forte croissance un peu partout dans le monde, a déclaré le ministre Fast. Resserrer les liens économiques que le Canada entretient avec la région de l’Asie-Pacifique créera davantage d’emplois et de débouchés et une plus grande prospérité pour les Canadiens dans toutes les régions du pays. »

La participation du ministre Fast à la réunion ministérielle de l’APEC fait suite à ses récentes missions commerciales en Chine et en Inde, deux des marchés dans le monde où la croissance est la plus dynamique. Outre ses réunions avec les dirigeants politiques chinois et indiens afin de discuter des progrès accomplis pour resserrer les liens du Canada en matière de commerce et d’investissement avec ces deux pays dont l’économie est florissante, le ministre Fast a souligné l’expertise canadienne dans de nombreux secteurs, a fait progresser les intérêts commerciaux du Canada en Chine et en Inde, a encouragé les chefs d’entreprise des deux pays à considérer le Canada comme une destination de choix pour l’investissement, et a fait la promotion de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique du Canada, avec ses nombreux avantages, en tant que choix logique à titre de corridor entre le Canada et les marchés de l’Asie-Pacifique.

À l’occasion de la réunion ministérielle de l’APEC, le ministre Fast tiendra des réunions bilatérales avec ses homologues de plusieurs autres pays membres de l’APEC afin de discuter des façons concrètes de resserrer les liens économiques du Canada avec les marchés prioritaires de l’Asie-Pacifique. Il rencontrera également de nombreux dirigeants de grandes entreprises mondiales afin de présenter le Canada comme une destination de choix pour les investisseurs du milieu des affaires.

« Tout comme le premier ministre Stephen Harper a montré que notre pays pouvait exercer un rôle prépondérant sur la scène mondiale avec le Plan d’action de Cannes pour la croissance et l’emploi, lequel a été soumis par le Canada et adopté par les pays du G-20, la semaine dernière en France, nous soulignerons une fois de plus le rôle de chef de file du Canada au Sommet de l’APEC en montrant que notre pays prêche par l’exemple au chapitre de la croissance économique et de la création d’emplois au moyen de son engagement à l’égard de l’accroissement du commerce, a affirmé le ministre Fast. Puisque l’économie mondiale continue de faire face à des défis extrêmement importants, je rappellerai à mes homologues à l’APEC que, dans les moments difficiles, il faut œuvrer à faire croître le commerce et l’investissement, car l’histoire a montré à maintes reprises que c’est la meilleure façon d’assurer la croissance économique de nos pays et de favoriser la création d’emplois et la prospérité pour nos citoyens. »

Sur le plan économique, les pays membres de l’APEC représentent 56 p. 100 du produit intérieur brut mondial, 48 p. 100 du commerce mondial de marchandises et 40 p. 100 de la population mondiale. Le commerce bilatéral entre le Canada et les pays membres de l’APEC a augmenté, passant de 374,6 milliards de dollars en 1994 à 654,4 milliards de dollars en 2010, un taux de croissance annuelle moyen de 3,5 p.100.

Pour en savoir davantage sur la participation du ministre au Sommet de l’APEC, prière de consulter la page Le ministre Fast à l'APEC.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, les représentants des médias sont priés de communiquer avec :

Rudy Husny
Attaché de presse
Cabinet de l’honorable Ed Fast
Ministre du Commerce international et ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique
613-992-7332

Le Service des relations avec les médias (commerce)
Affaires étrangères et Commerce international Canada
613-996-2000
Suivez-nous sur Twitter : @Commerce_Canada